23/10/2015

Ecole de la SEP du Languedoc Roussillon, c'est parti !

Ecole de la SEP Languedoc Roussillon.jpgComme prévu, l’ECOLE DE LA SEP DU LANGUEDOC ROUSSILLON a ouvert ses portes le 17 octobre 2015 à la salle Jean-Louis Barrault de Clapiers, dans l'Hérault. 

Les associations APF et AFSEP ont accueilli une soixantaine de participants inscrits par un café d’accueil chaleureux, puis le Pr Labauge du CHRU de Montpellier a ouvert la première conférence par une présentation de la maladie.

La matinée fut également consacrée à l’intervention de Mme Marie-Yvonne Genet, psychologue clinicienne sophrologue qui, à l’issu de son intervention, a proposé à la salle d’expérimenter un court instant, la sophrologie. Toute la salle y a participé !

Enfin, plusieurs témoignages touchants de malades ou proches de personnes atteintes par la maladie ont apporté des moments d’écoute et de partage d’expérience.

Cette école, initialement destinée aux personnes nouvellement diagnostiquées, s’adresse également aux personnes atteintes depuis plusieurs années.

Vous souhaitez participer aux 4 prochaines conférences ? C’est encore possible, inscrivez-vous grâce au bulletin d’inscription en cliquant ici. Prochaine conférence le 7 novembre 2015.

Et voici un lien concernant l’interview du Pr Labauge pour RCF Radio à propos de l’ouverture de cette école pas comme les autres…

https://rcf.fr/vie-quotidienne/solidarite/une-ecole-pour-...

Bien à vous,

Selma KHADRI, APF

Laurence SERVEL, AFSEP

Bernadette Laucournet, AFSEP

Source : Blog APF Hérault

Icône audidescription.jpg


podcast

17:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

27/09/2015

"La Grand Combe : 3 500 € récoltés pour lutter contre la leucodystrophie"

Lu sur Objectif Gard :

Photo de Jean-François Castanier au micro.jpg"En août, un habitant de St-Hippolyte-du-Fort a parcouru 300 km à pied pour soutenir l'association "ELA" qui lutte contre la leucodystrophie, une maladie qui détruit le système nerveux central. Après 14 jours de périple, il a réussi à récolter 3 500 € dédiés à la recherche...

Cet été, Jean-François Castanier s'est fixé un nouveau challenge : parcourir 300 km, toujours au départ de Saint-Hippolyte-du-Fort et jusqu'à Chasseradès, en Lozère. Sous une chaleur écrasante, il chausse ses baskets le 7 août dernier. A Générargues, première ville étape, un apéritif dînatoire est organisé par la municipalité et le comité des fêtes. Le lendemain, il est accueilli par l'association La Dolce Vita, qui tient un stand à La Grand-Combe pour récolter des dons. Puis direction Génolhac, Albespeyres, Notre-Dame-des-Neiges et Chasseradès, où il entame sa redescente.

Tout au long du périple, Jean-François est hébergé gracieusement par des particuliers."

Nos salutations au grand courage de Jean-François Castanier ( Note du webmaster)

Source : https://www.objectifgard.com, Photo : Jean-François Castanier

Icône audidescription.jpg


podcast

17:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

26/09/2015

Se "réparer" soi-même dans un fab lab, bientôt possible à Rennes ? A vous de voter

PHOto de Nicolas Huchet.JPGVu sur Wedemain.fr :

"Le projet de "Handilab" de Nicolas Huchet, ce maker français qui a créé sa propre main bionique, compte parmi les finalistes du Google Impact Challenge. Son objectif : ouvrir un espace dédié au développement de solutions techniques, open source et à bas coût."

On vous avait déjà parlé ici de Nicolas Huchet dans une publication de notre blog.

"En 2002, Nicolas Huchet a dû se faire amputer la main droite suite à un accident. Onze ans plus tard, ce Rennais s'est fabriqué sa propre main bionique, baptisée Bionicohand, grâce à une imprimante 3D. Une alternative aux prothèses robotisées classiques, dont les coûts s’élèvent à plus de 20 000 euros.

