Infos - Page 43

  • Roméo, un robot "aidant" à l'étude chez Aldebaran Robotics , selon le Monde

    Selon un article du Monde, intitulé " Roméo, ce robot qui vous veut du bien "paru le 21 février :

    "Voici Roméo, 1,40 mètre de haut, 40 kilos, des formes rondes et tout un attirail de capteurs pour détecter son environnement, le visage et l'expression des humains qui lui font face, etc. Ainsi que l'explique cette vidéo proposée par Universcience.tv, Roméo, conçu par la société française Aldebaran Robotics, a pour mission d'aider les personnes âgées ou handicapées dans leurs tâches quotidiennes. A condition toutefois que le regard souvent méfiant posé sur les robots change..."


    Roméo, un robot qui vous veut du bien par universcience-lemonde

    Capture écran vidéo Aldebaran Robotics, Roméo, jpgA vous de vous faire une idée...

     

  • "Les droits de l'homme en danger" en France selon le Conseil de l'Europe

    Infographie Rapport Conseil de l'Europe droits de l'homme, jpgUn rapport présenté par Nils Muižnieks, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe s'inquiète des discriminations dans les  centres d'accueil des demandeurs d'asile, du stationnement des gens du voyage, l'accès au logement des Roms migrants, l'accessibilité des personnes handicapées aux lieux publics, la scolarisation des enfants handicapés...

    Sans parler des discriminations dans l'accès aux services publics, au logement...

     

    Concernant la situation des personnes handicapées, le commissaire constate que, "malgré un cadre juridique développé et une priorité donnée à l'autonomie et à l'inclusion dans la société, celles-ci ne sont pas toujours garanties en pratique". Il estime ainsi que "les importants retards en matière d'accessibilité des lieux publics, ainsi que les défaillances des dispositifs d'orientation et d'accompagnement doivent être traités en priorité". Il s'est également montré "préoccupé par le fait que des milliers de personnes handicapées se voient contraintes de quitter la France pour chercher à l'étranger, en particulier en Belgique, des solutions plus adaptées à leur situation". Il déplore en outre les "difficultés d'accès à l'emploi" et les "conditions discriminatoires" réservées aux travailleurs handicapés "dans certaines structures spécialisées".

    Nils Muižnieks constate "avec préoccupation" qu'environ 20.000 de ces enfants, "notamment ceux souffrant de troubles autistiques", demeurent sans solution de scolarisation. "Les autorités devraient redoubler d'efforts à fin de garantir à tous les enfants une instruction appropriée.

    Le gouvernement a fait des observations au sujet de ce rapport notamment :

    "Différentes mesures concrètes vont être mises en œuvre pour faciliter l’accès aux droits en évitant les procédures répétitives et en accélérant les délais de réponse de l’administration. Cela vise aussi bien la durée d’attribution de l’allocation pour adultes handicapés (AAH) que la possibilité pour les départements de mettre en œuvre un tiers-payant pour l’acquisition d’aides et dispositifs techniques.
    Des actions vont être engagées par ailleurs pour rendre plus compréhensibles certaines décisions concernant les personnes handicapées, comme les avis et décisions des maisons départementales des personnes handicapées («MDPH ») et des caisses d’allocations familiales qui seront rédigées en «Français facile à lire et à comprendre».
    De même, un système de forfait va permettre de simplifier le remboursement des petits travaux d’aménagements du logement et du véhicule et contribuer ainsi à une meilleure qualité de vie des personnes en situation de handicap."

    Sources : Rapport Muižnieks, Observations du gouvernement français

  • Protéger les droits des Handicapés en Europe

    Selon un article paru sur touteleurope

    Logos Europe Handicaps, jpg"Le handicap, léger et lourd, touche 80 millions de personnes au sein de l'Union européenne, soit environ une personne sur six... La politique de l'UE entend faire tomber les discriminations dont les personnes handicapées peuvent être victimes et harmoniser leurs conditions de vie. Citoyens de l'Union européenne, les personnes atteintes de handicap doivent bénéficier des mêmes droits que le reste de la population : droit à la dignité, égalité de traitement, droit à l'autonomie et inclusion à part entière dans la société....

    Les discriminations à l'encontre des personnes atteintes de handicap sont courantes sur le marché du travail. Elles entrainent un taux de chômage deux fois plus élevé que pour le reste de la population ainsi qu'un taux de pauvreté plus élevé de 70%...

    C'est dans le prolongement de ce plan que l'UE a mis sur pied la "Stratégie handicap 2010-2020". Une stratégie globale qui vise à augmenter le taux d'emploi des personnes atteintes de handicap, de faciliter leur quotidien et de leur garantir une meilleure insertion dans la société...

    Au Parlement européen, grâce au travail de l'intergroupe Handicap, créé en 1980, les eurodéputés ont adopté plusieurs décisions concernant l'intégration des personnes handicapées, la reconnaissance et la protection de leurs droits, invitant aussi bien les États membres que la Commission européenne à élaborer des normes et des règles juridiques au niveau européen. Parmi les priorités de l'intergroupe figure l'établissement de droits à un revenu décent, à la protection et à la sécurité sociale..."

    Source et article complet : touteleurope.eu , Logos faits à partir de Jörg Morsbach

  • Télémédecine : une campagne vidéo pour informer le grand public

    La télémédecine : qu’est ce que c’est ?

    La télémédecine est l’une des composantes de la « télésanté ». Les applications de la télésanté sont cependant plus larges que celles de la télémédecine. Il s’agit par exemple de l’ensemble des sites et portails, en tout ou partie liés à la santé, que l’on trouve sur Internet. Ces sites, bien connus des patients et des professionnels de santé, proposent des prestations nombreuses : conseils, recommandations, articles, forums, bulletins d’information voire, pour certains d’entre eux, des dossiers médicaux en ligne.

    Les 9 ARS* pilotes pour déployer la télémédecine sont : l'Alsace, la Basse-Normandie, la Bourgogne, le Centre-Val de Loire, la Haute-Normandie, le Languedoc-Roussillon, la Martinique, les Pays-de-la-Loire et la Picardie.

    Capture vidéo télémédecine, jpgLa vidéo : conçue par le ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes en lien avec le Collectif interassociatif sur la santé (CISS), la vidéo démontre la valeur ajoutée du recours à la télémédecine grâce à 3 illustrations concrètes :

    • « Télé AVC Artois-Hainaut » (centre hospitalier de Lens),
    • « Le suivi clinique à domicile (SCAD) de patients insuffisants cardiaques » (centre hospitalier universitaire de Caen),
    • et « La prise en charge de patients détenus au sein d’une Unité Sanitaire » (hôpitaux de Lannemezan).

    Par le biais de ces 3 situations, les bénéfices de la télémédecine sont immédiatement compréhensibles : égal accès aux soins et amélioration des délais de prise en charge, maintien de la qualité du diagnostic par un partage des informations rapide et performant entre professionnels de santé, limitation des complications liées à une prise en charge trop tardive – en particulier pour les accidents vasculaires cérébraux (AVC) –.

    ARS* : Agence Régionale de Santé

    Source : www.sante.gouv.fr

     

  • Interpellez aussi votre sénateur pour l'accessibilité !

    Interpellez aussi les sénateur-trice-s directement par email pour qu'ils ne ratifient pas l'ordonnance en l'état !
    Pour cela, RV sur le site http://accedercestexister.fr/

    visuel accedercestexister.fr, jpg

    Pour la Lozère, interpellez le député Pierre Morel-A-Lhuissier et le sénateur Alain Bertrand

    capture écran député et sénateur lozère, jpg