04/03/2015

Les MDPH restent des dispositifs agiles mais fragiles selon la CNSA

Selon un article paru sur le site de la CNSA* :

Capture écran CNSA Synthèse 2013, jpg

"En 2013, quatre-vingt-dix-sept MDPH* ont transmis leurs rapports d’activité dans des délais permettant leur analyse, et autant ont répondu à l’enquête statistique sur leur activité."....

"La synthèse 2013 met ainsi en exergue les principales caractéristiques du contexte dans lequel s’inscrivent les MDPH* :

  • la progression continue de l’activité, qui s’amplifie par rapport à l’année 2012 ;
  • la progression persistante du nombre de premières demandes en matière de scolarisation ;
  • le poids important et constant de l’activité liée à l’emploi et à l’attribution des cartes, notamment pour les personnes âgées de soixante ans et plus."...

"La lecture de cette synthèse permet de constater que les MDPH, qui fêteront leurs dix ans d’existence l’an prochain, restent des dispositifs « agiles », mais fragiles, et sont souvent des terrains d’expérimentation et d’innovation."...

On constate une hausse de 8% des demandes, une progression de l'activité liée à l'emploi et à l'AAH* et pour la PCH* le taux d'accord tombe à 46,5%

 

*CNSA : Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie

* MDPH : Maison Départementale des Personnes Handicapées

*AAH : Allocation Adulte Handicapé

*PCH : Prestation de Compensation du Handicap

Source et article complet : cnsa.fr

 

17:50 | Tags : mdph, cnsa | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

28/02/2015

Indemnisation des dommages corporels : l'APF et d'autres associations interpellent la ministre de la Justice sur un avant-projet de décret

L’APF, le CISS, la FENVAC, la FNATH, et l’UNAFTC viennent d’interpeller dans un courrier Christiane Taubira concernant l'avant-projet de décret établissant une nomenclature des chefs de préjudices résultant d'un dommage corporel.

Photo simulated car accident, jpgLes associations sont en effet inquiètes des conséquences d’un tel décret qui pourraient être en contradiction avec les grands principes de l’indemnisation : l’individualisation de la réparation des préjudices et celui de la réparation intégrale.

L’APF, le CISS, la FENVAC, la FNATH, et l’UNAFTC sollicitent donc une audience auprès de la Garde des Sceaux afin de lui faire part de leurs préoccupations et positions.

Pour lire le courrier, cliquez ici

 

Source : reflexe-handicap.org ,photo : simulated car accident

17:21 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

27/02/2015

"Cigarette électronique : qui sont les vapoteurs ?" Le Monde

Selon un article du Monde.fr :

Photo vapoteur e-cig, jpg"L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) a dévoilé, mardi 24 février, les chiffres de son baromêtre santé 2014 sur le tabac. Cette étude, menée auprès d’un échantillon représentatif de plus de 15 000 personnes âgées de 15 à 75 ans, accorde cette année une place particulière à la e-cigarette et à ses usages."

"« Les risques de la cigarette électronique sont a priori plus faibles que ceux induits par le tabagisme mais c’est un sujet encore insufisamment documenté, les effets à long terme restent encore méconnus », a souligné François Bourdillon, le directeur de l’Inpes."

Source et suite de l'article : lemonde.fr, photo : D.G.

 

17:40 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

21/02/2015

"Les droits de l'homme en danger" en France selon le Conseil de l'Europe

Infographie Rapport Conseil de l'Europe droits de l'homme, jpgUn rapport présenté par Nils Muižnieks, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe s'inquiète des discriminations dans les  centres d'accueil des demandeurs d'asile, du stationnement des gens du voyage, l'accès au logement des Roms migrants, l'accessibilité des personnes handicapées aux lieux publics, la scolarisation des enfants handicapés...

Sans parler des discriminations dans l'accès aux services publics, au logement...

