21/11/2014

CMU-Complémentaire: Du nouveau pour les parents isolés

Jusqu’à présent, des parents isolés d’enfants en situation de handicap ne pouvaient accéder à la CMU-C* parce qu’ils dépassaient le plafond de revenus du fait qu’ils percevaient la majoration spécifique pour parent isolé.

Photo de Brest 2012 richard marika, pmr, handicap, samarkand , jpgEn effet, cette majoration spécifique pour parent isolé était prise en compte dans le calcul de leurs ressources.

Depuis le décret publié le 10 octobre dernier, ce n’est plus le cas : la majoration spécifique n’est plus prise en compte dans les revenus servant de base aux critères d’attribution de la CMU-C, autorisant ainsi la prise en compte nouveaux bénéficiaires.

Faut-il rappeler ici, que : La majoration spécifique,  pour les parents isolés d’enfant handicapé peut être allouée à toute personne isolée bénéficiant au minimum du deuxième complément de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) et assumant seule la charge d’un enfant handicapé dont l’état nécessite le recours à une tierce personne.

Notons aussi que : La majoration spécifique pour parent isolé d’enfants handicapés est due pour chacun des enfants handicapés remplissant ces conditions

Pour bénéficier de cette majoration il faut bien sûr : être un parent isolé, c’est-à-dire être une personne veuve, divorcée, séparée, abandonnée ou célibataire qui assume seule la charge effective et permanente d’un ou plusieurs enfants résidant en France.

*La CMU-C : Couverture Maladie Universelle-Complémentaire est une protection complémentaire santé gratuite accordée aux personnes remplissant certaines conditions de résidence et de ressources.

Source : Copie d'un article du Blog d'information des parents , Photo : Wikimedia

12:15 | Tags : cmu-c, bip, santé | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

14/11/2014

Equiphoria à La Canourgue : première publication scientifique

Capture écran Logo Equiphoria, jpg"La société lozérienne spécialisée dans la thérapie assistée par le cheval vient de franchir un cap. En publiant une 1e étude dans un magazine scientifique international, Equiphoria assoit un peu plus la pertinence de son travail. Elle traite 50 patients par semaine."

Equiphoria c'est un Institut d’hippothérapie et d'équithérapie pour les personnes en situation de handicap. Il accueille pour les handicaps moteurs des personnes atteintes d'Infirmité Motrice Cérébrale, pathologies neurodégénératives, Sclérose Latérale Amyotrophique, Sclérose en plaques, Myopathies, Traumatismes Crâniens, Accidents Vasculaires Cérébraux, Spina Bifida, etc..


C'est un outil mis à la disposition des personnes en situation de handicap, du corps médical, des familles pour y suivre une thérapie avec comme support: le cheval d’où la dénomination d’Equiphoria qui résume la philosophie du principe : le cheval en tant que support.

Equiphoria a publié dans Neurology & Neurophysiology une étude cas nommée :  « Neurogical Rehabilitation after severe traumatic brain injury, new tools. New hopes : the hippotherapy approach ».

"L'étude qui a fait l'objet d'une publication portait sur le cas d'un jeune homme victime d'un traumatisme crânien suite à un accident de voiture. Au sortir d'un coma, ses facultés étaient restées diminuée et l'équipe d'Equiphoria a mis en œuvre un programme d'hippothérapie pour la rééducation des différentes fonctions physiques touchées (élocution, marche, etc.), en complément d'autres thérapies, type kinésithérapie."

L'institut de soins Equiphoria : Vidéo Youtube Conseil Général Lozère

Sources : La Tribune, Equiphoria

14:30 | Tags : equiphoria, santé, hippothérapie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

13/11/2014

Bonne mobilisation à Perpignan pour le maintien du CBV Cerbère

Photo manif Perpignan novembre 2014, jpgEnviron 200 personnes se sont mobilisées hier pour manifester leur rejet du projet de délocalisation du très connu Centre de Rééducation Fonctionnelle Bouffard-Vercelli de Cerbère à Perpignan avec à la clef une perte de 140 emplois à Cerbère. Leur mécontentement est aggravé par le silence incompréhensible de l'Agence Régionale de Santé sur ce projet.

