Infos - Page 27

  • Accompagner pour avoir un "chez soi" : les domiciles groupés accompagnés

    Un article de Stéphanie Le Bail dans le Télégramme explique que :

    Photo Hotel de ville de Vannes, Fab5669, jpg"Le département du Morbihan aide les personnes handicapées à avoir « leur maison ». Le « domicile accompagné » est un intermédiaire entre le logement personnel et l'établissement spécialisé.

    Une maison commune ou un groupe d'appartements individuels forment un Domicile groupé accompagné (DGA) qui permet à six adultes handicapés de gagner en autonomie en disposant de leur chambre, partageant le séjour, la cuisine, des espaces de convivialité, les sanitaires, une buanderie et l'équipement nécessaire à une vie à domicile...


    « Faire face aux restrictions budgétaires de l'État »

    L'aide que le conseil départemental du Morbihan a choisi d'apporter à ce nouveau type d'hébergement vise à financer cet accompagnement quotidien...


     (les personnes handicapées )contribueront à leur accompagnement à hauteur de 36 € par mois, sachant qu'elles perçoivent l'allocation Adulte handicapé (AAH) et des allocations logement »..


    Huit associations, notamment de familles de personnes handicapées, et organismes à vocations sociales ( dont l'APF) ont répondu à l'appel à candidatures que le conseil départemental du Morbihan avait lancé en novembre 2014 pour les Domiciles groupés accompagnés. Au total, ce sont dix dispositifs de six places qui vont être soutenus."

    Une bonne initiative qui devrait être reprise par d'autres départements !

    Source et article complet : letelegramme.fr, Photo : Hotel de ville de Vannes, Fab5669


    podcast

     

  • « Internet, un ennemi qui vous veut du bien ! » une conférence à Florac le 26 juin

    Capture écran Wikiart, Moheen Reeyad, pngL'UDAF* Lozère organise une conférence « Internet, un ennemi qui vous veut du bien ! » animée par Fabienne Ferrer, maître de conférence à l'école de droit de Clermont-Ferrand, le vendredi 26 juin 14 heures à Florac, amphithéâtre de SupAgro, 9 rue Célestin Freinet. Capture écran UDAFLozère conférence, jpg

    Cette conférence gratuite et ouverte à tous précèdera l'assemblée générale de l'UDAF.

    Merci de bien vouloir confirmer votre présence par téléphone : 04 66 65 67 75 ou par mail :udaf48@wanadoo.fr)

    Photo : Moheen Reeyad

    *UDAF : Union départementale des associations familiales


    podcast

  • Détecteur de fumée : une aide financière est prévue pour les sourds

    Un article paru sur leparticulier.fr vient rappeler que:

    Photo de détecteur de fumée au plafond, smoke detector par medium69, jpg" Tous les logements doivent, en principe, être équipés d'un Détecteur autonome avertisseur de fumée, appelé DAAF, depuis le 8 mars 2015.
    Dans le cas des sourds et malentendants, l'installation est très spécifique, donc onéreuse, puisque que le modèle de détecteur qui leur proposé avoisine les 140 euros, alors qu'un appareil standard coûte aux alentours de dix euros...

    La ministre de Santé vient de rappeler que les personnes souffrant de déficience auditive bénéficient de deux types de financement : la Prestation de compensation du handicap (PCH), et les fonds départementaux de compensation du handicap. Dans le cas précis du détecteur de fumée adapté, la PCH peut intervenir à hauteur de 75 % du prix, dans la limite d'une enveloppe s'élevant à 3 960 € pour 3 ans. "

    Source : leparticulier.fr, Photo : Medium69 ( William Crochot )


    podcast

  • Le Sénat a ratifié "l'Ordonnance Accessibilité" avec des minuscules amendements !

    Opération die-in à l'ElyséeHier mardi, malgré les manifestations de nombreuses associations, dont l'APF et le Collectif pour une France accessible, le 27 mai et malgré une énorme pétition qui a recueilli 235.000 signatures, le Sénat a adopté avec des modifications le projet de loi ratifiant l'ordonnance du 26 septembre 2014 relative à la mise en accessibilité des établissements recevant du public, des transports publics, des bâtiments d'habitation et de la voirie pour les personnes handicapées ( l'Ordonnance accessibilité créant les Ad'AP ).

