Santé - Page 9

  • Sep : attention au virus de la varicelle et du zona sous fingolimod

    Photo du Gilenya ( ingolimod ), jpgUne récente étude appelle à la vigilance chez les personnes atteintes de sclérose en plaques (Sep). Le fingolimod (Gilenya®) pourrait être associé à un sur-risque d’infection par le virus de la varicelle et du zona.

    La proportion de personnes infectées par le virus de la varicelle et du zona (VZV) est 2,5 fois plus élevée sous fingolimod que sous d’autres traitements de fond de la Sclérose en plaques (Sep), selon une étude parue dans le Journal of the American Medical Association (JAMA). Certes, le risque d’être infecté reste très faible. Et, bonne nouvelle, le fingolimod n’augmente pas la sévérité des symptômes – les formes sévères sont extrêmement rares.

    Source et suite de l'article : Faire-face.fr

  • SAMSAH et SAVS: le Comité d'Entente alerte les ministres sur les conditions d'accès

    Le Comité d’Entente des Associations Représentatives de Personnes Handicapées et de Parents d'Enfants Handicapés a interpellé Ségolène Neuville et Marisol Touraine au sujet des conditions d’accès aux SAVS* et SAMSAH*.

    Severo calzetta da ravenna, lampada ad olio con piede rapace 02.JPGEn effet, certains départements ont conditionné leur accès à l’obligation de constituer un dossier de demande d’admission à l’aide sociale et à celle de verser une contribution financière pour bénéficier de l’accompagnement des dits services.

    Ces contraintes, lourdes de conséquences pour les personnes, portent atteinte au respect du droit à compensation. En outre, l’interprétation de la justice administrative de telles mesures - considérées comme légales - est source de disparité de traitement et de rupture d’égalité entre les citoyens.

    Le Comité d’entente demande donc aux ministres de mettre fin à cette situation en adoptant une modification réglementaire.

     

    *SAVS : Service d'Accompagnement à la Vie Sociale

    *SAMSAH : Service d'Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés

    Source : Reflexe-handicap.org, Photo : Sailko

  • Nouveau traitement pour prévenir le handicap suite à un AVC

    Selon plusieurs sources qui citent une même étude menée au Pays-Bas et publiée dans  "The New England Journal of Medicine", une nouvelle stratégie pourrait prévenir le handicap lié à l'Accident Vasculaire Cérébral. Cette stratégie repose sur un traitement intra-artériel par cathéter qui "capture" le caillot sanguin à l'origine de l'AVC et l'enlève.

    Capture écran video thrombectomie 20minutes.fr, jpg"Ce nouveau procédé consiste à insérer un cathéter dans un vaisseau sanguin à travers une petite ouverture dans l’aine. Il est ensuite avancé jusque dans le cou. Ensuite, un micro-cathéter est poussé jusqu’à l’artère bloquée dans le cerveau. Le caillot est alors capturé en utilisant un petit stent et retiré du cerveau à travers le cathéter situé dans le cou." selon la depeche.fr*

     

    "L'essai clinique a permis de confirmer le rôle de la thrombectomie dans la réduction des problèmes neurologiques et cérébraux irréversibles liés à l'AVC, première cause de handicap acquis de l’adulte et la deuxième cause de démence après la maladie d’Alzheimer." selon 20 minutes.fr*  qui montre une vidéo du traitement

    Cette étude"montre que les patients qui subissent ce nouveau traitement récupèrent mieux que les patients qui n’en n’ont pas bénéficié. Les médecins ont également remarqué que les scans du cerveau montrent moins de dommages au cerveau suite à ce traitement. Les patients ont, entre autres, moins de difficulté pour marcher et s’habiller. Il n’y a cependant aucune preuve que le traitement réduise le risque de décès." selon caducee.net

  • Vos transports et déplacements : faites valoir vos droits !

    Capture écranSite Vos-droits.apf.asso.frVous trouverez sur le site de l'APF : vos-droits.apf.asso.fr une nouvelle série de notes juridiques concernant :

    • la carte de stationnement
    • les transports par l'assurance maladie
    • la prise en charge des frais de transports des élèves et étudiant
    • le permis de conduire.
  • Quels sont les cantons éligibles à l'implantation d'un nouveau centre de santé?

    Carte impplantation des centres de santé

    Un article de la Gazette des communes

    "Le projet de loi « santé » entend conforter la place des centres de santé. A quelques semaines du débat au Parlement, la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés non lucratifs (FEHAP) publie une étude intitulée « Les centres de santé : une géographie rétroprospective », présentée  lors de son 39ème congrès à Deauville (Calvados).

    Signée par le géographe de la santé Emmanuel Vigneron, elle est une véritable somme de 250 pages sur le passé, le présent et l’avenir de ces structures. Sa lecture est tout sauf  rébarbative grâce aux histoires racontées, aux photos d’époque, aux cartes, coupures de presse…"

     

    Source et suite de l'article  : lagazettedescommunes.com , Carte de E. Vigneron

     

     

     

  • Handicap et pauvreté : une fatalité ?

    Affiche Imprimerie du 22 mai, jpgA la veille de la Conférence nationale du handicap qui aura lieu ce jeudi, l’APF vient de faire part de ses analyses à l’Elysée et au gouvernement, concernant  le rapport « Les liens entre handicap et pauvreté : les difficultés dans l’accès aux droits et aux ressources » réalisé par l'IGAS* (Christine Abrossimov et François Chérèque).

    Les constats posés par le rapport sont sans appel et pointent les principales difficultés rencontrées par les personnes en situation de handicap et leurs familles dans leur quotidien :

    . Les bénéficiaires de l’AAH* sont trois fois plus pauvres en conditions de vie que la population générale

    - L’insuffisante couverture des restes à charge ou des frais non couverts des dépenses engagées du fait de la situation de handicap qui constitue un obstacle majeur dans la lutte contre la pauvreté et pour la participation des personnes en situation de handicap.

    - Le manque d’études et de données complètes sur la situation de pauvreté de ces personnes.

    Certaines préconisations vont dans le bon sens mais ne vont parfois pas assez loin :

    - Limitation et respect des délais d’instruction par les MDPH*

    - .....

    - Amélioration du panier de soins, diminution des restes à charge et augmentation de l'Aide  à la Complémentaire Santé.

    - Fusion de l’ASI* et de l’AAH* qui, sous réserve d’un alignement des conditions de l’ASI* sur celles de l’AAH*

    D’autres propositions se révèlent parfois très insuffisantes ou à côté des enjeux principaux

    Photo manif Ni pauvre ni soumis, jpg- Sur la compensation, le véritable enjeu est esquivé....

    - Concernant l'emploi et le logement ....

    Enfin deux propositions constituent un recul inacceptable pour les droits des personnes :

    - Les problématiques d’accès à la formation et à la qualification sont de véritables freins.

    - La suppression de la carte d’invalidité. Cette proposition est porteuse de réduction des multiples « droits connexes» ouverts aujourd’hui par la carte d'invalidité.

    *AAH : Allocation Adulte Handicapé

    *ASI : Allocation Supplémentaire Invalidité

    *IGAS : Inspection Générale des Affaires Sociales

    *MDPH : Maison Départementale des Personnes Handicapées

    Source et article complet: reflexe-handicap.org, Photos : Imprimerie 22 mars, nipauvrenisoumis.org