Web - Page 22

  • Le Recueil 2014 des équipements sportifs accessibles est sorti

    Image du Recueil national des sports accessibles, jpgLe ministère des Sports vient de mettre en ligne la version 2014 de son Recueil national pour l’accessibilité des équipements sportifs aux personnes en situation de handicap, en partenariat avec l'APF.

    Parmi les régions les plus "productives", Rhône-Alpes arrive largement en tête, avec cinq projets retenus, devant l'Ile-de-France, le Nord-Pas-de-Calais et l'Aquitaine. Midi-Pyrénées, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Lorraine et Centre ont également vu un de leurs projets retenu.

    Le Languedoc-Roussillon n'est pas présent dans ce recueil, contrairement à celui de l'année passée.

    Tous les sports sont concernés:

    Les pratiques sportives rendues accessibles par les projets retenus présentent différentes disciplines : plongée sous-marine, multisports, natation, hockey, équitation, canoë, tennis, randonnée, accrobranche, athlétisme, surf, aviron, judo, ski, ce qui tend à prouver que tous les sports' peuvent être accessibles à une personne handicapée.
    Pour chaque initiative, la fiche projet passe en revue l'accessibilité et continuité de la chaîne de déplacement du site de pratique, l'effectivité de la pratique pour le public visé, la formation des personnels, le matériel adapté nécessaire, le caractère innovant de la démarche et la communication mise en place pour faire connaître l'initiative.

    Pour lire ce Recueil en Pdf cliquez sur l'image ci-dessus ou ici

  • Accessibilité : qui fera quoi à la Direction Départementale des Territoires...

    Capture écran ministère écologie: AdAP, jpgAlors que tous les décrets ne sont pas encore sortis, que l'Ordonnance sur l'accessibilité n'a pas encore été ratifiée par le Parlement, que cette Ordonnance est contestée par plusieurs associations devant le Conseil d'État, le ministère de l'écologie et du développement durable va très vite en besogne car il a déjà sorti un site internet assez bien fait sur les AdAP*, la réglementation, les délais et les prorogations, les Cerfa* ( inexistants ) et la procédure, sur les expertises techniques, les aides financières, savoir identifier un Établissement Recevant du Public, un outil de diagnostic et les correspondants "accessibilité" départementaux où l'on apprend qu'en Lozère 3 correspondants "accessibilité" sont nommés dont 2 pour le cadre bâti et 1 pour la voirie mais aucun pour les transports !!

    *AdAP : Agenda d'Accessibilité Programmée

    *Cerfa : Centre d'enregistrement et de révision des formulaires administratifs

    G. Duyckaerts

  • Etats généraux de l'emploi à domicile : donnez votre avis

    Affiche FEPEM , jpgLa *FEPEM organise une consultation nationale sur l'emploi à domicile pour recueillir l'avis des particuliers-employeurs et de leurs salariés.

    Ces contributions seront portées auprès des pouvoirs publics pour définir les priorités de l'emploi à domicile pour l'avenir.

    Pour participer à la consultation, cliquer ici.

     

    *FEPEM : Fédération des Particuliers Employeurs de France

    Source : Copie du blog aidantpro34

  • Député(e)s soyez accessibles, ne ratifiez pas cette Ordonnance !

    Demandez à votre Député(e) que cette Ordonnance ne soit pas ratifiée.

    Où que vous soyez en France, trouvez votre Député (e) en entrant votre code postal, interpellez le en suivant les indications du site. En trois clics.

    Cliquez sur l'image ci-dessous.

    Capture écran accedercestexister.fr , jpg

    L’Association des Paralysés de France invite les citoyens à interpeller leurs député(e)s pour empêcher le recul du gouvernement sur l’accessibilité et garantir le respect de la liberté fondamentale d’aller et venir.

    Pour interpeller votre Sénateur , pour la Lozère c'est ici

  • "La loi sur l'accessibilité à trop petit pas" à lire dans Libération

    Liberation : accessibilité à trop petits pasDans un article de Marie Piquemal, paru dans Libération le 17 novembre ( édition abonnés ), l'auteure rend compte de l'Ordonnance sur l'accessibilité qui doit encore être ratifiée au parlement : "Aller acheter son pain au coin de la rue, prendre le train, ou soyons fous, se rendre dans un tribunal pour défendre ses droits devant un juge… Les citoyens handicapés ne peuvent toujours pas se payer ce luxe en France. Et ils vont devoir encore attendre. Le gouvernement a récemment pris une ordonnance accordant de nouveaux délais aux établissements pour se mettre aux normes. La date limite était pourtant prévue le 1er janvier 2015."

    Marie Piquemal raconte aussi la bataille picrocholine que livre Madame Rojas du collectif "Non au report" contre l'APF et d'autres associations, les accusant de s'être réveillées trop tard car " Elles sont gestionnaires d'établissements, donc utilisent l'argent public.". Ce que conteste Nicolas Mérille, conseiller accessibilité de l'APF : "Comme d'autres associations, on s'est retrouvé pris au piège, le ministère nous a instrumentalisés."

    Celui-ci raconte aussi les régressions de cette ordonnance : en matière de transport, les trop nombreuses dérogations dont celle concernant les copropriétés....

     

    Source : Liberation.fr