08/11/2014

L'étonnante histoire d'un chercheur, alpiniste, amputé, concepteur de prothèses bioniques

Photo prothèses Biomechatronics, jpg

Hugh Herr, professeur de biomécatronique au prestigieux MIT a inventé de nombreuses prothèses.

Il est lui-même amputé suite à accident d’alpinisme. Il commence donc la conception et la fabrication de ses propres prothèses d'abord simples puis de très hautes technologies.

Des prothèses aux multiples fonctions interchangeables, pour grimper, pointues pour escalader des fissures rocheuses, avec des pieds hérissés de pointes pour s'accrocher sur la glace, bardées de capteurs. La technologie l'a rendu valide et lui permet de réaliser des nouvelles prouesses.

Il est d’ailleurs convaincu que d’ici une vingtaine d’années, un adulte amputé pourra se mouvoir plus facilement qu’un adolescent de 18 ans. Il a mis au point plusieurs catégories de paires de jambes pour des usages différents, de la marche à la course ou la danse.Il a d'ailleurs équipé de prothèse la danseuse Adrianne Haslet-Davis, victime de l'attentat de Boston et qui a repris la danse.

 Video youtube ( en anglais )Hugh Herr : Les nouvelles bioniques qui nous font courir, grimper ou danser .

En plus de sa fonction au MIT de la prestigieuse Université de Harvard, il a fondé son entreprise Biomechatronics qui recherche et met au point diverses prothèses, des membres artificiels aux performances étonnantes comme un genou qui reconnait quand il doit se plier pour marcher sur un terrain cabossé, monter des escaliers ou rouler à vélo.

Ces prothèses se commandent via des électrodes fixées sur les moignons et se servent des impulsions électriques qui parcourent le muscle pour activer les moteurs électriques de la prothèse. Le problème reste le poids des batteries et leur durée de charge.

14:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.