Locales - Page 10

  • "Différent comme tout le monde" à Montrodat les 9 et 10 avril

    Ce sera jeudi et vendredi prochain, la deuxième édition de l'opération "Différent comme tout le monde" au complexe sportif de Montrodat, près de Marvejols en Lozère, avec l'aide de l'APF Lozère.

    Photo Différent comme... au Pont du gard, jpgCe projet novateur pour mieux vivre ensemble, préparé en amont avec les enseignants vise à sensibiliser les collégiens de 5eme au handicap à travers différents parcours pédagogiques adaptés. L’un des objectifs est d’amener ces jeunes à comprendre ce que signifie être différent dans son corps et dans son psychisme.

    Comment vivre dans la cité avec son handicap ? Comment se comporter face à une personne aveugle ? Comment vit-on quand on est sourd ? Comment fait-on pour se déplacer en fauteuil ?
    Ces questions seront abordées de façon ludique et vivante pour appréhender concrètement les différences tout en les dédramatisant. Vivre heureux avec son handicap et pouvoir se dire que si le handicap survient, rien n’est perdu.

    Récompensé par le diplôme d'handi-citoyen pour les collégiens qui auront réalisé tous les parcours.

    Un concours photo sera aussi organisé : montrer le handicap sous un angle positif à travers une photo par classe. Les prix de ce concours :

    1. Réalisation d'un court-métrage dans un collège
    2. Sortie en bateau
    3. Shooting photo dans une classe par un professionnel

    Photo stéréoscopique Différent comme tout le monde, Préfet Parisot de Bayard, collégiens

     

    Source :  Differentcommetoutlemonde.org , Photos : Facebook Différent comme tout le monde

    Icône handicap visuel, jpg

    podcast

  • Sophie Pantel, nouvelle Présidente du Département de Lozère

    Photo Sophie Pantel, jpgSuite aux élections départementales, une nouvelle majorité de gauche s'est installée au Conseil Départemental de Lozère ( ex Conseil Général ). Cette majorité à élu Sophie Pantel Présidente du Département le 2 avril.

    Cette ancienne maire du Pont de Montvert est également vice-présidente du Conseil Régional, en charge de l'élevage, de la ruralité et de la montagne.

    Juriste de 44 ans et chargée de mission à la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations, elle s'est engagée lors de la campagne électorale en signant, avec son colistier Francis Courtès, notre charte d'engagement pour la politique du handicap ( voir ci-joint ).

    Engagement signé Sophie Pantel, jpg

     

    Nous lui avons envoyé une lettre de félicitations pour son élection et lui demandons de nous recevoir pour continuer cet échange car les " questions liées au handicap sont des enjeux centraux dans la politique des conseils départementaux et c’est d’abord dans la proximité que se joue l’amélioration de la vie quotidienne des personnes en situation de handicap et de leur famille."

    Guy Duyckaerts, Photo : Lozere.fr 

    Icône handicap visuel,jpg

     


    podcast

  • Sylvart, art handicap et forêt, dans les Cévennes

    Capture écran Sylvart.org, jpg

    "SYLVART signifie « l’art de la forêt ». C’est un terme inventé par Damien Odoul lors d’une marche en nature. Cinéaste et poète, aux origines lozériennes, Damien Odoul a décidé de créer un lieu unique dans le monde où la forêt fait acte de patrimoine."

    SYLVART, situé sur la commune de Bassurels en Lozère,  développe une démarche créative en soutenant des artistes avec un handicap mental.

    Les œuvres qui sont développées sont réalisées « de façon environnementale », c’est-à-dire avec les matériaux naturels et écologiques propres à la forêt.

    Une résidence collective accueille chaque mois de juin un groupe d’environ cinq artistes porteurs d’un handicap mental de renommée internationale.  La nature et le territoire sont l’unique matériau utilisé. Tout au long de la résidence, les artistes sont en relation avec différents artistes-intervenants réputés dans leur discipline qui leur offrent des ateliers de création.

    Photo oeuvre Sylvart, http://residence-sylvart.blogspot.fr/, jpgChaque année au printemps, SYLVART reçoit un artiste porteur de handicap mental durant trois à quatre semaines à l’intérieur même de la forêt. Pérenne ou éphémère, l’œuvre ou les œuvres créées dans le cadre de cette résidence sont découvertes par le public sur le site lors des portes ouvertes. Le travail de création est quant à lui visible dans le monde entier grâce au webdocumentaire, dont un, prochainement sur Arte.
    A la différence de la résidence collective, l’artiste invité de ce programme est seul ou accompagné d’un éducateur spécialisé si besoin.

    Tout au long de leur séjour dans la forêt, les résidents, les artistes-intervenants et l’équipe SYLVART ont la possibilité d’écrire et de décrire leur expérience au quotidien sur un blog hébergé sur le site internet de SYLVART.

    Sources : accr-europ.org, Photos : Sylvart.org

     

    Icone handicap visuel
    podcast

  • Un adhérent du Gard victime des décisions de la MDPH


    podcast

    Nous relayons cet information de la Délégation APF du Gard:

    apf 30 mdph vs morel,jpg"Monsieur ... a une reconnaissance à 80 % de son handicap. Il est atteint d'une paralysie totale du côté droit, d'une aphasie, d'une épilepsie "Grand mal" non stabilisée. Il a besoin pour la plupart des actes de la vie courante d'une tierce personne ( Aide humaine )....

    En effet , la MDPH du Gard décide de baisser au nombre de 150, les heures humaines ( soit 128 heures de moins ! )...

    Pour faire respecter ses droits, Monsieur... fait un recours au tribunal du contentieux de Montpellier ....(et) obtient gain de cause....

    La MDPH,..., fait appel. Ce qui est très rare pour une MDPH. Or qu'est-ce que cela signifie? 

    Que durant toute la période de l'appel, qui suspend la décision de tribunal, Monsieur... devra se contenter de survivre avec 150 heures d'aide humaine.

    Question : sur quoi devra faire l'impasse Monsieur ... dans sa vie de tous les jours en attendant que son affaire soit jugée?...."

     

    Source et article complet : Blog APF 30

     

  • Elections départementales : rien de nouveau sous le soleil

    Visuel Lozère le département, jpgAlors que demain s'ouvre, partout en France, le deuxième tour, en Lozère c'est un classique mais bizarre duel, selon l'Express, entre la gauche et la droite qui aura lieu.

    Nous avons écrit à tous les candidats, par l'intermédiaire de leur fédération, parti ou mouvement, pour leur demander de s'engager, en signant une Charte,  pour la politique du handicap qui concerne particulièrement le département.

    Nous leur demandions donc se mobiliser pour le droit à la compensation ( la PCH *) et pour la MDPH *, de garantir et améliorer  l'accès au droits des personnes handicapées, d'une part mais surtout de garantir son indépendance vis-à-vis du conseil départemental.

    Bien que nous soyons fort impliqués sur la politique du handicap, nous n'avons reçu que très peu de réponses de la part des candidats :

    Pour le canton de Chirac : Mme Michèle CASTAN et M. Pierre MOREL-A-L'HUISSIER ( UMP )

    Pour le canton de Mende 2,  les candidats Mme Françoise AMARGER-BRAJON et M. Jean-Claude MOULIN ( PS ) nous ont remis leur programme.

    Pour le canton de St Etienne du Valdonnez :M. Francis COURTES et Mme Sophie PANTEL ( DVG )

     

    Monsieur Jean-Paul Pourquier ( UMP ) qui se présente sur le canton de la Canourgue et est l'actuel Président du Conseil Général, nous a écrit pour nous proposer de le rencontrer après les élections.

    Madame Sabine Dalle en binôme avec Monsieur Patrice Saint-Leger ( DVD) sur le canton de St Alban sur Limagnole, nous a aussi écrit pour nous dire qu'ils défendront, s'ils sont élus, les intérêts des personnes en situation de handicap.

    Guy Duyckaerts

    *PCH : Prestation de Compensation du Handicap

    *MDPH : Maison Départementale des Personnes Handicapées.