 

Concernant la situation des personnes handicapées, le commissaire constate que, "malgré un cadre juridique développé et une priorité donnée à l'autonomie et à l'inclusion dans la société, celles-ci ne sont pas toujours garanties en pratique". Il estime ainsi que "les importants retards en matière d'accessibilité des lieux publics, ainsi que les défaillances des dispositifs d'orientation et d'accompagnement doivent être traités en priorité". Il s'est également montré "préoccupé par le fait que des milliers de personnes handicapées se voient contraintes de quitter la France pour chercher à l'étranger, en particulier en Belgique, des solutions plus adaptées à leur situation". Il déplore en outre les "difficultés d'accès à l'emploi" et les "conditions discriminatoires" réservées aux travailleurs handicapés "dans certaines structures spécialisées".

Nils Muižnieks constate "avec préoccupation" qu'environ 20.000 de ces enfants, "notamment ceux souffrant de troubles autistiques", demeurent sans solution de scolarisation. "Les autorités devraient redoubler d'efforts à fin de garantir à tous les enfants une instruction appropriée.

Le gouvernement a fait des observations au sujet de ce rapport notamment :

"Différentes mesures concrètes vont être mises en œuvre pour faciliter l’accès aux droits en évitant les procédures répétitives et en accélérant les délais de réponse de l’administration. Cela vise aussi bien la durée d’attribution de l’allocation pour adultes handicapés (AAH) que la possibilité pour les départements de mettre en œuvre un tiers-payant pour l’acquisition d’aides et dispositifs techniques.
Des actions vont être engagées par ailleurs pour rendre plus compréhensibles certaines décisions concernant les personnes handicapées, comme les avis et décisions des maisons départementales des personnes handicapées («MDPH ») et des caisses d’allocations familiales qui seront rédigées en «Français facile à lire et à comprendre».
De même, un système de forfait va permettre de simplifier le remboursement des petits travaux d’aménagements du logement et du véhicule et contribuer ainsi à une meilleure qualité de vie des personnes en situation de handicap."

Sources : Rapport Muižnieks, Observations du gouvernement français

16:30 | Tags : conseil de l'europe, rapport muiznieks | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

19/02/2015

Télémédecine : une campagne vidéo pour informer le grand public

La télémédecine : qu’est ce que c’est ?

La télémédecine est l’une des composantes de la « télésanté ». Les applications de la télésanté sont cependant plus larges que celles de la télémédecine. Il s’agit par exemple de l’ensemble des sites et portails, en tout ou partie liés à la santé, que l’on trouve sur Internet. Ces sites, bien connus des patients et des professionnels de santé, proposent des prestations nombreuses : conseils, recommandations, articles, forums, bulletins d’information voire, pour certains d’entre eux, des dossiers médicaux en ligne.

Les 9 ARS* pilotes pour déployer la télémédecine sont : l'Alsace, la Basse-Normandie, la Bourgogne, le Centre-Val de Loire, la Haute-Normandie, le Languedoc-Roussillon, la Martinique, les Pays-de-la-Loire et la Picardie.

Capture vidéo télémédecine, jpgLa vidéo : conçue par le ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes en lien avec le Collectif interassociatif sur la santé (CISS), la vidéo démontre la valeur ajoutée du recours à la télémédecine grâce à 3 illustrations concrètes :

  • « Télé AVC Artois-Hainaut » (centre hospitalier de Lens),
  • « Le suivi clinique à domicile (SCAD) de patients insuffisants cardiaques » (centre hospitalier universitaire de Caen),
  • et « La prise en charge de patients détenus au sein d’une Unité Sanitaire » (hôpitaux de Lannemezan).

Par le biais de ces 3 situations, les bénéfices de la télémédecine sont immédiatement compréhensibles : égal accès aux soins et amélioration des délais de prise en charge, maintien de la qualité du diagnostic par un partage des informations rapide et performant entre professionnels de santé, limitation des complications liées à une prise en charge trop tardive – en particulier pour les accidents vasculaires cérébraux (AVC) –.

ARS* : Agence Régionale de Santé

Source : www.sante.gouv.fr

 

17:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |