Infos - Page 57

  • L'étonnante histoire d'un chercheur, alpiniste, amputé, concepteur de prothèses bioniques

    Photo prothèses Biomechatronics, jpg

    Hugh Herr, professeur de biomécatronique au prestigieux MIT a inventé de nombreuses prothèses.

    Il est lui-même amputé suite à accident d’alpinisme. Il commence donc la conception et la fabrication de ses propres prothèses d'abord simples puis de très hautes technologies.

    Des prothèses aux multiples fonctions interchangeables, pour grimper, pointues pour escalader des fissures rocheuses, avec des pieds hérissés de pointes pour s'accrocher sur la glace, bardées de capteurs. La technologie l'a rendu valide et lui permet de réaliser des nouvelles prouesses.

    Il est d’ailleurs convaincu que d’ici une vingtaine d’années, un adulte amputé pourra se mouvoir plus facilement qu’un adolescent de 18 ans. Il a mis au point plusieurs catégories de paires de jambes pour des usages différents, de la marche à la course ou la danse.Il a d'ailleurs équipé de prothèse la danseuse Adrianne Haslet-Davis, victime de l'attentat de Boston et qui a repris la danse.

     Video youtube ( en anglais )Hugh Herr : Les nouvelles bioniques qui nous font courir, grimper ou danser .

    En plus de sa fonction au MIT de la prestigieuse Université de Harvard, il a fondé son entreprise Biomechatronics qui recherche et met au point diverses prothèses, des membres artificiels aux performances étonnantes comme un genou qui reconnait quand il doit se plier pour marcher sur un terrain cabossé, monter des escaliers ou rouler à vélo.

    Ces prothèses se commandent via des électrodes fixées sur les moignons et se servent des impulsions électriques qui parcourent le muscle pour activer les moteurs électriques de la prothèse. Le problème reste le poids des batteries et leur durée de charge.

  • Selon un sondage de l'Obs, "Les handicapés sont négligés par l'Etat, pour une majorité de français"

    Logo de L'Obs, jpgSelon une une enquête BVA, parue sur L'Obs, " 67% des Français considèrent que l'État ne s'implique pas assez pour faire reculer les discriminations envers les handicapés. Et 71% reprochent la même chose aux entreprises.

    Pour tenter de mesurer l'étendue des préjugés envers les personnes handicapées, l'institut BVA a mené l'enquête auprès de 1.261 Français, dans le cadre de la campagne "Piétinons les préjugés" de l'agence E&H LAB, spécialiste des problématiques liées à la diversité."

    De nombreuses questions sur le travail, l'accessibilité, la représentation en politique, la création d'un statut d'aidant sexuel ont aussi été posées dans ce sondage que vous pouvez voir ici

  • L'APF est pour l'action de groupe afin de lutter contre les discriminations et les inégalités; et vous?

    Photo Assemblée Nationale, Rama, jpgL’APF signe la pétition pour soutenir la proposition de loi du Député Razzy Hammadi : « Une ACTION DE GROUPE pour lutter contre les discriminations et les inégalités (Proposition N°1699) ».

    « L'objet de cette proposition de loi est de mettre en place une procédure juridique efficace, une action de groupe, afin de lutter et prévenir les discriminations que certains de nos concitoyens subissent. Il s'agit d'une procédure dans laquelle plusieurs personnes, victimes d'une même inégalité, peuvent se regrouper derrière une association agrée afin de sanctionner les structures coupables d'actes discriminatoires. »

    L’APF invite chaque citoyen en accord avec cette proposition de loi à signer cette pétition.

     

    Source : Reflexe-handicap.org, Photo : Wikimedia Rama

  • Cerbère : manif le 12 novembre 15h à Perpignan contre la délocalisation du Centre Bouffard-Vercelli

    Tract Affiche manif CBVC 12 Novembre, jpgComme nous vous l'annoncions samedi dernier ici même, une manifestation pour le maintien du Centre Bouffard-Vercelli à Cerbère aura lieu à Perpignan mercredi 12 novembre à 15 h, départ devant la FNAC.

    Cette manifestation est organisée par l'Association contre la délocalisation du Centre Bouffard-Vercelli Cerbère . Cette association regroupe de nombreux patients, personnels du Centre, habitants et élus de la région.

    Un communiqué de presse a été signé également par le CIAH66* qui est contre cette délocalisation.

    L'association a aussi lancé un comité de soutien regroupant élus, médecins, artistes, etc... que vous pouvez joindre à  comitedesoutiencbv@outlook.fr.

     

    Le Centre Bouffard-Vercelli Cerbère est un établissement de rééducation et de réadaptation fonctionnelle de référence nationale, régionale et locale pour de nombreuses pathologies : hémiplégies, Sclérose En Plaques, Tétraplégies, Paraplégies, AVC, etc...

    Il est menacé depuis plus de 15 ans de délocalisation en différents endroits.

    Il a été dirigé de longues années par le Dr Bouffard-Vercelli qui était auparavant médecin réadaptateur à Garches.

    Guy Duyckaerts

     

    A lire aussi :

    Centre Bouffard Vercelli Cerbère et délocalisation : une revue de presse

    Centre Bouffard-Vercelli : Neuville dans le flou, la lutte continue

    Centre Bouffard-Vercelli : la menace de délocalisation reste de mise

    Une grève de la faim au Centre Bouffard-Vercelli Cerbère contre la délocalisation

    Centre Bouffard-Vercelli Cerbère: nouveau rassemblement contre la délocalisation

    Centre Bouffard-Vercelli : manifestation hier contre la délocalisation

  • Wallonie et France s'entendent sur l'accueil des personnes handicapées

    Carte régions Belgique, jpgSelon la Libre Belgique, Le Soir et Libération :

    "Maxime Prévot, ministre wallon de la Santé et de l'action sociale en charge des personnes handicapées, et Ségolène Neuville, secrétaire d'Etat française en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, ont signé lundi à Neufvilles, en Belgique, un accord-cadre relatif à l'accueil et l'hébergement de personnes handicapées françaises en Wallonie. "

    Des maltraitances, des dysfonctionnements dans l'hébergement des français handicapés avaient été relatés.

    "Des inspections seront menées en commun dans les 140 établissements wallons qui hébergent 6.000 Français souffrant d’un handicap. Si certains centres offrent une très bonne qualité d’accueil, parfois bien meilleure qu’en France, d’autres, non. Une partie des structures, privées à but lucratif, n’utilisent pas l’argent versé par la Sécurité sociale française pour le bien-être des résidents et ne garantissent pas une bonne prise en charge, comme le dénonçait Libération en avril. "

    Sources et articles complets :  Libre.beLesoir.be,  Liberation.fr