14/05/2015

"Accessibilité : quelles conditions pour des délais prolongés ? " sur Localtis

Le site Localtis publie un article sur un nouvel arrêté du gouvernement au sujet des AdAP, alors que l'Ordonnance créant ces AdAP n'a toujours pas été discutée et votée au Parlement  :

Affiche APF : boulangerie inaccessible"Un arrêté .. entré en vigueur le ... 9 mai - apporte des précisions attendues sur trois aspects importants de la mise en œuvre des agendas d'accessibilité programmée (Ad'AP) dans les établissements recevant du public (ERP) : les conditions d'octroi d'une ou deux périodes supplémentaires, les seuils conditionnant l'acceptation de cette demande par le préfet lorsqu'elle est faite pour des motifs financiers, les modalités de la demande de prorogation des délais de dépôt et d'exécution dans le cadre de l'approbation d'un Ad'AP.

Un dossier particulièrement étoffé...

Comment définir une "situation délicate" ?...

Le cas particulier des chaînes d'ERP....

Nous rappelons que le Collectif pour une France accessible dont l'APF fait partie a interpellé par courrier le président de la République, le premier ministre pour leur demander d'inscrire d'urgence au Parlement  l'examen de cette Ordonnance relative à l’accessibilité ; d’amender ce texte contraire aux ambitions et objectifs de mise en accessibilité de la France et, dans l’attente, de suspendre son application. ( voir ici)

Source et article complet : Localtis.fr


podcast

16:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

05/05/2015

La faute à l’accessibilité ?

Photo restaurant "Chez Lolotte " jpgL’APF de Haute-Savoie est sidérée par l’affaire sur la mise en accessibilité du restaurant « Chez Lolotte » situé à Bonne. Selon la patronne de l’établissement, sa mise en accessibilité entrainerait la fermeture de l’établissement, en raison du coût des travaux. ( un reportage de France 3 lui avait été consacré. NDLR)

Ce type de discours est malheureusement récurrent chez un certain nombre de professionnels du tourisme, particulièrement en Haute-Savoie. ( En Lozère ce n'est pas mieux !!! NDLR )

Selon certains, l’accessibilité est la cause de tous les maux et va entraîner la fermeture des établissements recevant du public.

L’APF déplore de tels propos et rappelle que la loi du 11 février 2005 prévoyait déjà trois dérogations pour motifs réglementaires : impossibilité technique, conservation du patrimoine architectural et disproportion manifeste entre les améliorations à apporter et leurs conséquences. S’est ajouté à ces dérogations le dispositif des Agendas d’Accessibilité Programmés (Ad’Ap), qui permet soit un échelonnement des travaux sur plusieurs années lorsque c’est possible, soit une dérogation en cas d’impossibilité de les effectuer.

L’APF rappelle également qu’elle peut soutenir les professionnels du tourisme par des informations ou rechercher ensemble des solutions permettant de faciliter l’accessibilité à tout pour tous.

L’Association des paralysés de France tient aussi à rappeler que l’accessibilité n’est pas qu’une norme mais bien un droit d’accès à tout pour tous et ne concerne pas uniquement les personnes en situation de handicap mais aussi les personnes âgées, parents avec poussettes, blessés temporaires, cyclistes, femmes enceintes, etc ; autant de clients potentiels pour des établissements de tourisme !

Source et suite de l'article : Reflexe-handicap.org


podcast

17:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

02/05/2015

"Sexe et handicap : aller au delà des tabous" sur France 3 Limousin

France3 limousin, sexe et handicap : aller au dela des tabousUn bon reportage sur France 3 Limousin dans un foyer HANDAS* :

"S'aimer, se toucher l'un et l'autre, éveiller sa sexualité, c'est ce que réclament les personnes handicapées. Depuis plusieurs années des assistants sexuels pratiquent l'accompagnement érotique, c'est le cas en Limousin. Mais la pratique est illégale en France, apparentée à la prostitution....( qui elle n'est pas illégale NDA)

Aider la personne handicapée à vivre sa sexualité tel est le credo des assistants sexuels. Le statut, illégal en France, trouve grâce cependant auprès des structures spécialisées dans le handicap."

Cliquez ici ou sur la capture d'écran ci-dessus pour lire l'article et regarder le reportage.

*HANDAS : Handicap Associé ( Association qui a fusionné avec l'APF )

podcast

17:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

27/04/2015

Actualitté : "Handicap : 93 % de l'offre éditoriale restent inaccessibles"

Vu sur le site des univers du livre Actualitté :

Capture écran Les doigts qui rêvent, jpg"À l'occasion de la journée mondiale du livre et du droit d'auteur, le 23 avril, l'UNESCO* a rassemblé différents acteurs pour aborder la question de l'accessibilité des contenus culturels et scientifiques pour les personnes en situation de handicap. Une problématique qui s'inscrit dans le contexte de la réforme du droit d'auteur, notamment avec le traité de Marrakech, qui n'a toujours pas été ratifié."

Nous vous avions parlé de cette journée mondiale de l'UNESCO* ici-même il y a 10 jours, en présentant ce programme.

Lors de ces conférences, il a été a rappelé "que les personnes en situation de handicap représentaient près de 10 à 15 % de la population européenne, alors même que seuls 5 à 7 % de l'offre éditoriale seraient disponibles sous des formats accessibles pour ces personnes..."

Il est vrai que la politique du handicap dépend de chaque état européen.

"Marie Renée Hector, Présidente du Groupement des Intellectuels Aveugles ou Amblyopes (GIAA): « Cette tendance à ne pas vouloir apprendre le braille aux enfants est dangereuse. Passer au tout audio risque de faire d'eux de nouveaux illettrés. » ...

La maison d'édition associative Les Doigts Qui Rêvent propose une offre éditoriale accessible à tous les enfants. Leur objectif, permettre à ces derniers de « Lire sans handicap, et non pas “avec handicap” »...Et ... de rappeler que c'est bien « la société qui n'est pas adaptée » aux personnes. Alors qu'en 2011, ce sont près de 11 300 livres pour enfants qui sont sortis, mais seuls 10 à 20 étaient accessibles à tous. "

Source : Actualitte.com , Photo : capture écran Les doigts qui rêvent

*UNESCO : Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture


podcast

17:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

26/04/2015

Péril sur l'indemnisation amiable des accidents médicaux : Des associations alertent !

Photo bloc opératoire, Nevit Dilmen, jpgOnze associations dont l'APF s'inquiètent dans un communiqué de voir l'indemnisation amiable des accidents médicaux en danger. Elles demandent que le référentiel ONIAM soit réévalué.

En effet, la voie amiable est en train de devenir une indemnisation low cost !

Il faut sauver ce dispositif amiable qui offre une triple garantie : rapidité, gratuité, équité.

Clairement, c’est l’équité avec l’indemnisation judiciaire qui est en danger. Il faut donc réévaluer le référentiel d’indemnisation de l’ONIAM *. 

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

*ONIAM : Office National d'Indemnisation des Accidents Médicaux, des affections iatrogènes et des infections nosocomiales

Source : reflexe-handicap.org, photo : Nevit Dilmen


podcast

17:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |