02/02/2014

Un nouveau magazine Différent

Différent, magazineCe numéro de lancement sortira le 3 février dans la région Languedoc-Roussillon à l'occasion de l'événement Différent comme tout le monde initié par le préfet Jean-Christophe Parisot, directeur en charge de l'éditorial du magazine.

 

Au sommaire : un dossier spécial sur les collèges avec le programme des journées handi-citoyennes organisées du 3 au 21 février à destination de 5 000 collégiens, une tribune de Sophie Vouzelaud, première dauphine de Miss France 2007, une rubrique Mode, une interview de François Cluzet qui parlera d'Intouchables. Le premier numéro sera distribué sur le grand sud de la France grâce au réseau des supermarchés Carrefour Market. La diffusion de ce journal, qui bénéficie de la participation d'une vingtaine de partenaires, sera étendue sur l'ensemble du territoire pour les numéros suivants.

 

Source : Facebook Différent Comme Tout le Monde

09:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

01/02/2014

Premières journées handi-citoyennes en Languedoc-Roussillon du 3 au 21 février

Différent comme Tout le monde, afficheMarcher avec un chien guide, sculpter les yeux bandés, rouler en fauteuil... environ 5.000 collégiens de 5e du Languedoc-Roussillon vont être mis en situation de handicap du 3 au 21 février. L'opération est baptisée "Différent Comme Tout le monde". Un projet inédit en France.

A travers des parcours ludo-pédagogiques à Nîmes et Montpellier, les collégiens vont se mettre pendant une demi-journée dans la peau d'une personne handicapée. Marcher avec des habits lourds pour ressentir "la fatigue et le poids des ans" ou parcourir un itinéraire semé d'embûches sur un fauteuil roulant.

Initiées par le Préfet Jean-Christophe Parisot de Bayard, ces journées et ce projet " Différent comme Tout le monde" sont parrainés par plusieurs personnalités, dont Francis Lalanne, Gilbert Montagné, Sophie Vouzelaud, 1re dauphine miss France 2007 atteinte de surdité, ou encore Amélie le Fur, triple médaillée paralympique à Londres, le rectorat de Montpellier, de nombreux organismes et aussi l'APF.

 

 

Dossier de presse ici

09:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

30/01/2014

Régiolis, le premier train TER 100 % accessible

A quand en Languedoc-Roussillon?

Source : Passionbus57

14:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Lutte contre la pauvreté : le gouvernement veut mieux accompagner les personnes handicapées vers l’emploi

J.-M. Ayrault, Matignon, photo C.Chavan« La situation particulière des personnes en situation de handicap est peu traitée en tant que telle dans le plan » quinquennal de lutte contre la pauvreté. François Chérèque rappelle cette évidence dans le rapport d'évaluation de la première année de ce plan, remis le jeudi 23 janvier au Premier ministre Jean-Marc Ayrault. L'ancien secrétaire général de la CFDT précise toutefois que les allocataires de l’AAH ont bénéficié mécaniquement de l’extension des tarifs sociaux du gaz et de l’électricité et qu'il a été chargé d’animer un groupe de travail « visant à évaluer les difficultés, notamment financières, des personnes handicapées en situation de précarité et à identifier les freins spécifiques dans l’accès aux droits sociaux ». Ses conclusions devront être « opérationnelles » pour la conférence nationale du handicap, programmée à l’automne.

Expérimenter un accompagnement renforcé des demandeurs d'emploi handicapés

Le lendemain de la remise du rapport, le Premier ministre a dévoilé la feuille de route du gouvernement pour la 2e année du plan. Parmi les différentes mesures annoncées : l’expérimentation d’une « prestation spécifique d’accompagnement » pour permettre au service public de l’emploi de « suivre les personnes une fois leur employabilité avérée ». Objectif visé ? Permettre aux agents de Pôle emploi et Cap emploi de missionner un prestataire chargé d'accompagner certaines personnes en situation de handicap ayant été jugées aptes à travailler par les MDPH.

Source et suite de l'article : Faire-face.fr Franck Seuret, Photo : C. Chavan- Matignon

09:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

29/01/2014

MySOS, un ange gardien dans la poche

L'application mobile gratuite permet d'alerter un réseau de volontaires de proximité.
Elle peut sauver des vies lors d'une attaque cardiaque ou d'une agression.

My SOS, capture écran

Cette application peut sauver des vies. Avec MySOS, les personnes fragiles - cardiaques, diabétiques, ou autres - bénéficient désormais d'un réseau social de proximité pour leur apporter les premiers secours en cas d'accident. Elles peuvent également prévenir leur entourage connecté en cas d'agression. « Nous vivons empilés dans des immeubles en nous ignorant les uns les autres, constate le concepteur de MySOS, Bernard Mourad. Il est dommage que nous soyons si bien connectés à distance, pour des motifs futiles comme Facebook ou Twitter, et si mal connectés avec les gens qui sont proches et sur les sujets critiques. »

En moins de 5 secondes

Le principe de MySOS est simple : n'importe qui peut s'inscrire en tant que personne ayant besoin d'être protégée (10.000 enregistrés à ce jour), ou en tant qu'ange gardien (8.000) capable d'apporter de l'aide. La Croix-Rouge française est partenaire de MySOS, et a encouragé ses 15.000 secouristes patentés à s'inscrire. Mais un médecin, un pompier ou un simple citoyen peuvent aussi bien apporter les premiers secours. De leur côté, les personnes fragiles affichent sur leur écran en mode verrouillé leur fiche médicale : âge, groupe sanguin, donneur d'organes ou non, pathologies, traitements, contact du médecin... Quand survient l'accident, il faut moins de 5 secondes pour ouvrir l'application, cliquer et alerter les anges à 3 kilomètres à la ronde.

NDLR : Cette application gratuite est disponible sur l'Appstore et bientôt sur Googleplay

Source et suite de l'article : Les échos.fr : Photo : MySOS network.com

09:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |