Revendication - Page 23

  • "La loi sur l'accessibilité à trop petit pas" à lire dans Libération

    Liberation : accessibilité à trop petits pasDans un article de Marie Piquemal, paru dans Libération le 17 novembre ( édition abonnés ), l'auteure rend compte de l'Ordonnance sur l'accessibilité qui doit encore être ratifiée au parlement : "Aller acheter son pain au coin de la rue, prendre le train, ou soyons fous, se rendre dans un tribunal pour défendre ses droits devant un juge… Les citoyens handicapés ne peuvent toujours pas se payer ce luxe en France. Et ils vont devoir encore attendre. Le gouvernement a récemment pris une ordonnance accordant de nouveaux délais aux établissements pour se mettre aux normes. La date limite était pourtant prévue le 1er janvier 2015."

    Marie Piquemal raconte aussi la bataille picrocholine que livre Madame Rojas du collectif "Non au report" contre l'APF et d'autres associations, les accusant de s'être réveillées trop tard car " Elles sont gestionnaires d'établissements, donc utilisent l'argent public.". Ce que conteste Nicolas Mérille, conseiller accessibilité de l'APF : "Comme d'autres associations, on s'est retrouvé pris au piège, le ministère nous a instrumentalisés."

    Celui-ci raconte aussi les régressions de cette ordonnance : en matière de transport, les trop nombreuses dérogations dont celle concernant les copropriétés....

     

    Source : Liberation.fr

  • Bonne mobilisation à Perpignan pour le maintien du CBV Cerbère

    Photo manif Perpignan novembre 2014, jpgEnviron 200 personnes se sont mobilisées hier pour manifester leur rejet du projet de délocalisation du très connu Centre de Rééducation Fonctionnelle Bouffard-Vercelli de Cerbère à Perpignan avec à la clef une perte de 140 emplois à Cerbère. Leur mécontentement est aggravé par le silence incompréhensible de l'Agence Régionale de Santé sur ce projet.

    Une délégation de l'Association contre la délocalisation a été reçue à l'antenne locale de l'ARS mais en est ressortie sans avoir aucune nouvelle information.

    De nombreux patients, des personnels de santé- certains ont manifesté sur leur lieu de travail- des familles, des membres du C.I.A.H. 66 étaient présents.

    Cliquez sur la photo ci-dessous pour voir le reportage de Francetv info

    Capture écran France3 LR, jpgCliquez sur la photo ci-dessous pour voir ce qu'en disent la presse ou les blogs.

    Capture écran ScoopitSources : Francetvinfo, Photo : CerbèreAJamais

  • L'APF est pour l'action de groupe afin de lutter contre les discriminations et les inégalités; et vous?

    Photo Assemblée Nationale, Rama, jpgL’APF signe la pétition pour soutenir la proposition de loi du Député Razzy Hammadi : « Une ACTION DE GROUPE pour lutter contre les discriminations et les inégalités (Proposition N°1699) ».

    « L'objet de cette proposition de loi est de mettre en place une procédure juridique efficace, une action de groupe, afin de lutter et prévenir les discriminations que certains de nos concitoyens subissent. Il s'agit d'une procédure dans laquelle plusieurs personnes, victimes d'une même inégalité, peuvent se regrouper derrière une association agrée afin de sanctionner les structures coupables d'actes discriminatoires. »

    L’APF invite chaque citoyen en accord avec cette proposition de loi à signer cette pétition.

     

    Source : Reflexe-handicap.org, Photo : Wikimedia Rama

  • Cerbère : manif le 12 novembre 15h à Perpignan contre la délocalisation du Centre Bouffard-Vercelli

    Tract Affiche manif CBVC 12 Novembre, jpgComme nous vous l'annoncions samedi dernier ici même, une manifestation pour le maintien du Centre Bouffard-Vercelli à Cerbère aura lieu à Perpignan mercredi 12 novembre à 15 h, départ devant la FNAC.

    Cette manifestation est organisée par l'Association contre la délocalisation du Centre Bouffard-Vercelli Cerbère . Cette association regroupe de nombreux patients, personnels du Centre, habitants et élus de la région.

    Un communiqué de presse a été signé également par le CIAH66* qui est contre cette délocalisation.

    L'association a aussi lancé un comité de soutien regroupant élus, médecins, artistes, etc... que vous pouvez joindre à  comitedesoutiencbv@outlook.fr.

     

    Le Centre Bouffard-Vercelli Cerbère est un établissement de rééducation et de réadaptation fonctionnelle de référence nationale, régionale et locale pour de nombreuses pathologies : hémiplégies, Sclérose En Plaques, Tétraplégies, Paraplégies, AVC, etc...

    Il est menacé depuis plus de 15 ans de délocalisation en différents endroits.

    Il a été dirigé de longues années par le Dr Bouffard-Vercelli qui était auparavant médecin réadaptateur à Garches.

    Guy Duyckaerts

     

    A lire aussi :

    Centre Bouffard Vercelli Cerbère et délocalisation : une revue de presse

    Centre Bouffard-Vercelli : Neuville dans le flou, la lutte continue

    Centre Bouffard-Vercelli : la menace de délocalisation reste de mise

    Une grève de la faim au Centre Bouffard-Vercelli Cerbère contre la délocalisation

    Centre Bouffard-Vercelli Cerbère: nouveau rassemblement contre la délocalisation

    Centre Bouffard-Vercelli : manifestation hier contre la délocalisation

  • Wallonie et France s'entendent sur l'accueil des personnes handicapées

    Carte régions Belgique, jpgSelon la Libre Belgique, Le Soir et Libération :

    "Maxime Prévot, ministre wallon de la Santé et de l'action sociale en charge des personnes handicapées, et Ségolène Neuville, secrétaire d'Etat française en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, ont signé lundi à Neufvilles, en Belgique, un accord-cadre relatif à l'accueil et l'hébergement de personnes handicapées françaises en Wallonie. "

    Des maltraitances, des dysfonctionnements dans l'hébergement des français handicapés avaient été relatés.

    "Des inspections seront menées en commun dans les 140 établissements wallons qui hébergent 6.000 Français souffrant d’un handicap. Si certains centres offrent une très bonne qualité d’accueil, parfois bien meilleure qu’en France, d’autres, non. Une partie des structures, privées à but lucratif, n’utilisent pas l’argent versé par la Sécurité sociale française pour le bien-être des résidents et ne garantissent pas une bonne prise en charge, comme le dénonçait Libération en avril. "

    Sources et articles complets :  Libre.beLesoir.be,  Liberation.fr