22/07/2014

Centre Bouffard-Vercelli : la menace de délocalisation reste de mise

Photo du Centre Bouffard-VercelliSuite à la grève de la faim de David Marais, patient du Centre, début juillet, celui-ci et Lucie Barbier, présidente de l'Association contre la délocalisation du Centre Bouffard-Vercelli Cerbère ont participé à la réunion de "remise à plat" du projet de délocalisation qui se tenait vendredi 18 juillet dans les locaux de l'Agence Régionale de la Santé à Perpignan. Selon David Marais, peu d'informations ont été données sur l'avenir du CBVC. Il s'est senti méprisé, comme les élus présents à cette réunion,  et pense qu'il y a toujours une volonté de délocaliser le Centre Bouffard-Vercelli. Il a fait une proposition que le Centre soit une référence dans les soins des maladies rares.

Il a expliqué aussi, après la réunion, que le président de l'association gestionnaire  fait une sorte de chantage à l'ARS, en disant que si elle n'autorise pas la délocalisation, il retirera ses billes d'Arles-sur-Tech.

Photo de l'hopital de Perpignan, emplacement prévu pour le CBVDavid Marais prévient aussi que des actions plus dures auront lieu cet été sur la Côte Vermeille pour continuer la lutte contre la délocalisation.

 

 

A lire aussi :

Une grève de la faim au Centre Bouffard-Vercelli Cerbère contre la délocalisation

 

Centre Bouffard-Vercelli Cerbère: nouveau rassemblement contre la délocalisation le 19 juin

Centre Bouffard-Vercelli : manifestation hier contre la délocalisation

Guy Duyckaerts, Photos : Centre Bouffard-Vercelli Cerbère, Emplacement prévu pour le CBV à l'hopital de Perpignan par G. Duyckaerts

14:23 | Tags : cerbère, centre bouffard-vercelli, rééducation | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.