Santé - Page 11

  • Vos transports et déplacements : faites valoir vos droits !

    Capture écranSite Vos-droits.apf.asso.frVous trouverez sur le site de l'APF : vos-droits.apf.asso.fr une nouvelle série de notes juridiques concernant :

    • la carte de stationnement
    • les transports par l'assurance maladie
    • la prise en charge des frais de transports des élèves et étudiant
    • le permis de conduire.
  • Quels sont les cantons éligibles à l'implantation d'un nouveau centre de santé?

    Carte impplantation des centres de santé

    Un article de la Gazette des communes

    "Le projet de loi « santé » entend conforter la place des centres de santé. A quelques semaines du débat au Parlement, la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés non lucratifs (FEHAP) publie une étude intitulée « Les centres de santé : une géographie rétroprospective », présentée  lors de son 39ème congrès à Deauville (Calvados).

    Signée par le géographe de la santé Emmanuel Vigneron, elle est une véritable somme de 250 pages sur le passé, le présent et l’avenir de ces structures. Sa lecture est tout sauf  rébarbative grâce aux histoires racontées, aux photos d’époque, aux cartes, coupures de presse…"

     

    Source et suite de l'article  : lagazettedescommunes.com , Carte de E. Vigneron

     

     

     

  • Handicap et pauvreté : une fatalité ?

    Affiche Imprimerie du 22 mai, jpgA la veille de la Conférence nationale du handicap qui aura lieu ce jeudi, l’APF vient de faire part de ses analyses à l’Elysée et au gouvernement, concernant  le rapport « Les liens entre handicap et pauvreté : les difficultés dans l’accès aux droits et aux ressources » réalisé par l'IGAS* (Christine Abrossimov et François Chérèque).

    Les constats posés par le rapport sont sans appel et pointent les principales difficultés rencontrées par les personnes en situation de handicap et leurs familles dans leur quotidien :

    . Les bénéficiaires de l’AAH* sont trois fois plus pauvres en conditions de vie que la population générale

    - L’insuffisante couverture des restes à charge ou des frais non couverts des dépenses engagées du fait de la situation de handicap qui constitue un obstacle majeur dans la lutte contre la pauvreté et pour la participation des personnes en situation de handicap.

    - Le manque d’études et de données complètes sur la situation de pauvreté de ces personnes.

    Certaines préconisations vont dans le bon sens mais ne vont parfois pas assez loin :

    - Limitation et respect des délais d’instruction par les MDPH*

    - .....

    - Amélioration du panier de soins, diminution des restes à charge et augmentation de l'Aide  à la Complémentaire Santé.

    - Fusion de l’ASI* et de l’AAH* qui, sous réserve d’un alignement des conditions de l’ASI* sur celles de l’AAH*

    D’autres propositions se révèlent parfois très insuffisantes ou à côté des enjeux principaux

    Photo manif Ni pauvre ni soumis, jpg- Sur la compensation, le véritable enjeu est esquivé....

    - Concernant l'emploi et le logement ....

    Enfin deux propositions constituent un recul inacceptable pour les droits des personnes :

    - Les problématiques d’accès à la formation et à la qualification sont de véritables freins.

    - La suppression de la carte d’invalidité. Cette proposition est porteuse de réduction des multiples « droits connexes» ouverts aujourd’hui par la carte d'invalidité.

    *AAH : Allocation Adulte Handicapé

    *ASI : Allocation Supplémentaire Invalidité

    *IGAS : Inspection Générale des Affaires Sociales

    *MDPH : Maison Départementale des Personnes Handicapées

    Source et article complet: reflexe-handicap.org, Photos : Imprimerie 22 mars, nipauvrenisoumis.org

     
  • "Le mythe de l'humain augmenté" de Nathaniel Jarassé dans Libération

    Une longue et bonne analyse du chercheur en robotique Nathaniel Jarassé parue sur Libération en collaboration avec le CNRS.

    "Face à certains transhumanistes qui prônent le dépassement de notre condition biologique, nous devons revenir aux réalités des personnes appareillées qui ne sont pas des hommes machines."

    Dans cet article, l'auteur nous explique que les innovations sont nombreuses et porteuses d'espoir mais qu'il y a une grande confusion entre les films de science-fiction, l'imaginaire collectif et la réalité : " il n’existe, parmi les prothèses corporelles disponibles actuellement, rien de permanent, rien de «fusionné» avec le corps, et rien de réellement contrôlable par la «pensée»."

    Photo Oscar Pistorius par E. Palsson, jpgPar exemple Oscar Pistorius peut courir plus vite que de nombreux sportifs mais doit changer de prothèses pour se tenir debout, marcher ou nager.

    L'auteur explique aussi que le "mythe engendré par la fiction, l’appropriation instantanée des appareillages, l’espoir de jouir immédiatement de membres robotisés." n'est pas réel du tout et qu'il faut énormément de temps, des heures d'entrainement pour les faire fonctionner et que souvent des patients préfèrent des prothèses plus simples.

    Sources et suite de l'article  : Libération.fr ou lejournal.cnrs.fr

    Photo : Oscar Pistorius par E. Palsson

  • Téléthon : malgré la crise, près de 83 millions d'euros récoltés

    Ce 28ème Téléthon a achevé sa grande soirée ce samedi avec des promesses de dons supérieures à l'année dernière.

    Photo tv du dernier chiffre du Téléthon 2014, png

    80 % des sommes collectées seront utilisées pour le combat contre les maladies selon le site du Téléthon. Les dons se poursuivent toute la semaine.