Revendication - Page 17

  • Participez au Mur de Selfies dans des lieux inaccessibles

    Une idée de l'APF du Nord-Pas de Calais :

    Affiche Selfies "Inaccessibles" APF 59, jpg1)Faire un Selfie* dans un lieu public non accessible
    (Pharmacie, petit commerce, trottoir surélevé, train non accessible, cabinet
    médical, tout lieu public...
    (*Autoportrait avec en arrière-plan ce qui est inaccessible (porte, marche...)

    2) Poster la photo sur le tumblr (mini-blog)« apfnordpasdecalais.tumblr.com »
    - Cliquer sur l‛icône en haut à gauche
    - Sélectionner « Mobilisation Access 2015 »
    - Indiquer votre nom et votre mail (qui ne seront pas visibles par le grand
    public)
    - Cliquer sur choisir une photo et la sélectionner dans vos dossiers
    - Dans la description indiquer le type de lieu, la ville et la rue où la photo a
    été prise.
    (Votre photo ne sera pas visible tout de suite, elle sera validée par nos soins)
    SI VOUS N‛ARRIVEZ PAS A POSTER LA PHOTO SUR « TUMBLR »
    Envoyer la photo par mail à service.communication@apfnord.asso.fr avec
    ces informations :
    - La photo
    - Le type de lieu public
    - La rue où a été prise la photo
    - La ville où a été prise la photo
    La photo sera ensuite postée sur Tumblr http://apfnordpasdecalais.tumblr.com/

  • Les pauvres moins pauvres c'est pour quand?

    Logo Collectif Alerte, jpgPour le Collectif ALERTE dont l’APF fait partie, après deux ans de plan pluriannuel interministériel de lutte contre la pauvreté, il est urgent de le booster et de le territorialiser.

    Si le plan de lutte contre la pauvreté est toujours sur les rails, l’impulsion interministérielle qui a marqué la première année et la dynamisation de l’ensemble par Matignon semblent avoir fléchi.

    Par ailleurs, la mise en œuvre du plan n’a pas pu empêcher l’aggravation de la pauvreté.

    C’est pourquoi le Collectif ALERTE, à l’origine du plan dès 2012, présente 67 propositions pour impulser une nouvelle phase.

    Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici,  le bilan d’ALERTE, cliquez ici, et les 67 propositions, cliquez ici.

     

    Sources : Reflexe-handicap

  • Interpellez votre député : soyez accessible, Monsieur le député !

    L'Ordonnance gouvernementale sur l’accessibilité doit obligatoirement faire l'objet d'une ratification devant le Parlement, et les parlementaires pourront déposer des amendements.

    Date de la ratification : 27 Février 2015.

    Capture écran site accedercestexister, jpg

    l est donc fondamental de continuer à interpeller vos parlementaires avant cette dateD’où la nécessité que chacun écrive à son député en cliquant sur l'image ci-dessous ou sur le site www.accedercestexister.fr

  • "Demi-victoire pour les victimes des essais nucléaires" : Le Monde

    Photo champignon nucléaire, uk-grabble, jpgDans article paru sur lemonde.fr, Rémi Barroux écrit :

    "L'incroyable feuilleton judiciaire de l’indemnisation des victimes des essais nucléaires français continue dans la douleur. La cour d’appel de Bordeaux, dans un arrêt rendu mardi 13 janvier, a reconnu le droit à l’indemnisation pour neuf victimes sur dix-sept demandes. Lors des audiences les 2 et 16 décembre, le rapporteur public s’était dit favorable à l’indemnisation de treize plaignants. Une sorte d’équilibre qui ne satisfait pas ceux qui se battent depuis de longues années pour la reconnaissance de leur statut d’« irradiés de la République »."
     
    Le journaliste explique que 150 000 personnes pourraient être atteintes par les essais nucléaires de 1960 à 1966.
    911 demandes d'indemnisations  ont été posées mais seules 16 ont été accordées.
     
    Il parle aussi de la "Présomption de causalité" et de la "causalité négligeable" qui est à la base de la plupart des rejets de ces demandes.
     
     
    Suite de l'article : Lemonde.fr,

     

  • La loi Macron favorise-t-elle vraiment l’emploi des travailleurs handicapés ?

    Photo Ministre Macron, décembre 2014, jpgLe projet de loi Macron a démarré son parcours parlementaire lundi 11 janvier. Députés et sénateurs devront, entre autres, se prononcer sur trois mesures visant   à favoriser l’emploi des travailleurs en situation de handicap.

     

    Mais elles sont loin de faire l’unanimité parmi les associations de personnes handicapées. Voilà un texte touche-à-tout. Y compris à l’emploi des personnes en situation de handicap.

    Le projet de loi Macron pour la croissance et l’activité contient trois mesures relatives à l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés, fixée à 6% des effectifs pour les employeurs comptant au moins 20 salariés.

     

    Pour lire la note entièrement de Franck Seuret de Faire Face , veuillez cliquer ici