UA-108877952-1

Science - Page 4

  • Biodiversité et handicap : La LPO et l’Unapei relèvent le défi !

    Le monde du handicap est très réceptif à ce qui l'entoure, la nature en premier lieu. C'est pourquoi la LPO et L'Unape ont décidé de se rapprocher afin de favoriser et d'accompagner la mise en place de projets pour l'accessibilité à la nature aux personnes handicapées mentales.

    À l'occasion de « Nature en fête » les 11 et 12 octobre 2014, placée sous le signe de la thématique « Biodiversité et Handicap » , la LPO et l'Unapei signeront une convention de partenariat samedi 11 octobre à 16h30 à Port-sur-Saône, en présence de Mme Kbayaa, vice-présidente de l'Unapei et de M. Allain Bougrain Dubourg, président de la LPO.

    https://www.lpo.fr/actualites/biodiversite-et-handicap-la-lpo-et-lunapei-relevent-le-defiÀ la faveur de cette convention, posant les bases d'un partenariat entre le monde de la biodiversité et l'univers de la déficience intellectuelle, une attention particulière sera apportée  notamment à la mise en place de refuges LPO au sein des Instituts Médico Educatifs, à la participation aux sorties nature ou encore à la mutualisation des savoir-faire et des connaissances en matière de biodiversité…


    Au delà de la dynamique déjà existante dans de nombreux départements et de nombreuses régions, cette convention permettra de créer de nouveaux projets innovants et d'instaurer une dynamique nationale sur la thématique « Biodiversité et Handicap ».


    Le grand public est invité tout le week-end à de nombreuses animations, stands, films et débats.

    *  Unapei : Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis.

    * LPO : Ligue de Protection des Oiseaux

    Source : LPO.fr, Programme complet de Nature en Fête

  • Découvrez la Fête accessible de la science près de chez vous

    Copie écran site internet Fête de la ScienceManipulez, testez, participez à des visites de laboratoires, dialoguez avec des chercheurs, découvrez les métiers de la recherche, stimulez votre goût pour les sciences ! La Fête de la science, ce sont des milliers d'animations gratuites, partout en France. À cette occasion, la science investit les lieux publics et et les chercheurs viennent à votre rencontre.

    Rien en Lozère mais à Alès, l'école des Mines est en Fête, à Valleraugue, découvrez les champignons de l'Aigoual, à Balaruc, partez à la découverte de l'utilisation des plantes méditerranéennes pendant l'Antiquité, à Nimes le Muséum fête la Science, à Codolet visitez le Visiatome, etc.. Ces évènements sont accessibles bien qu'il ne soit pas indiqué pour quel type de handicap !

    En tout 1426 évènements auront lieu partout en France jusqu'au 19 octobre. Pour découvrir les évènements accessibles, cliquez sur le site de la Fête de la Science, choisissez votre région, vos dates et cochez Accessibilité au public en situation de handicap.

    Bonne initiative du Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche.

  • Coup d'envoi du Mundial donné par un jeune paralysé en exosquelette

    Ce soir, stade Arena de Sao Paulo, le match Brésil-Croatie débutera la coupe du monde de foot. Mais avant de laisser la place aux joueurs des deux équipes, un jeune adolescent brésilien paralysé devrait « marcher » et donner un coup de pied dans le ballon. Il devrait réaliser cet exploit grâce à un exosquelette connecté à son cerveau.

    Image d'un exosquelette pour paraplégique, mundial 2014

    Source et article complet : Science et avenir

  • Un amputé retrouve le sens du toucher grâce à une prothèse bionique

    La réalité peut rejoindre la fiction et même la dépasser quand il s'agit de pallier le handicap. Des chercheurs suisses, allemands et italiens viennent de greffer à Dennis Sørensen, un Danois de 36 ans, une main artificielle expérimentale. Non seulement elle permet à cet homme amputé à la suite d'une explosion de saisir mais aussi de recouvrer le sens du toucher. Une prothèse capable de restituer la fonction d'un membre mais aussi ses sensations : une première !

    L'équipe de Silvestro Micera, de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) en Suisse, a mis au point cette prothèse munie de capteurs capables de réagir à la tension de tendons artificiels, alors que des chirurgiens et neurologues de l'hôpital Gemelli de Rome ont réalisé sa "greffe".

    Source et suite de l'article : Faire-face.fr Olivier Clot-Faybesse

  • Lutte contre la douleur : la vraie star c'est TREK

    Trek, anti-douleurLes travaux de chercheurs français ouvrent une nouvelle voie vers des médicaments possédant les propriétés analgésiques de la morphine sans ses effets indésirables. La morphine, et d'autres médicaments opioïdes, occupent une place essentielle dans la lutte contre la douleur. Leurs effets secondaires (constipation, nausées, dépression respiratoire...), ainsi que le risque de dépendance, peuvent toutefois limiter leur utilisation. Une équipe française, coordonnée par Alain Eschalier, directeur de l'unité Inserm 1107 Neuro-dol à Clermont-Ferrand, a montré que ces effets négatifs peuvent être dissociés de leur action antalgique.

    L'effet des médicaments dépend de réactions en chaîne au niveau cellulaire. Concernant la morphine, les scientifiques savent depuis les années 70 qu'elle agit au niveau du système nerveux central en se liant à des récepteurs qu'ils ont appelé "μ-opiacés", ou récepteurs "mu". Cependant, les mécanismes engendrés dans les cellules nerveuses suite à cette interaction comportent encore beaucoup d'inconnues.

    La "Star" Trek1 qui fait avancer la recherche

    L'équipe d'Alain Eschalier s'est intéressée aux protéines pouvant être impliquées, et plus précisément à "TREK-1", qu'elle savait jouer un rôle dans l'inhibition de la douleur. Ses expériences, effectuées chez des souris génétiquement modifiées, montrent qu'en l'absence de TREK-1, la morphine perd ses propriétés antalgiques mais pas ses effets indésirables (constipation, dépression respiratoire, dépendance), prouvant que ces derniers peuvent être dissociés du bénéfice thérapeutique escompté.

    Pour les chercheurs, agir directement sur TREK-1 pourrait conduire à une analgésie de type morphine sans effets secondaires.

    Source : Faire-face.fr Audrey Plessis, Photo © Kobilka Lab Visualisation en 3D du récepteur µ-opiacé lorsqu’il est associé à un antagoniste de la morphine

    P.S. : Nous sommes encore loin d'un médicament anti-douleur qui pourrait fonctionner sans effets indésirables.