    Les amendements adoptés en séance sont au nombre de deux :

    1.  le seuil à partir duquel une commune doit élaborer des Plans de mise en Accessibilité de la Voirie et des Espaces Publics (Pave) est relevé de 500 à 1000 habitants. ( il n'y aura plus beaucoup de communes en Lozère qui devront élaborer ces Pave !!! Déjà qu'elles n'étaient pas nombreuses à l'avoir fait )
    2. les entreprises pourront déduire de leur résultat imposable 40% de la valeur d'origine des biens qu'elles acquièrent ou fabriquent s'ils sont amortissables et qu'ils sont nécessaires à la mise en œuvre des Agendas d'Accessibilité Programmés.

     

    La ratification de cette ordonnance doit maintenant passer à l'Assemblée Nationale, où, il faut l'espérer, les députés seront plus ouverts aux besoins d'accessibilité partout en France et dans des délais beaucoup plus resserrés !!

      Guy Duyckaerts

    Source : senat.fr, vidéo APF


    podcast

  • Les préfets invités à faire plus pour l’accessibilité selon Le Moniteur

    Circulaire 21 mai, mise en oeuvre AdAPUn article du Moniteur.fr paru hier rappelle qu' Une nouvelle circulaire ministérielle du 21 mai à l’attention des préfets publiée le 27 mai enjoint les préfets à assurer une meilleure promotion du dispositif des agendas d’accessibilité programmée, « à accompagner son déploiement, à en assurer la gestion, en priorisant le traitement des dossiers comportant des demandes de périodes  supplémentaires et le suivi de la mise en œuvre »...

    En Lozère, aucune réunion n'a encore eu lieu pour promouvoir les Ad'AP  !!

    La circulaire rappelle que la date limite de dépôt d’un Ad’AP est fixée au 27 septembre 2015...

    Un outil informatique est en cours de déploiement...Les préfets peuvent également s’appuyer sur le « Recueil des Actions Simples et Utiles (RASU) »..

    Les préfets, qui valident les dossiers, disposeront de l’avis de la commission consultative départementale de sécurité et d’accessibilité (CCDSA), commission tripartite composée de représentants de personnes handicapées, de gestionnaires et propriétaires d’établissements recevant du public et de services de l’État, obligatoirement consultée sur chaque projet d’agenda...

    La circulaire indique que : "Pour les propriétaires ou exploitants d'Établissement Recevant du Public qui invoquent une contrainte technique ou financière ou un patrimoine particulièrement complexe pour demander une durée d’agenda plus longue (6 ou 9 ans), l’approbation du dossier nécessite une décision expresse et motivée dans le délai maximal de quatre mois." et aussi que "De même, toutes les demandes de dérogation aux règles d'accessibilité formulées sur un établissement de 1ère ou 2ème catégorie, dans le cadre d’une demande d’autorisation de créer, aménager ou modifier un établissement recevant du public, seront approuvés explicitement ou rejetées tacitement.
    Pour le reste des dossiers, l’absence de décision vaudra acceptation. "

    Donc pour la majorité des *ERP, il n'y aura pas de décision d'approbation d'*Ad'AP !!!

    La circulaire rappelle qu’une convention entre l’État et la Caisse des Dépôts et Consignations a été signée  permet notamment pour les collectivités locales de pouvoir inscrire les travaux d’accessibilité dans l’enveloppe de 20 Milliards € de prêts sur fonds d’épargne destinée à financer les investissements de long terme du secteur public local. 

    L’accessibilité devra être l’un des thèmes prioritaires de la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) « a minima pour les 3 années à venir »."

    Source : lemoniteur.fr

    Guy Duyckaerts

    *ERP : Établissement recevant du public

    Ad'AP : Agenda d'Accessibilité Programmé


    podcast

     P.S. : La Direction Départementale des Territoires nous affirme que des réunions d'information ont bien eu lieu en février 2015 et qu'elle informe les différents organismes pour promouvoir les Ad'ap.