30/01/2014

Régiolis, le premier train TER 100 % accessible

A quand en Languedoc-Roussillon?

Source : Passionbus57

14:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Lutte contre la pauvreté : le gouvernement veut mieux accompagner les personnes handicapées vers l’emploi

J.-M. Ayrault, Matignon, photo C.Chavan« La situation particulière des personnes en situation de handicap est peu traitée en tant que telle dans le plan » quinquennal de lutte contre la pauvreté. François Chérèque rappelle cette évidence dans le rapport d'évaluation de la première année de ce plan, remis le jeudi 23 janvier au Premier ministre Jean-Marc Ayrault. L'ancien secrétaire général de la CFDT précise toutefois que les allocataires de l’AAH ont bénéficié mécaniquement de l’extension des tarifs sociaux du gaz et de l’électricité et qu'il a été chargé d’animer un groupe de travail « visant à évaluer les difficultés, notamment financières, des personnes handicapées en situation de précarité et à identifier les freins spécifiques dans l’accès aux droits sociaux ». Ses conclusions devront être « opérationnelles » pour la conférence nationale du handicap, programmée à l’automne.

Expérimenter un accompagnement renforcé des demandeurs d'emploi handicapés

Le lendemain de la remise du rapport, le Premier ministre a dévoilé la feuille de route du gouvernement pour la 2e année du plan. Parmi les différentes mesures annoncées : l’expérimentation d’une « prestation spécifique d’accompagnement » pour permettre au service public de l’emploi de « suivre les personnes une fois leur employabilité avérée ». Objectif visé ? Permettre aux agents de Pôle emploi et Cap emploi de missionner un prestataire chargé d'accompagner certaines personnes en situation de handicap ayant été jugées aptes à travailler par les MDPH.

Source et suite de l'article : Faire-face.fr Franck Seuret, Photo : C. Chavan- Matignon

09:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

29/01/2014

MySOS, un ange gardien dans la poche

L'application mobile gratuite permet d'alerter un réseau de volontaires de proximité.
Elle peut sauver des vies lors d'une attaque cardiaque ou d'une agression.

My SOS, capture écran

Cette application peut sauver des vies. Avec MySOS, les personnes fragiles - cardiaques, diabétiques, ou autres - bénéficient désormais d'un réseau social de proximité pour leur apporter les premiers secours en cas d'accident. Elles peuvent également prévenir leur entourage connecté en cas d'agression. « Nous vivons empilés dans des immeubles en nous ignorant les uns les autres, constate le concepteur de MySOS, Bernard Mourad. Il est dommage que nous soyons si bien connectés à distance, pour des motifs futiles comme Facebook ou Twitter, et si mal connectés avec les gens qui sont proches et sur les sujets critiques. »

En moins de 5 secondes

Le principe de MySOS est simple : n'importe qui peut s'inscrire en tant que personne ayant besoin d'être protégée (10.000 enregistrés à ce jour), ou en tant qu'ange gardien (8.000) capable d'apporter de l'aide. La Croix-Rouge française est partenaire de MySOS, et a encouragé ses 15.000 secouristes patentés à s'inscrire. Mais un médecin, un pompier ou un simple citoyen peuvent aussi bien apporter les premiers secours. De leur côté, les personnes fragiles affichent sur leur écran en mode verrouillé leur fiche médicale : âge, groupe sanguin, donneur d'organes ou non, pathologies, traitements, contact du médecin... Quand survient l'accident, il faut moins de 5 secondes pour ouvrir l'application, cliquer et alerter les anges à 3 kilomètres à la ronde.

NDLR : Cette application gratuite est disponible sur l'Appstore et bientôt sur Googleplay

Source et suite de l'article : Les échos.fr : Photo : MySOS network.com

09:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

28/01/2014

Traiter la maladie de Parkinson : premiers résultats encourageants

Labo, photo Newbie, wikimediaUn essai clinique réalisé par le biais de l’injection d’un virus génétiquement modifié, le ProSavin, vient de montrer qu’il était possible de soigner des patients atteints d'une forme évoluée de Parkinson. Les bénéfices ? Une motricité retrouvée et une qualité de vie améliorée. Ces résultats, obtenus grâce à une collaboration franco-anglaise entre l'Hôpital Henri-Mondor à Créteil (Val-de-Marne) et l'Hôpital Addenbrookes à Cambridge (Royaume-Uni), donne de l’espoir aux quelque cinq millions de personnes dans le monde, dont 120 000 en France, touchées par cette maladie neurodégénérative.

Produire la dopamine manquante grâce à un virus de cheval 

Le principe thérapeutique s’avère assez simple. Comme la production de dopamine, une hormone, baisse et vient à manquer dans les atteintes parkinsoniennes, pourquoi ne pas doper sa fabrication ? Pour cela un virus de cheval, sans innocuité pour l’homme, a été tout d’abord vidé de son "matériel" génique, c'est-à-dire de ses propres gènes. À la place, les chercheurs y ont glissé l’ADN de trois gènes indispensables à la synthèse de la dopamine. Puis, un neurochirurgien a injecté, au cours d’un traitement de haute précision, le virus modifié directement dans le cerveau de quinze patients. Quelques semaines plus tard, ils se sont alors mis à fabriquer et à secréter en continu de petites doses de dopamine.

Source et suite de l'article : Faire-face.fr O. Clot-Faybesse, Photo : Newbie  

11:26 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

27/01/2014

Ce mercredi Qui sera le meilleur à Marvejols ?

De 9 h à 17h30, Place Henri Cordesse, Tournoi de Babyfoot, Concours de jongles, Stand de maquillage mixte, Crêpes au sucre, Maillots de football....

Affiche qui sera le meilleur.JPG

Venez nombreux, les gains récoltés seront versés à notre association.

 

 

17:09 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |