UA-108877952-1

Infos - Page 28

  • Les "40 nouvelles propositions pour simplifier la vie des Français" du gouvernement

    Vous en avez sans doute entendu parler, le secrétaire d'État à la réforme et à la simplification, Thierry Mandon, vient de sortir 40 propositions pour simplifier la vie.

    Simplification Les 40 propositionsUne partie de ces propositions intéresse spécifiquement les personnes en situation de handicap. Certaines mesures sont déjà en cours ou décidées depuis la Conférence du Handicap du mois de décembre 2014, comme l'allongement de la durée d'attribution de l'*AAH jusqu'à 5 ans pour lorsque le taux d'invalidité est supérieur à 50%.

    D'autres sont plus nouvelles comme le versement de l'allocation de rentrée scolaire pour les enfants en situation de handicap scolarisés en maternelle, en cours depuis le mois de mars. 

    D'autres encore sont à l'étude : un nouveau dossier de demande à la MDPH axé, selon le gouvernement, autour des besoins et des projets ainsi qu'un télé-service de cette même demande.

    Les cartes de stationnement et de priorité deviendront une carte unique " mobilité inclusion" permettant à la fois de stationner et d'avoir des priorités d'accès dans les lieux publics.

    Mais ce qui n'est  pas écrit dans ces propositions c'est qu'il faudra de toute façon deux cartes : une carte apposée sur son véhicule pour le stationnement et une autre à présenter dans les lieux publics. Il faut aussi espérer qu'elles soient infalsifiables !  

    Ci-dessous le dossier de presse en format PDF:

    D'autres mesures vont aussi devenir réalité :
    • le tiers-payant pour l'acquisition d'aides à domiciles et d'équipement techniques du logement ou du véhicule, sur présentation de la facture aux services du département. 
    • un forfait pour le remboursement plus rapide des petits travaux d'aménagement du logement et du véhicule.
    • une simplification de la reconnaissance de travailleur handicapé
    • la rédaction en "français facile à lire et à comprendre" des avis et décisions rendus par les *MDPH et les caisses d'allocations familiales.

    Les autres mesures présentées concernent l'ensemble de la population comme le renouvellement automatique du droit à l'aide pour une complémentaire santé pour les bénéficiaires du minimum vieillesse, la facilitation de l'accès à l'information judiciaire, le guichet unique de demande de retraite complémentaire, la dispense de dépôt d'une demande d'aide au logement pour les locataires d'un logement social, etc..

    Guy Duyckaerts

    Source : youscribe.com

    *AAH : Allocation Adulte Handicapé

    *MDPH : Maison Départementales des Personnes Handicapées


    podcast

  • SEP : les malades cesseraient de travailler 9 ans après le diagnostic, d'après Doctissimo

    Un article de Doctissimo.fr nous indique :

    Photo Rotonde APF SEP Ruban bleu, jpg"Les trois quarts des personnes souffrant de sclérose en plaques (SEP) considèrent que leur maladie a un impact significatif sur leur activité professionnelle, révèle une enquête menée par la Ligue française contre la sclérose en plaques (LFSEP)....La SEP touche 90 000 personnes en France et se déclare généralement vers l’âge de 30 ans...

    Un malade sur 5 ne bénéficie d’aucun aménagement au travail

    ...la Ligue française contre la SEP a mené une enquête auprès de plus de 1000 personnes atteintes afin de connaitre l’impact de la maladie dans leur activité professionnelle...

    Les malades ne sont pas assez informés

    ...Les malades ne seraient pas assez informés sur les aides qui existent...

    Faire connaitre la maladie du grand public

    ...Cette enquête met donc en évidence une nécessité de faire connaître la maladie au grand public, de mieux accompagner les malades dans leur vie professionnelle et surtout de mieux les informer sur les outils mis à leur disposition.

    ...

    Source et article complet : Doctissimo.fr  Photo : APF

    Pour information : le site APF de la Sclérose En Plaques


    podcast

  • Prison et handicap : constitution d'un groupe APF

    Prison et handicap : création d’un groupe initiative national et information sur Ban Public.

    Photo sculpture de Bronze Okand, wikimedia, jpgDepuis plusieurs années, des acteurs de l’APF - tant sur le plan national que local – se mobilisent sur le sujet de l’incarcération des personnes en situation de handicap.
    Le  sujet concerne particulièrement l’APF au titre de la défense des droits individuels et des droits fondamentaux ainsi que du respect de la dignité des personnes et de leur vie sociale.

     L’action de l’APF doit porter en direction :
           des personnes en situation de handicap et incarcérées ou récemment sorties de prison
           des proches de détenus en situation de handicap et leur environnement (visiteurs, travailleurs sociaux…)

    En 2013, l’APF a réalisé une enquête avec l’association Ban Public auprès de plus de 300 personnes elles-mêmes détenues.

    Suite à cette enquête et suite aux réflexions du groupe national informel constitué, le CA du 25 avril 2015 a labellisé un groupe d’initiative national « Prison et handicap » pour une durée de trois ans. Ce groupe est ouvert à tout adhérent, bénévole ou professionnel déjà sensibilisé ou mobilisé sur ce sujet, ainsi qu’à certains partenaires associatifs.

    Les objectifs du groupe initiative « Prison et handicap » seraient les suivants :

             rompre l’isolement des personnes en situation de handicap détenues et favoriser le développement de liens sociaux."

             être le " passeur  entre les acteurs du milieu carcéral(services pénitentiaires, associations de visiteurs de prisons, acteurs sociaux) et les détenus en situation de handicap, afin de mieux faire connaitre les droits  spécifiques des personnes en situation de handicap et d’évaluer leurs besoins en termes de services (soins, aides humaines…).

    Pour participer à ce groupe, il faut proposer sa candidature avant le 20 juin ( nous contacter )

    Photo : MjauMjauMjauMjau


    podcast

  • Opération "die-in" des personnes en situation de handicap place Beauvau : "Une marque d'abandon, un gâchis économique et social assez monstrueux" sur Atlantico

    Sur le site d'Atlantico.fr, un compte-rendu de l'action de l'APF à Paris et une interview d'Alain Rochon, président de l'APF : "Une quarantaine d'années après les premières esquisses légales et à l'aube de l'examen de l'Ordonnance à l'accessibilité au Sénat, la société française peine à faciliter la vie des personnes en état de handicap physique. Entre escaliers, manque d’ascenseurs ou de rampes d'accès, les handicapés ont bien du mal à se déplacer en France. En outre, leurs possibilités d'insertion sur le marché du travail restent marginales.

    Alain Rochon, Chaîne Youtube APF, jpgAtlantico : Le 2 juin prochain les Sénateurs examineront l'Ordonnance à l'accessibilité des établissements par les personnes handicapés. Pourquoi opter pour un die-in alors que les sénateurs cherchent via cette ordonnance à réduire les possibilités de dérogations et à augmenter les aides versées aux établissements publiques ?

    Alain Rochon : Tout d'abord, l'opération coup de poing a lieu ce matin en même temps que le Conseil des Ministres, place Beauvau, pour frapper plus fort.
    Notre mécontentement s'adresse principalement à l'encontre des Ministres et du Président de la République. Cette après-midi nous nous rendront au Sénat en vue de demander une rencontre avec les présidents de groupes. ..

    Atlantico :Selon vous, quelles sont les mesures à prendre impérativement pour faciliter la vie des personnes en état d'handicap ? Pensez-vous que les gouvernements y ont été insensibles jusqu'à aujourd’hui ?


    Alain Rochon :Le dossier numéro reste l'accessibilité pour handicapés moteurs. Ils doivent pouvoir sortir de chez eux, faire leurs courses, aller au cinéma… comme tout le monde ! 
    Récemment un sondage a été réalisé par l'IFOP duquel il ressortait que le grand public était assez proche de ces analyses. C'est-à-dire qu'il était loin d'être insensible à la question et se montrait en faveur d'une amélioration de l'accessibilité. Demeure donc la même incompréhension : pourquoi aucune action véritable n'est prise de la part de politiques ?  "

    La suite de la longue interview ici

    Photo : Alain Rochon, chaîne Youtube APF


    podcast

  • Une conférence « Dossier MDPH droits et recours, tutelle, curatelle, choix de vie » à Mende le 12 juin

    L'association Trisomie 21 organise une conférence à Mende le 12 juin intitulée : " Dossier MDPH droits et recours / Tutelle, curatelle, garantie du choix de vie" animée par Maître Alexandra Grévin, avocate au barreau de Paris, spécialisée en droit du handicap depuis 10 ans et auteure du livre « Droit du handicap et procédures »

    Affiche conférence Trisomie21, Dossier MDPH, tutelle, curatelle, choix de vie, jpgCette conférence gratuite concerne tous types de handicap

    Elle aura lieu le vendredi 12 juin salle Urbain V, chemin de Saint Ilpide à Mende.

    Le matin de 9h00 à 12h00 : Dossier MDPH, Droits et recours

    L'après-midi de 13h30 à 16h30 : Tutelle, curatelle, garantie du choix de vie

     

    Merci de confirmer sa présence au plus tard le 8 juin par mail à t21lozere@gmail.com ou au 06 95 41 91 90


    podcast