Une délégation de l'Association contre la délocalisation a été reçue à l'antenne locale de l'ARS mais en est ressortie sans avoir aucune nouvelle information.

De nombreux patients, des personnels de santé- certains ont manifesté sur leur lieu de travail- des familles, des membres du C.I.A.H. 66 étaient présents.

Cliquez sur la photo ci-dessous pour voir le reportage de Francetv info

Capture écran France3 LR, jpgCliquez sur la photo ci-dessous pour voir ce qu'en disent la presse ou les blogs.

Capture écran ScoopitSources : Francetvinfo, Photo : CerbèreAJamais

10:58 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |

12/11/2014

Une journée Handicap Emploi à l'Ecole des Mines d'Alès le 20 novembre

Logo SEPH ADAPT, jpgDans le cadre de la Semaine de l'Emploi des Personnes Handicapées, les enseignants-chercheurs de l' École des Mines d'Alès présenteront aux industriels leurs projets et leurs travaux de recherche destinés à faciliter l’accession à l’emploi et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap.

Les participants découvriront notamment un projet de lunettes à réalité virtuelle pour malvoyants, un projet de capteurs cérébraux et un projet d'aide à l'orientation temporelle. Dans l'après-midi du jeudi 20 novembre, le grand public aura accès à un Showroom qui présentera tous ces projets.

Lunettes à réalité virtuelle pour malvoyants

Capture écran Aurevi Ecole des mines Alès, jpgL’École des mines d’Alès et l’Institut ARAMAV spécialisé dans la rééducation fonctionnelle basse vision (Nîmes) ont décidé de collaborer pour mettre au point un dispositif destiné à accroître la mobilité des personnes malvoyantes.

Actuellement aucun dispositif ne répond complètement aux différentes situations que peut rencontrer une personne malvoyante lors de ses déplacements en ville ou sur son lieu de travail.

A partir de technologies existantes : lunettes de réalité virtuelle, mini caméra et mini-ordinateur, l'École des Mines propose de développer un équipement intégrant un logiciel paramétrable en fonction de la pathologie de la personne malvoyante.

Des mini-caméras filment la scène et envoient l’information sur un mini-ordinateur qui pourra être un smartphone. L’information est traitée en temps réel et renvoyée sur les écrans des lunettes. L’image sera d’une luminosité constante ( pour pallier le problème de l’éblouissement) et mettra en évidence les informations nécessaires au déplacement ( notamment les obstacles les plus proches). L’image sera adaptée pour utiliser le maximum des capacités visuelles résiduelles de la personne.

 

Source : École des Mines d'Alès

14:30 | Tags : alès, ecole des mines, seph | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

09/11/2014

Libé : "Ajmal Panchoo un dentiste qui fait fi des handicaps"

Photo retaillée d'un Cabinet de dentiste sur le HMS Belfast par Remi Kaupp, jpgSelon un article de Libération :

"Un praticien innove en allant au devant des plus dépendants.

Il n’arrête pas, il court d’un endroit à un autre, a divisé son temps entre la faculté dentaire de Lille, les visites à domicile et deux jours dans son cabinet de dentiste dans un village, Aire-sur-la-Lys (Pas-de-Calais). Mais Ajmal Panchoo est ravi. «Ce ne sont pas aux personnes polyhandicapées de s’adapter aux soins bucco-dentaires mais c’est aux dentistes de s’adapter et de leur assurer le suivi le mieux adapté», répète-t-il avec obsession.

C’est une belle histoire que raconte Libération sur ce ce jeune dentiste, venu de l’île Maurice, qui est à l'origine d’une prise en charge des dents, absolument inédite en France, des personnes qui souffrent de multiples handicaps.


«L’objectif était double : monter l’unité, mais aussi aller dans les MAS pour les soigner sur place, ce qui est bien plus simple. Pour cela, il ne fallait pas que je sois seul, mais que je forme aussi des étudiants, c’est souvent un travail d’équipe»"...

Source et article complet : Liberation.fr, Photo : Dentist's office on HMS Belfast par Rémi Kaupp

14:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |