23/03/2014

Avez-vous pu voter?

isoloir, urne, voteUn escalier pour accéder à votre bureau de vote ?

Un isoloir dans lequel vous ne pouvez pas rentrer en fauteuil ? Une urne trop haute pour que vous puissiez y glisser votre bulletin ? Et si, ce dimanche 23 mars, lors du 1er tour des élections municipales, vous avez rencontré des difficultés pour voter, parce que vous êtes en situation de handicap ?

 

Alors, saisissez le Défenseur des droits. C’est Dominique Baudis lui-même qui vous y invite.

 

 Il « souhaite faire des élections municipales des 23 et 30 mars prochains une opération test grandeur nature ». Et demande donc aux personnes handicapées ayant eu des problèmes pour voter de le saisir sur son site Internet ou de le contacter au 09 69 39 00 00.

Source : Faire-face.fr Franck Seuret, Photo : Rama

18:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

22/03/2014

Quand une pétition dépasse les 100 000 signataires en une semaine

La pétition lancée par l’APF, avec le soutien du sportif handicapé Philippe Croizon, jeudi 13 mars sur change.org pour « dire oui à l’accessibilité », s’est répandue comme une bouffée de colère. La colère de toutes ces personnes en situation de handicap ne veulant pas attendre dix années de plus leur liberté d’aller et venir. Résultat : 100 000 signataires en une semaine !

APF Petition, Croizon, change.org

 

Le Premier ministre a en effet annoncé fin février que les exploitants n’ayant pas rendu accessibles leur établissement recevant du public ou leur service de transport avant début 2015 bénéficieront d’un délai supplémentaire de trois à neuf années, voire un peu plus, s’ils s’engagent formellement sur un calendrier chiffré des travaux à réaliser. C’est le dispositif des agendas d’accessibilité programmée (Ad’ap).

 

« Un des meilleurs démarrages » des 22 000 pétitions de change.org

http://www.change.org/accessibilite

« C’est l’un des meilleurs démarrages enregistrés parmi les 22 000 pétitions mises en ligne sur notre site, précise Sarah Durieux, chargée de campagne senior de la plateforme change.org. Le résultat est d’autant plus remarquable qu’elle a bénéficié d’une faible médiatisation. Mais le texte en préambule de la pétition, rédigé par Philippe Croizon, lui a apporté une dimension humaine. »

Une audience « révélatrice d’une véritable demande sociale ».

 

Lire la suite

08:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

21/03/2014

Élections municipales 2014 : Accès au vote des personnes handicapées

Le Défenseur des droits, autorité constitutionnelle indépendante, est notamment chargé de défendre les droits et libertés des usagers des services publics et de lutter contre les discriminations.

Défenseur des droits, site internetLa loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées prévoit que les bureaux et les techniques de vote doivent être accessibles aux personnes handicapées, quel que soit leur handicap, notamment physique, sensoriel, mental ou psychique, afin de leur permettre de voter de façon autonome.

Neuf ans plus tard, l’accessibilité des personnes handicapées aux bureaux de vote est-elle effective ? A quelles difficultés les personnes en situation de handicap sont-elles encore confrontées dans l’exercice de leur droit de vote ?

À l’occasion des prochaines élections municipales, le Défenseur des droits invite toute personne en situation de handicap qui rencontrerait un problème dans l’exercice de son droit de vote, à le saisir en urgence pour remédier, dans la mesure du possible, avant le second tour, aux difficultés rencontrées.

Pour ce faire, cliquez ici

Source : Défenseur des droits

15:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Rencontres Jeunesse de l'APF : Printemps 2015

Sources : Agir sur mon avenir

09:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

19/03/2014

Les hôteliers jouent les mauvais coucheurs pour l'accessibilité

Lits, accessibilité, APF, Faire-faceUn déplacement ou des vacances en vue ? Vous risquez de passer du temps à trouver un hôtel accessible. Seul un hôtelier français sur quatre (27%) déclare respecter les normes, selon une récente étude réalisée par le cabinet de marketing hôtelier MKG Hospitality et publiée sur son site Hospitality On.

 

4 hôteliers sur 10 n'envisagent ni de faire des travaux avant 2015, ni d'en programmer pour après

En matière de calendrier de travaux, c'est encore pire. Seul un hôtelier sur cinq a établi un calendrier de travaux et un sur dix (12%) se déclare prêt à le faire. En revanche, ils sont quatre sur dix qui n’envisagent ni de réaliser les travaux avant l’échéance légale du 1er janvier 2015, ni de s’engager sur une programmation. 40% rejettent donc de fait les agendas d’accessibilité programmée (Ad’ap). Ce dispositif, proposé par le gouvernement, leur permettrait de bénéficier de trois années supplémentaires pour se mettre aux normes, comme l’exige la loi de février 2005.

 

Pour 3 hôteliers sur 10, accessibilité ne rime pas avec rentabilité

Quels sont les freins, interrogent les auteurs de l'étude ? D’abord, la conviction que l’investissement ne pourra pas être rentabilisé pour 31% des hôteliers interrogés. 26% évoquent une incompatibilité des normes avec les caractéristiques physiques du bâtiment et 21% estiment les travaux réalisables mais très lourds.

Source : Faire-face.fr Franck Seuret , Photo DR

Trop rares sont les gîtes et chambres d'hôtes accessibles en Lozère NDLR

19:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |