14/02/2014

Accessibilité : les transports avancent lentement

Transport, bus, handicap« C’est invivable. Si je n’avais pas de famille ici, à Marseille, j’irais m’installer dans une ville où je peux circuler facilement. » Linda Amroun se déplace en fauteuil roulant électrique dans les rues de la deuxième ville la plus peuplée de France. Elle ne peut emprunter que ses deux lignes de tramway. Le métro, lui, est totalement inadapté. Quant au bus,  seules deux lignes sur 79 sont accessibles.

Comme de nombreux Marseillais en situation de handicap, Linda doit donc avoir recours à Mobi Métropole, le service public de transport adapté pour personnes à mobilité réduite. « Il faut réserver une semaine à l’avance ! Qui est capable de prévoir tous ses déplacements ainsi ? Mais je n’ai pas le choix : mon handicap m’empêche de conduire. Et quand bien même j'aurais mon permis, ce n’est pas avec les 790€ de mon allocation adulte handicapé que je pourrais me permettre d’avoir une voiture. »

Seulement 42% de lignes de bus accessibles au niveau national

Marseille est loin d’être une exception. Selon la 5eédition du baromètre APF de l’accessibilité, rendu public mardi 11 février, 42% seulement des lignes de bus étaient accessibles, en moyenne, dans les 96 chefs-lieux de département auscultés. C’est certes mieux que l’année précédente - 33%, mais insuffisant.

Source et suite de l'article : Faire-face.fr Franck Seuret, Photo : Raa_Sz

09:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

13/02/2014

L’APF appelle le gouvernement à se montrer ferme sur l’obligation de mise en accessibilité

Le président de l'APF pose ses conditions aux agendas d’accessibilité programmée (Ad’ap). Dans une interview accordée à Faire Face, suite à la publication des résultats du 5ebaromètre APF de l'accessibilité, Alain Rochon regrette que ces Ad’ap « encouragent les mauvais élèves (…) qui continuent à pratiquer une forme d’attentisme » par rapport à l’obligation légale de mise aux normes des bâtiments et moyens de transport en 2015. La sénatrice Claire-Lise Campion a remis au gouvernement, début janvier, ses propositions sur les modalités d’application des Ad’ap. Elle suggère d’accorder un délai supplémentaire d’une, deux ou trois périodes de trois ans (soit neuf années maximum) aux structures n’ayant pas respecté l’échéance de 2015 mais s’engageant sur un calendrier de mise aux normes.

Source et suite de l'article : Faire-face.fr Franck Seuret

09:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

12/02/2014

Baromètre accessibilité 2013 : Mende est 90 ème sur 96 !

APF, Baromètre accessibilité 2013

 

Le nouveau baromètre APF de l'accessibilité est sorti. Tous les chefs-lieux départementaux sont notés.

Pour la Lozère, Mende malgré une très légère amélioration de sa note par rapport à 2012 perd 2 places.

 

14:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

11/02/2014

Enfermés dehors

Enfermés dehors, MetzDans 1an jour pour jour, la loi sur l'accessibilité arrivera à échéance... L'APF vient de publier le baromètre 2013 des villes françaises et émet un "avis de tempête" : malgré des progrès, à peine plus de la moitié des écoles et seulement 42% des réseaux de bus sont accessibles...

Selon l'INSEE, près de 10 millions de français sont concernés par le handicap, sans compter toutes les personnes à mobilité réduite (personnes âgées, femmes enceintes, parents avec poussettes...).

A Metz, le collectif de photographes Enfermés Dehors en 2015 lance symboliquement aujourd'hui un projet artistique, pour sensibiliser le grand public par l'image. Plus d'informations sur leur page Facebook et sur le blog : http://2015.enfermesdehors.over-blog.com/

11:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

10/02/2014

Chemins de Mémoires, exposition permanente à Ste Croix Vallée-Française

A Ste Croix, après un travail autour de la mémoire collective, un projet est en train de se concrétiser trait d'union entre les plus anciens de la Vallée et ce début de XXI. Aucune ambition de réécrire l'Histoire, mais plutôt de raconter l'histoire des années 30, souvent de manière anecdotique.

Chemins de mémoire, Ste Croix V.-F. Onze artistes locaux, peintres, sculpteurs, céramiste, ferronnier, créateur sur schistes, ont traité plus de 30 œuvres qui rappellent les professions et les loisirs de cette époque. Parallèlement à la balade des yeux à travers tout le village, le visiteur disposera d'audioguides gratuits ou, avec son smartphone il pourra écouter des témoignages savoureux de la bouche même de quelques enfants des années 30, les doyens d'aujourd'hui.

Et le handicap dans tout ça ? La question s'est posée dès le début: tout le circuit, œuvres d'art et points audio sont accessibles en fauteuil roulant. Cette exposition, par ses aspects visuel et auditif semble compatible avec plusieurs handicaps.

                 Visites individuelles (ou accompagnées: cf. le Festival Nature) à partir de cet été.

Source : J. Daloux, Tableau : "La Baraka" par Sarah Fistol

   

23:32 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |