Infos - Page 107

  • Un malade de la sclérose en plaques en parachute au-dessus de l’Everest

    « Malgré une maladie chronique incurable, on peut accomplir des choses insoupçonnées. »

    Saut parachute everest, SEP Everest, Everest skydrive

    Correspondant en Meurthe-et-Moselle de la Ligue française contre la sclérose en plaques, Marc Kopp, 55 ans, a été, le 27 octobre, le premier handicapé à sauter en parachute au-dessus du sommet du monde.

    Rencontre et interview sur Faire-face.fr , Photo : Everest Skydrive.

  • Fraudes sur les places de stationnement réservées aux personnes handicapées

    Selon un article du  Midi Libre, les places de stationnement réservées aux personnes handicapées sont trop souvent occupées par des valides. Sans carte de stationnement ou avec des cartes falsifiées. Ces cartes sont trop facilement falsifiables : "Il s’agit de pièces très faciles à copier, pour qui possède des compétences en imagerie numérique", assure Noëlle Mary, représentante APF de l’Hérault et du bureau régional. Ce sont "des modèles de carte fournis par l’Imprimerie nationale, sur lesquels on écrit à la main le nom du bénéficiaire, et on colle au verso une photo d’identité sur papier de la personne, avant de plastifier le tout." selon Isabelle Roquebernou, chef du service information à la Maison des personnes handicapées (MDPH) de l’Hérault. Cet organisme départemental, qui a reçu délégation de l’État pour fabriquer et délivrer les cartes, est le premier à dénoncer le caractère rudimentaire des badges handicapés.

    voiture maire Alès, parking personnes handicapéesSur le même Midi Libre, hier, une photo qui a circulé sur le net et y a fait le buzz, de la voiture du maire d'Alès garée sur une place  réservée aux personnes handicapées a été reproduite.

    Cette place de stationnement est située juste devant la police municipale selon une personne interviewée par un journaliste du Midi Libre.


    Source : Midilibre.fr

  • Attention arnaque : les formulaires MDPH sont gratuits et non pas payants !!

    Quelles sont les formalités à remplir pour s'adresser à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) ? Plusieurs sites Internet répondent gratuitement à la question et offrent des liens de téléchargement des formulaires nécessaires. Parmi eux s'est glissé ces derniers mois un site Internet qui propose le même service, mais payant, géré par une société créée au Maroc par un Français expatrié et théoriquement hors d'atteinte du droit français. En effet, la vente de formulaires administratifs gratuits est un délit en France.

    arnaque MDPH, documents administratifs payants ?
    Cette arnaque a été dénoncée fin juillet par le Conseil Général de Côte d'Or, qui a informé le public par voie de communiqué. L'association des directeurs de MDPH a relayé cette mise en garde dans son réseau. La ministre déléguée aux personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, interrogée sur ce sujet, a communiqué le 29 juillet une réponse laconique : "Le ministère rappelle que les documents type Cerfa édités par l'administration française sont disponibles en téléchargement, gratuitement sur le portail service-public.fr. L'accès direct pour toutes la documentation liée aux demandes MDPH sont accessibles à cette URL : http://vosdroits.service-public.fr/R19993.xhtml". Le ministère n'a néanmoins engagé aucune action à l'encontre d'un site pourtant hébergé en France, et l'arnaque a pu tranquillement se poursuivre.

    Source et suite de l'article : Yanous.fr

  • Ésat et entreprises adaptées : les petits arrangements de Carlotti avec la réalité

    Non, il n’y aura pas de créations de places en établissements et services d’aide par le travail (Ésat), a confirmé, mardi 28 octobre, la ministre déléguée aux personnes handicapées, devant la commission élargie de l’Assemblée nationale qui planchait sur le projet de loi de finances 2014. Carlotti et Ayrault, ESAT 2014

    « Le gouvernement choisit de valoriser l’existant plutôt que de créer des places au détriment de la qualité de prise en charge, justifie Marie-Arlette Carlotti. Les responsables des Ésat ayant souligné que la qualité de la prise en charge était mise en cause, nous avons décidé de l’améliorer. » De là à comprendre que l’argent qui était consacré à la création de places (sous les gouvernements Fillon, 1 000 places ont été créées en 2012, 2011 et 2010 ; 1 400 en 2009 ; et 2000 en 2008) servira à consolider les établissements existants, il n’y a qu’un pas… qu’il ne faut pas franchir car ce ne sera malheureusement pas le cas.


    Source et suite de l'article : Faire-face.fr Franck Seuret, Photo : Mathieu Delmestre