07/10/2013

Réforme des retraites : l’APF attend une réelle justice pour les personnes en situation de handicap !

Alors que les débats sur le projet de loi visant à garantir l’avenir et la justice du système de retraite débutent aujourd’hui à l’Assemblée nationale, l’Association des paralysés de France (APF) tient à exprimer ses vives inquiétudes concernant la situation des travailleurs en situation de handicap et des proches aidants. Palais Bourbon, Assemblée nationale, photo Kimdokhac

Si le gouvernement propose l'ouverture de nouveaux droits attendus par des millions de famille, ce projet de loi introduit de nouvelles injustices inadmissibles - gel de la revalorisation des pensions, disparition de la possibilité de recourir au dispositif de retraite anticipée pour les personnes bénéficiaires de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé -  pour des milliers de personnes en situation de handicap !

De plus, pour l’APF, les avancées proposées ne prennent pas suffisamment en compte la situation désastreuse des séniors en situation de handicap, tandis que le gel de la revalorisation des pensions va impacter une nouvelle fois les retraites des personnes en situation de handicap lesquelles restent implacablement situées sous le seuil de pauvreté ! L’APF demande que cette nouvelle réforme constitue un signal fort donné aux personnes en situation de handicap pour plus de justice et de considération !

 

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici.

Source : Reflexe-handicap.org, photo : Kimdokhac


16:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

03/10/2013

Agent orange, un film pour dénoncer un crime impuni

De 1961 à 1971, l’armée américaine a déversé sur le Sud-Vietnam des millions de litres de défoliants très toxiques. Dont le tristement célèbre Agent orange, contenant de la dioxine et principalement fourni par Monsanto. Une arme de guerre qui continue aujourd’hui à ravager la flore, la faune, les populations. Selon la Croix rouge vietnamienne, entre deux et trois millions de personnes sont touchées : parmi elles, au moins 800 000 Vietnamiens, lourdement handicapés ou ayant de graves problèmes de santé (maladies systémiques, cardiaques, pulmonaires, leucémies, cancers …).

Des soldats (américains, australiens, néo-zélandais, sud-coréens) ont également été contaminés. Mais, si les vétérans américains ont été indemnisés en échange de l’arrêt de toute poursuite judiciaire ; les victimes vietnamiennes, elles, n’ont rien perçu…

Pour réclamer justice, les associations Orchidées et Orange Dihoxyn ont produit ensemble un film : Vietnam : Agent orange, une bombe à retardement. Il s’agit aussi de mieux faire connaître ce dossier dramatique et éminemment politique à l’opinion publique internationale et de récolter des dons en vue de construire un centre d’accueil et d’accompagnement pour les victimes.

 

Source et suite de l'article: Faire-face.fr

09:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

01/10/2013

Une pétition pour l'inclusion scolaire a déjà recueilli plus de 25 000 signatures

Magali Pignard parle de désintégration et d'exclusion quand elle retrace le parcours scolaire chaotique de son fils de 8 ans, Julien. Des mots forts pour témoigner « d’une éducation à l’école de la République complètement éparpillée » : inclusion scolaire, pétition, change.orgsix heures hebdomadaires seulement alors que le jeune garçon autiste bénéficiait de 12 heures d’accompagnement par un auxiliaire de vie scolaire (AVS) notifiées par la MDPH, des heures passées dans le couloir ou isolé dans la classe avec son AVS. « Il était toléré mais la maîtresse ne s’occupait pas de lui. » Aujourd’hui, Julien n’est plus scolarisé. Et cela fait deux ans que ça dure.

 

Rejointe par des parents et enseignants regroupés dans un collectif baptisé Collectif pour l'Inclusion, Magali Pignard a décidé de lancer, le 3 septembre, jour de la rentrée, une pétition intitulée L’inclusion scolaire c’est maintenant ! via le site change.org. Objectif ? « Soutenir et encourager ce projet ambitieux d’une école de plus en plus inclusive car, pour l’heure, l’inclusion est plus dans les discours que dans les faits », comme le souligne ce texte, chiffres à l’appui.

Source : Faire-face.fr

09:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

26/09/2013

Les difficultés d'intégration des personnes handicapées : interview de Patrice Tripoteau

Sur France Info, une interview de Patrcie Tripoteau, Directeur Général Adjoint de l'APF :

"Les réponses apportées ne sont pas toujours à la hauteur des personnes ayant des difficultés majeures."

"Il y a une chaîne d'accès à la formation et à l'emploi au cours de laquelle il y a des obstacles d'accessibilité, de regards, de discriminations directes ou indirectes." Beaucoup d'entreprises ne jouent pas le jeu de l'intégration alors que les compétences sont les mêmes voire supérieures aux non handicapés. "Il y a des questions d'accessibilité, d'organisation (transport, logement) qui font que même quand la personne peut accéder à l'emploi, les conditions ne lui sont pas favorables."

 

09:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

25/09/2013

75 % des français ont déjà eu des problèmes d'accessibilité

Alors que s'ouvre aujourd'hui le Comité Interministériel du handicap qui était attendu avec impatience par l'APF, un sondage réalisé par Mediaprism révèle que trois français sur quatre ont déjà rencontré des difficultés pour eux ou leurs proches.

Affiche APF, Boulangerie inaccessible,    Les sondés ont dit avoir déjà rencontré des difficultés d'accès aux transports en communs pour 58 %, aux commerces à 52 % et aux lieux publics pour 50% d'entre eux . 

Les Français estiment que de nombreuses personnes peuvent rencontrer des difficultés d'accessibilité en ville : en premier lieu ils pensent aux personnes en situation de handicap à 96 % mais également aux personnes agées à 76 % ou avec de jeunes enfants à 75 %.

L’APF attend des arbitrages précis et des mesures fortes, à mettre en place immédiatement, afin de respecter l’échéance d’accessibilité au 1er janvier 2015.



Malheureusement et malgré plusieurs alertes au Premier ministre et au président de la République, les sujets des ressources et de la compensation sont les grands absents de ce rendez-vous ! Faut-il en déduire que ces sujets seront passés sous silence durant tout le quinquennat ?


Source : Espace presse APF



11:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |