07/06/2015

Accompagner pour avoir un "chez soi" : les domiciles groupés accompagnés

Un article de Stéphanie Le Bail dans le Télégramme explique que :

Photo Hotel de ville de Vannes, Fab5669, jpg"Le département du Morbihan aide les personnes handicapées à avoir « leur maison ». Le « domicile accompagné » est un intermédiaire entre le logement personnel et l'établissement spécialisé.

Une maison commune ou un groupe d'appartements individuels forment un Domicile groupé accompagné (DGA) qui permet à six adultes handicapés de gagner en autonomie en disposant de leur chambre, partageant le séjour, la cuisine, des espaces de convivialité, les sanitaires, une buanderie et l'équipement nécessaire à une vie à domicile...


« Faire face aux restrictions budgétaires de l'État »

L'aide que le conseil départemental du Morbihan a choisi d'apporter à ce nouveau type d'hébergement vise à financer cet accompagnement quotidien...


 (les personnes handicapées )contribueront à leur accompagnement à hauteur de 36 € par mois, sachant qu'elles perçoivent l'allocation Adulte handicapé (AAH) et des allocations logement »..


Huit associations, notamment de familles de personnes handicapées, et organismes à vocations sociales ( dont l'APF) ont répondu à l'appel à candidatures que le conseil départemental du Morbihan avait lancé en novembre 2014 pour les Domiciles groupés accompagnés. Au total, ce sont dix dispositifs de six places qui vont être soutenus."

Une bonne initiative qui devrait être reprise par d'autres départements !

Source et article complet : letelegramme.fr, Photo : Hotel de ville de Vannes, Fab5669


podcast

 

18:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

05/06/2015

Détecteur de fumée : une aide financière est prévue pour les sourds

Un article paru sur leparticulier.fr vient rappeler que:

Photo de détecteur de fumée au plafond, smoke detector par medium69, jpg" Tous les logements doivent, en principe, être équipés d'un Détecteur autonome avertisseur de fumée, appelé DAAF, depuis le 8 mars 2015.
Dans le cas des sourds et malentendants, l'installation est très spécifique, donc onéreuse, puisque que le modèle de détecteur qui leur proposé avoisine les 140 euros, alors qu'un appareil standard coûte aux alentours de dix euros...

La ministre de Santé vient de rappeler que les personnes souffrant de déficience auditive bénéficient de deux types de financement : la Prestation de compensation du handicap (PCH), et les fonds départementaux de compensation du handicap. Dans le cas précis du détecteur de fumée adapté, la PCH peut intervenir à hauteur de 75 % du prix, dans la limite d'une enveloppe s'élevant à 3 960 € pour 3 ans. "

Source : leparticulier.fr, Photo : Medium69 ( William Crochot )


podcast

18:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

04/06/2015

Un site internet "santetresfacile.fr" lancé par Trisomie21

L'association Trisomie21, partant du constat que les personnes présentant des déficiences intellectuelles ont des difficultés pour surveiller leur santé, a lancé un site internet très bien fait " santetresfacile.fr"  qui est un outil numérique d'aide au suivi médical qui permet de devenir acteur de sa propre santé.

Capture écran santetresfacile.fr, jpgLe contenu de ce site a été élaboré par des professionnels de la santé, des administrateurs Trisomie 21 France et des personnes avec trisomie 21. Il s’adresse, à la fois, à l’ensemble des personnes présentant une déficience intellectuelle, aux familles et accompagnants, ainsi qu’aux professionnels de santé. Accessible à tous, il est rédigé en « facile à lire et à comprendre » et sa synthèse vocale permet également aux personnes déficientes visuelles de l’utiliser. Les pages sont illustrées à l’aide de pictogrammes et de photos favorisant ainsi leur compréhension.

 

www.santetresfacile.fr offre un accès à de multiples informations régulièrement actualisées sous la forme de conseils, éclairages de professionnels de la santé, vidéos, fiches méthodes... Des thématiques, telles que l’équilibre alimentaire, la fatigue ou encore le gluten, sont par exemple abordées. En créant un compte gratuitement sur le site, les utilisateurs ont également accès à un ensemble d’outils pratiques (répertoire, agenda, suivi des rendez-vous médicaux, etc.).
 
Ce site a vocation à évoluer prochainement afin de proposer un niveau d’information adapté au plus grand nombre. Des informations spécifiques à chaque type de handicap devraient ainsi prochainement voir le jour d’ici la fin de l’année 2016.

P.S. : nous rappelons que Trisomie21 Lozère organise une conférence « Dossier MDPH droits et recours, tutelle, curatelle, choix de vie » à Mende le 12 juin

Source :  Trisomie21-france.org


podcast

18:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

29/05/2015

SEP : les malades cesseraient de travailler 9 ans après le diagnostic, d'après Doctissimo

Un article de Doctissimo.fr nous indique :

Photo Rotonde APF SEP Ruban bleu, jpg"Les trois quarts des personnes souffrant de sclérose en plaques (SEP) considèrent que leur maladie a un impact significatif sur leur activité professionnelle, révèle une enquête menée par la Ligue française contre la sclérose en plaques (LFSEP)....La SEP touche 90 000 personnes en France et se déclare généralement vers l’âge de 30 ans...

Un malade sur 5 ne bénéficie d’aucun aménagement au travail

...la Ligue française contre la SEP a mené une enquête auprès de plus de 1000 personnes atteintes afin de connaitre l’impact de la maladie dans leur activité professionnelle...

Les malades ne sont pas assez informés

...Les malades ne seraient pas assez informés sur les aides qui existent...

Faire connaitre la maladie du grand public

...Cette enquête met donc en évidence une nécessité de faire connaître la maladie au grand public, de mieux accompagner les malades dans leur vie professionnelle et surtout de mieux les informer sur les outils mis à leur disposition.

...

Source et article complet : Doctissimo.fr  Photo : APF

Pour information : le site APF de la Sclérose En Plaques


podcast

17:43 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

19/05/2015

Numérique : le Référentiel Général d'Accessibilité pour les Administrations est validé

Capture écran Wave web accessibility evalution tool, jpgLa version 3.0 du référentiel général d'accessibilité pour les administrations a été validée par le Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH), le Conseil national d'Évaluation des Normes (CNEN) et le Secrétariat général du gouvernement et publiée au journal officiel le 2 mai dernier.

 

La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées (article 47), fait de l’accessibilité une exigence pour tous les services de communication publique en ligne de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent.

Il stipule que les informations diffusées par ces services doivent être accessibles à tous. Le Référentiel Général d'Accessibilité pour les Administrations (RGAA) a pour but de permettre de rendre progressivement accessible l'ensemble des informations fournies par ces services.

Le référentiel se fonde sur les recommandations internationales pour l'accessibilité de l'internet définies par la Web accessibility initiative (WAI), lancée en 1999, qui en donne les grands principes génériques : l'accessibilité signifie que les personnes en situation de handicap peuvent utiliser le Web et donc percevoir, comprendre, naviguer, interagir et contribuer sur le Web ; elle inclut tous les handicaps qui affectent l'accès au Web, tels que "les handicaps visuels, auditifs, physiques, de parole, cognitifs et neurologiques".

Cliquez pour consulter la version en ligne du RGAA 3.03.

 

rgaa.jpg

Wave web accessibility evaluation tool n'a trouvé aucune erreurs sur le site ci-dessous, seulement 4 alertes ( voir l'image en haut )

Source : APF accessibilite-universelle


podcast

 

17:58 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |