UA-108877952-1

revendication

  • Oui la plage du Tanchet en Vendée doit rester accessible !

    Jugez par vous-mêmes en lisant l'article ci-dessous de l'APF Vendée :

    Phot plage du Tanchet, Ouest France, jpgNous vous parlions de la plage de Tanchet ici.

    Alors que quelques vacanciers s'évertuent à mobiliser leur énergie pour faire détruire la rampe d'accès à la Plage de Tanchet (entre les Sables d'Olonne et le Château d'Olonne), nous, personnes en situation de handicap, nous félicitons de ce nouvel aménagement qui permet enfin aux personnes à mobilité réduite d'accéder à la plage, comme tout le monde.

    Nous avons donc adressé en ce sens un courrier aux maires des 2 communes qui assurent la gestion de cette plage et qui ont co-financé cet aménagement : nous leur proposons d'aller encore plus loin en terme de qualité d'usage : lire ici.

    Le Maire du Château d'Olonne, Joël Mercier, réceptif à notre démarche et notre proposition, nous informe qu'elle sera étudiée : lire ici.

    Nous avons découvert avec stupeur qu'une pétition intitulée "Indignez-vous" vise à exiger la destruction de la rampe (voir article Ouest France ici)... Cela nous amène quelques questions... Les personnes à l'origine de cette pétition et les signataires s'indignent-ils face à la discrimination dont sont victime les personnes en situation de handicap ? S'indignent-ils face à l'Apartheid ergonomique qu'est l'inaccessibilité des lieux ? S'indignent-ils de l'injustice que nous subissons ?

    Si seulement ces personnes pouvaient mobiliser utilement leur énergie pour faire avancer l'égalité des droits et le respect de la loi en matière d'accessibilité et de liberté de circulation !

    Sources : Blog APF Vendée, Photo : Ouest-France

  • Le Gouvernement va-t-il ordonner une France inaccessible ? L'APF scandalisée !

    3866981450.jpgL’Association des paralysés de France (APF) est scandalisée par le projet d’Ordonnance relative à l’accessibilité présenté aujourd’hui aux associations représentatives des personnes en situation de handicap, aux associations d’élus locaux et aux branches professionnelles.

    Révoltée, l’APF a quitté la réunion !

    L’APF dénonce notamment les délais inacceptables envisagés pour concrétiser l’accessibilité - ni plus ni moins qu’un risque de report sine die de l’obligation d’accessibilité -, une souplesse du dispositif des Agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP) qui incite au laissez-faire, la faiblesse des sanctions proposées, l’absence d’obligation du dépôt des Ad’AP pour les transports, la part trop belle donnée aux « difficultés financières » des établissements alors que plusieurs dispositifs d’aides et de prêts existent et l’ajout de nouveaux motifs de dérogation !

    Sous couvert de modifier la loi handicap de 2005, ce projet d’Ordonnance vient dénaturer la lettre et l’esprit de cette loi par un dispositif trop laxiste alors que l’APF attendait un dispositif persuasif !
    Le Gouvernement doit impérativement modifier cette Ordonnance, s’il veut donner une chance à la France de ne plus être un « pays en situation de handicap » !

    Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

    Pour lire l'avis de l'APF, cliquez ici

  • "Des Ad'ap et tout le boxon, c'est pour bientôt notre inclusion?" la vidéo...

    Des Ad'Ap et tout le boxon                  appel des 100,revendication,apf lozère

    c'est pour bientôt notr' inclusion?

    Pour nous c'est quand la Liberté?

    Pour nous c'est quand l'Egalité?

    Pour nous aussi Fraternité !

    Guy Duyckaerts, votre représentant APF de Lozère lors de l'Appel des 100 à Paris le 13 mai.

     

  • Marc Guillemain : « nous veillerons, nous attaquerons, nous nous battrons ! »

    "On ne supporte plus que certains soient enfermés, entravés dans leur liberté, d’être angoissés à l’idée de rencontrer sur leur route un obstacle insurmontable. On ne veut plus de cette société qui rejette sa part la plus vulnérable : les bébés en poussettes, les personnes âgées, malades ou en situation de handicap."

    Voici ce qu'a déclaré Marc Guillemain référent accessibilité APF de l'Yonne lors du rassemblement du 13 mai à Paris : l'Appel des 100