11/11/2014

14-18 : combien de blessés, d'handicapés?

"La Première Guerre mondiale est particulièrement violente. Face à la puissance de frappe accrue des armées en présence, les troupes subissent des dommages considérables. Non seulement le nombre de morts est démultiplié, mais la quantité de blessés s’accroît et les types de blessures s’aggravent."

Photo : blessés de guerre devant l'Opéra de Paris, jpgLe bilan de la guerre est dramatique pour l'Europe: environ 11 millions de personnes sont mortes au combat.

17 millions de blessés et de nombreux handicapés, 6,5 millions de mutilés(perte d'un membre) que l' on doit essayer de réadapter à la vie civile.La France a perdu 10%(1,4 millions) de sa population masculine active. 6 millions de personnes reviennent invalides.

À ces morts, s'ajoutent aussi les victimes de la grippe espagnole.

 

"Les infirmes de guerre font l’objet de soins particuliers : des centres spéciaux sont créés à leur attention. Les médecins expérimentent en ces établissements de nouveaux traitements tels la physiothérapie, l’hydrothérapie ou la radiothérapie et mettent au point, en collaboration avec des ingénieurs, de nouvelles prothèses. Certains de ces instituts ont également pour vocation de rééduquer professionnellement les soldats invalides de guerre afin qu’ils puissent exercer un métier lors de leur retour à la vie civile.

Photo peinture Marcel Leprin la bohème, jpgLa guerre a des conséquences psychologiques durables. L'Europe de 1918 compte plus de 4 millions de veuves et plus de 8 millions d'orphelins. Beaucoup de monuments sont érigés à la mémoire des morts. Les rescapés dénoncent l'absurdité de la guerre. Beaucoup prônent le pacifisme. Tous souhaitent que cette guerre soit la « Der des der », c'est-à-dire la dernière des dernières (guerres)."

On remarque également la présence de nombreuses personnes gardant encore des séquelles physiques visibles de la Première Guerre Mondiale, qu'on nomme les « gueules cassées ». Ces personnes sont souvent rejetés par la société car ils rappellent la période de Guerre, de souffrance et de démolition.

Sources : Wikiversité, histoire-image.org, Photos : Blessés devant l'Opéra de Paris, Marcel Leprin la bohème

 

14:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.