18/06/2015

Prise en compte des frais professionnels réels pour les bénéficiaires de l’AAH : une victoire justifiée !

Cour d'appel.jpgL’Association des paralysés de France (APF) se félicite de la décision de la Cour d’appel de Poitiers qui stipule que les frais professionnels réels doivent être pris en compte par la Caisse d’allocations familiales (CAF) dans le calcul de l’allocation adulte handicapé (AAH).

Cette décision, qui concerne un adhérent APF de Vendée, répond à une revendication portée par l’APF depuis 2010 auprès des pouvoirs publics et de la Caisse nationale d’allocations familiales (CNAF). Une victoire justifiée obtenue notamment grâce à l’implication et à la détermination de la délégation départementale APF de Vendée.

L’APF salue cet arbitrage juste qui prend en compte la réalité des situations vécues par les personnes en situation de handicap bénéficiaires de l’AAH et qui correspond aux textes de loi, contrairement aux pratiques des CAF !

L’association espère que cette décision fera jurisprudence et demande ainsi à toutes les CAF d’appliquer ce principe dès maintenant.

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

Icône audio


podcast

18:17 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Découvrez le guide Lapeyre de la maison accessible

Lapeyre guide maison accessible.JPGLapeyre, l’un des spécialistes du bricolage et de l’aménagement intérieur édite un « Guide de la maison accessible » gratuit et grand public regroupant de multiples solutions, des conseils, des services et des informations sur les aides pour améliorer l'autonomie, le bien-être, la sécurité et l'accessibilité dans chaque pièce du logement.

Pédagogique et ludique, il présente plus de 100 solutions pour adapter son logement à ses besoins au fil des années et, ainsi, prolonger l'autonomie des personnes à leur domicile.

 

Télécharger le catalogue Lapeyre  "le guide de la maison accessible"

 

Source: Blog APF Gard

Icône audidescription.jpg


podcast

13:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

17/06/2015

Le Collectif pour une France accessible se mobilise suite aux débats du Sénat le 2 juin sur l'ordonnance accessibilité

Visuel Collectif pour une france accessible.jpgAprès le choc qu'ont constitué les débats autour de l'Ordonnance du 26 septembre 2014 et des amendements, votés ou rejetés, au Sénat ce 2 juin 2015, le Collectif pour une France accessible condamne sans appel l'adoption par une large majorité de sénateurs d'un texte gouvernemental qui constitue un immense retour en arrière en matière d'accessibilité du cadre bâti et des transports.

En effet,  si l'Ordonnance du 26 septembre 2014 a été amendée positivement à la marge sur certains points, elle a en revanche été profondément aggravée sur des points essentiels pour le plus grand intérêt des acteurs de l'immobilier mais au mépris de l'intérêt général de la population ; et ce à partir d'allégations mensongères destinées à tromper l'ensemble des membres du Sénat et de raisonnements profondément antidémocratiques qui déshonorent le Gouvernement et les Sénateurs qui l'ont soutenu !

 

Ainsi, le Collectif pour une France accessible a interpellé le Président de la République, les Présidents des groupes parlementaires, les organisations syndicales et les médias en leur envoyant la déclaration du Collectif ainsi que les argumentaires sur l'Ordonnance. 

Retrouvez l'ensemble de ces documents sur le site du Collectif pour une France accessible.

Source : reflexe-handicap.org

icône audio


podcast

18:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

16/06/2015

Handicap : cours gratuits du CNED

Le Centre national de l’enseignement à distance (CNED) étend la gratuité de ses cours aux élèves handicapés âgés de plus de 16 ans à la suite d’une intervention en ce sens du défenseur des droits. Cette mesure est désormais applicable à toutes les demandes d’inscription.

Visuel site internet Onisep.fr
Les 22 Centres d'Information et d'Orientation de l'académie de Montpellier et le Service d'Information et d'Orientation du Lycée Comte de Foix d'Andorre offrent aux élèves, à leurs parents, aux étudiants et aux adultes des services personnalisés : Pour les personnes en situation de handicap, l'accent est mis sur l'accueil et le conseil visant à la construction de parcours de formation, en s'efforçant de prendre en compte l'ensemble des besoins en termes d'adaptation et d'intégration scolaire.
Il n'y a pas de modalités particulières pour les personnes en situation de handicap. Elles bénéficient de l'ensemble des services offerts par le CIO à tout public accueilli.

Centre d'Information et d'Orientation de Mende

Pour l'accès des personnes à mobilité réduite (en fauteuil) : depuis septembre 2012, le CIO est accessible aux personnes à mobilité réduite grâce aux travaux réalisés sur le site.

Accès des personnes en situation de handicap :

Il n'y a pas de modalité d'accueil particulière pour ces personnes. Elles bénéficient de toutes les modalités offertes au public du CIO : consultation documentaire, entretien individuel avec un(e) conseiller(e) d'orientation psychologue.

Il leur est recommandé de prendre contact préalablement par téléphone avec le CIO au 04 66 65 05 17 afin de leur assurer les meilleures conditions possibles lors de leur visite.

Rue de l'Espérance

48000 Mende

Téléphone : 04 66 65 05 17

Télécopie : 04 66 49 34 55

Courriel : ce.0480020l@ac-montpellier.fr

Source : Onisep.fr


podcast

18:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

14/06/2015

Perte d'autonomie ou handicap d'un locataire : l'adaptation du logement bientôt facilitée ?

Le site internet De particulier A Particulier explique que :

Photo de toilettes accessibles à Francfort, Tiagovaz wikimedia, jpg"La ministre des Affaires sociales et de la Santé et la secrétaire d'État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé ont présenté un projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement. Ce projet de loi est actuellement en seconde lecture à l'Assemblée nationale et comporte une mesure qui viendrait faciliter l'aménagement d'un logement loué par une personne en perte d'autonomie ou handicapée."

En effet, pour le moment, si vous êtes locataires et que vous voulez faire des travaux d'aménagement, vous devez avoir l'accord écrit du propriétaire et à la fin du bail, celui-ci peut demander la remise en état initial à vos frais ou bien garder à son profit les travaux effectués.

Pap.fr explique donc que :

"...le projet de loi prévoit que les travaux devront toujours faire l'objet d'une demande écrite par lettre recommandée .... Mais l'absence de réponse dans un délai de quatre mois ... vaudra acceptation du bailleur. Au départ du locataire, le bailleur ne pourra pas exiger la remise des lieux en l'état. ..."

Il faudra donc attendre le vote de la loi et la parution des décrets correspondants.

Source et article complet : Pap.fr, Photo : Tiagovaz


podcast

18:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |