Infos - Page 109

  • Aide humaine : la prestation de compensation du handicap affiche ses limites

    La prestation de compensation du handicap (PCH) ne permet pas de couvrir tous les besoins d’aide humaine. C’est le principal enseignement de l’enquête que vient de publier la Drees.

    Healing hands nursing, nanoxyde77 % des allocataires de la PCH sont aidés régulièrement pour les activités de la vie quotidienne. Et plus d’un sur deux est aidé pour chaque acte de la vie courante. Or, seuls 9 % à 13 % d’entre eux ont uniquement recours à un aidant professionnel. Les autres cumulent aidant professionnel et aidant familial ou sont seulement aidés par un proche. Toutes prestations de compensation confondues (PCH et allocation compensatrice pour tierce personne), la moitié des allocataires reçoivent l’équivalent de plus de six heures trente d’aide quotidienne de l’entourage et d’une heure d’aide professionnelle par jour.




    Source : Faire-face.fr Franck Seuret, Photo : Nanoxyde

  • Décès de Jean-Marie Barbier, notre ancien président de l'APF

    C'est avec tristesse que nous venons d'apprendre le décès de Jean-Marie Barbier.

    Notre ancien président de l'Association des Paralysés de France avait du démissionner de son poste pour raison de santé  le 2 avril de cette année.

    Agé de 55 ans, ingénieur en informatique il était handicapé de naissance et avait travaillé à EDF. Il avait une longue histoire avec l'APF, ancien animateur, vice-président et président depuis 2007. Il avait su nous motiver et nous épauler.

    Jean-Marie Barbier, décès, APF, président

    A sa femme et ses enfants nous leur adressons ce message d'amitié et de soutien.


  • Le taux de chômage des personnes handicapées s'élevait à 21% en 2011

    Un Français sur quatre, âgé de 15 à 64, ans est en situation de handicap*. Bonshommes, APF

    Et 2 millions, 5 % de la population, déclaraient détenir une reconnaissance administrative d’un handicap, en 2011, précise la Dares dans son enquête rendue publique le 17 octobre, qui dresse un tableau très complet de la situation des personnes handicapées. Parmi les 880 000 personnes actives dont le handicap est reconnu et qui relèvent de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (bénéficiaires de l’AAH, de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, etc.), 21 % étaient au chômage, soit plus du double de la population totale correspondante (9 %). Un pourcentage qui monte même à 23 % chez les personnes âgées de 40 à 49 ans (contre 7 %).

     

    personnes ayant une reconnaissance administrative d’un handicap ou souffrant d’au moins un problème de santé de plus de six mois, qui se conjugue avec au moins une difficulté durable dans les activités de la vie quotidienne et/ou des limitations prolongées vis-à-vis du travail.



    Source et suite de l'article : Faire-face.fr Franck Seuret, photo:DR

  • Jaccede.com : journée de l'accessibilité ce samedi 26 octobre

    Jaccede.com, jaccede mobile

    Cette troisième édition de la Journée de l'accessibilité aura lieu dans plusieurs villes, pilotée par des bénévoles Jaccede. Vous êtes invités à les rejoindre pour référencer le plus de lieux accessibles sur le guide Jaccede. L'objectif de cette année est d'ajouter 2013 lieux supplémentaires sur le guide Jaccede.com ou l'application mobile.

    Le guide Jaccede.com est un guide sur internet ou smartphone recensant, malgré certaines inexactitudes les lieux accessibles en France et en Europe.

     Guy Duyckaerts Source : Jaccede.com  

  • Accès aux soins : toujours plus d’exclus en France selon Médecins du Monde

    À la veille de la Journée mondiale du refus de la misère, Médecins du Monde a présenté ce mercredi 16 octobre son rapport annuel sur l’état de santé des plus démunis en France Inquiétant : l’association constate, chiffres à l’appui, une dégradation de l’accès aux soins et aux droits des plus pauvres. Médecins du monde, rapport annuel 2013, pauvreté, exclusion En France, les malades sont de plus en plus nombreux à frapper à la porte de Médecins du Monde. En 2012, l’association qui assure un accès aux soins aux plus démunis (SDF, migrants, usagers de drogue…) a suivi 30 500 patients dans ses 20 centres. Soit 33 % de plus qu’il y a cinq ans. Ce public, largement ignoré dans les statistiques officielles de santé publique, cumule souvent des problèmes de santé avec des conditions de logements précaires (à 70 %) et des revenus sous le seuil de pauvreté (à 98 %).


    « Plus inquiétant encore, le nombre d’enfants venant consulter dans nos centres a augmenté de 69 % depuis 2008 », souligne le rapport annuel de Médecin du Monde qui dresse un bilan sans surprise ni concession de la situation : « La crise économique aggrave les difficultés des plus pauvres à se soigner (…). Pourtant, les dispositifs mis en place par l’État pour leur garantir un accès aux soins et aux droits fondamentaux s’avèrent toujours insuffisants. »

    Source et suite de l'article : Aurélia Sevestre  Faire-face.fr