Pour y parvenir, le trentenaire n’a eu besoin "que" d’un fil de pêche de Nylon et d’une boîte de chocolat en poudre pour la relier au bras. Le reste des composants a été imprimé en 3D, avec l’aide de l’équipe du fab lab de Rennes, Labfab...

Face à l'engouement suscité par son histoire, il mûrit un nouveau projet : ouvrir un fab lab dans lequel les personnes handicapées pourraient, comme lui, se "réparer" eux mêmes. Porté par son association "MyHumanKit", ce projet a été sélectionné pour la finale du Google Impact Challenge, qui aura lieu le 8 octobre à Paris. ...

Organisé pour la première fois en France, ce concours récompensera quatre projets "solidaires et innovants" portés par des associations et fondations. Chacun d'entre eux se verra doté d'une récompense de 500 000 euros. De quoi, pour Nicolas Huchet et son équipe, concrétiser le projet Handilab.

S'il voit le jour, ce lieu fonctionnera "pour et avec des personnes en situation de handicap", afin de "transformer [les] limitations physiques en motivation", comme l’explique la fiche du projet . Une façon aussi de participer à l'insertion et à valorisation de ces personnes."

Vous pouvez voter pour ce projet : Bionicohand par MyHumanKit  sur  https://impactchallenge.withgoogle.com/france2015 avant le 7 octobre 2015.

source : http://www.wedemain.fr

Icône audidescription.jpg

 
podcast

17:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

31/08/2015

ReWalk 6.0, un exosquelette pour permettre aux paraplégiques de marcher

Rewalk.JPGLu sur Silvereco.fr :

"ReWalk est un exosquelette conçu et commercialisé par la société israélienne Argo Medical Technologies. Destiné aux personnes paraplégiques, il permet de se lever et marcher à nouveau sous certaines conditions....

 Rewalk détecte les subtils mouvements de corps de l’utilisateur et les changements de centre de gravité pour accompagner la marche de la personne."

"Le prix d’un ReWalk s’élève aujourd’hui à 77.000$ ce qui le rend inaccessible à très grand nombre de personnes....

Depuis son lancement en 2011, ReWalk ne cesse d’être perfectionné par les équipes d’Argo Medical Technologies. Les travaux de recherche en neurologie pourraient permettre à terme de créer un exosquelette contrôlé par la pensée."

Source et article complet : http://www.silvereco.fr

Icône audidescription.jpg


podcast

17:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

18/08/2015

Le système de communication de Stephen Hawking désormais open-source

Guillaume Champeau, sur Numerama.com, nous apprend que :

ACAT, open source, Intel"Le système de communication utilisé par Stephen Hawking développé par Intel est désormais Open-Source et peut donc être amélioré ou utilisé par le monde entier....

Si Stephen Hawking est toujours capable d'écrire des livres et de communiquer avec le monde, il le doit exclusivement à l'informatique, et à sa renommée qui lui a valu la plus grande attention de la communauté scientifique et technologique. Son handicap et le soin qui lui a été offert pourrait aujourd'hui profiter à de très nombreuses autres personnes handicapées....

 

 Intel a donc décidé de revoir sa copie et d'améliorer l'interface de saisie pour ajouter, notamment, une couche de saisie prédictive intelligente qui permet à Stephen Hawking de commencer à saisir du texte et de choisir le mot qu'il recherche parmi une liste triée en fonction du contexte. Or aujourd'hui ce système lancé fin 2014, ACAT (Assistive Context-Aware Toolkit), est disponible en Open-Source à l'ensemble de la communauté des chercheurs qui peuvent encore l'améliorer ou l'adapter à d'autres handicaps.."

Source et article complet : Numera.com, Photo :  2°1°°

Icône audidescription.jpg


podcast

17:26 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |