UA-108877952-1

Education - Page 3

  • "Assistanat sexuel : passer le handicap" avec Libération

    Jeudi, le quotidien Libération a consacré 4 pages à un dossier sur l'accompagnement sexuel et espère que le débat figé reprendra rapidement :

    Photo : AntonioCanova PsycheRevivedByCupidsKiss.JPG"Promis depuis des années, le débat sur l’accompagnement sexuel des personnes en situation de handicap est soigneusement esquivé. L’assistance sexuelle consiste, en échange d’une rétribution, à aider les personnes majeures en situation de handicap qui «ne peuvent pas avoir accès à leur propre corps» à découvrir leur identité sexuée, à explorer leur sensualité, à accéder à l’autonomie sexuelle. «Certains ont besoin d’aide pour expérimenter la sexualité. Il faut que ce besoin spécifique soit reconnu», expose Julia Tabath, présidente de CH(s)OSE, collectif réunissant des poids lourds du handicap comme l’Association des paralysés de France (APF) ou encore l’Association française contre les myopathies (AFM) et qui milite, depuis plusieurs années, pour l’instauration d’un «service d’accompagnement» avec des aidants dûment formés."

    A l'occasion de la sortie de l'autobiographie de Marcel Nuss, président de l'Appas* qui avait organisé la première formation d'assistants sexuels en France, Libération revient sur les promesses de François Hollande qui avait promis un débat public, puis "en 2013, le Comité consultatif national d’éthique a tranché défavorablement sur la question au nom «du principe de non-utilisation marchande du corps humain»." alors que " Plusieurs associations racontent les nombreuses sollicitations reçues de personnes voulant être mises en relation avec des assistants sexuels. "

    Libération livre aussi des interviews de plusieurs personnes handicapées qui ont des idées différentes :

    "Rémi Gendarme, 32 ans, handicapé moteur, réalisateur de documentaires  : «L’idée d’assistance sexuelle me choque»... ( nous avions parlé de lui, il y a quelques jours )

    Laetitia Rebord, 32 ans, atteinte d’une amyotrophie spinale  : «J’ai peur de mourir sans avoir eu de relation»...
    Julien, 27 ans, infirme moteur cérébral  : «J’ai déjà pensé faire appel à des prostituées»...

    et :

    "Sabine, 50 ans, assistante sexuelle  : «Je me mets à disposition de la personne»..."

    Source : Libération.fr, Photo : Pufacz

    *Appas : Association Pour la Promotion de l'Accompagnement Sexuel

    G.D.


    podcast

     

  • Projet e-SUNET* : Soutenir les familles de personnes en situation de handicap, par la formation en ligne

    Visuel e-SUNET, jpg

    Un projet qui semble intéressant pour les familles isolées :

    L’INS HEA* a participé à la réunion du lancement du projet « eSUNET* » qui s’est déroulée à Athènes au mois de Janvier 2014.; ce projet, partant du constat d’une carence en formation des familles et aidants des personnes handicapées, vise à mettre à leur disposition des modules de formation à distance, spécifiques à chaque type de déficience et à accroître leurs compétences.

    L'INS HEA* va proposer une formation en ligne, ouverte à tous, dès le mois de mai 2015.

    Il est assez fréquent en Europe que les personnes handicapées ne reçoivent pas les soins nécessaires en institution. Elles sont entourées de façon informelle dans leurs foyers par un membre de leur famille (parents, enfants, famille élargie…). Toutefois, ces membres de la famille n'ont pas reçu de formation adéquate sur la façon de s’occuper d’une personne handicapée et ne savent pas toujours comment faire.

    Le projet eSUNET, après avoir analysé toutes ces questions, vise au développement d'un réseau complet et d’outils informatiques afin de soutenir et accompagner les familles des personnes handicapées à travers des cours d'apprentissage à distance et une plate-forme de communication interactive.

    Pour en savoir plus : www.inshea.fr

    *INS HEA : Institut d'enseignement supérieur et de recherche Handicap et besoins éducatifs  particuliers

    *e-SUNET : Sustainable Network for the families of disabled people through e-learning


    podcast

     

  • Unesco : Accès au livre pour tous, le 23 avril à Paris

    Affiche UNESCO, Conférences Accès au livre pour tous, 23 avril 2015L'UNESCO* organise une journée de conférences à Paris le 23 avril lors de la journée mondiale du livre et du droit d'auteur sur le thème de l'accessibilité intitulée : Accès au livre pour tous.

    Les conférences de la journée :

    9H-11H30 : ÉDITION NUMÉRIQUE ET ACCÈS À L’INNOVATION
    De l’innovation technologique à l’innovation éditoriale

    13H30-15H30 : LIRE SANS HANDICAP
    La technologie au service de l’accessibilité des contenus culturels et scientifiques
    13H30 :La concrétisation du droit à la culture, y compris pour les personnes en situation de handicap.
    Si le mot handicap est utilisé depuis le XVIIe siècle pour décrire différentes situations de la vie, il permet également de qualifier les personnes dont la déficience ou l’état de santé conduit à une reconnaissance spécifique par le droit. Si le droit vise à assurer la protection des personnes concernées par les situations de handicap, il contribue aussi à poser un cadre à la prise en charge du handicap et à la prise en compte de la personne par la société, « comme les autres ». Cette expression, en apparence anodine, traduit le concept fondamental à partir duquel sont construits les droits de l’homme, à savoir : le principe d’égalité, qui justifie que chacun soit traité comme les autres, pour accéder à la société et à sa culture, notamment par le biais de la médiation culturelle.

    14H : L’écriture braille : de son origine à sa modernité technologique

    14H30 : La lecture au bout des doigts : livres tactiles illustrés pour enfants non-voyants.

    15H : Des lecteurs aux éditeurs : comment concevoir des ouvrages numériques accessibles pour tous ?

    15H30 : Est-il possible de lire un manuel de mathématiques lorsque l’on ne voit pas ?
    L’accessibilité des documents scientifiques et techniques en question

    16H-17H  DONNER LE GOUT DE LA LECTURE
    Intervenir dès le début de l’apprentissage auprès de la jeunesse
    16H : Les difficultés de lecture à l’école primaire : une prise en charge précoce et sur le long terme
    16H30 : Le livre, encore et toujours un loisir pour les enfants !


    Siège de l’UNESCO
    7, place de Fontenoy
    75007 Paris
    Contact : c.bordoni@unesco.org

    Source : www.unesco.org

    *UNESCO : Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture


    podcast

  • Handitour 09, une belle aventure humaine !

    Photo handitour 09, jpgDepuis 2012, ils partent début juin sur les petites routes des Pyrénées afin de sensibiliser les enfants et les adolescents du département de l'Ariège aux problématiques du handicap, au travers d'une randonnée itinérante en handbikes, tandems et vélos.

    Ce groupe, composé d'une vingtaine de personnes issues de 4 associations, valides ou en situation de handicap moteur ou visuel, parcourt ainsi plus de 150 km en 4 jours pour rencontrer les enfants des écoles primaires et des collèges, en favorisant le contact direct et l'échange sans tabou ni censure autour du handicap.

    Forts de leurs 3 ans d'expérience et du soutien de l'Éducation Nationale, ils partiront cette année pour une boucle exceptionnelle qui traversera 3 départements (Ariège, Pyrénées Orientales, Aude) et 2 régions (Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon), soit un périple de plus de 165 km !

    Afin de témoigner de cette formidable aventure humaine et de marquer les 10 ans de la Loi "handicap" de 2005, ils souhaitent réaliser cette année un outil de sensibilisation sous la forme d'un court-métrage accessible à tous.

    Pour ce faire ils ont besoin de votre aide financière : http://fr.ulule.com/handitour-09/

    Les bilans des 3 éditions précédentes de l'Handitour sont également accessibles sur le blog (http://dd09.blogs.apf.asso.fr/ à la rubrique "documents à télécharger") ou sur la page Facebook fraichement dédiée à cette action pédagogique (http://www.facebook.com/handitour09).


    podcast

     

  • Très sévère rapport sur la scolarisation des élèves fortement handicapés

    Photo élèves en fauteuil, Montrodat 2015, Différent comme tout le monde, jpgUn rapport de deux inspections générales de l'Éducation nationale, des affaires sociales et du contrôle économique et financier souligne que :

    "Plus de 100.000 enfants, adolescents ou jeunes adultes sont éloignés de l'école en raison de la maladie ou du handicap dont ils sont porteurs...

    La loi reconnaît à tous ces jeunes un triple droit : 

    • le droit d'accéder, autant que possible, à un établissement scolaire de droit commun avec les élèves de leur âge
    • le droit à une scolarité les conduisant, comme les autres, au plus haut niveau d'inclusion possible dans la société
    • le droit à une adaptation de leur parcours de formation initiale à leurs besoins..., à travers un projet personnalisé de scolarisation ( PPS).

    ...  est attendu un changement profond par rapport aux dispositifs " scolaires" préexistants :...

    Ce changement attendu a-t-il été accompli? À ce stade, la réponse ne peut-être que négative....

    un nombre important de jeunes...( 10 000 ? 20 000 ? 30 000 ?) ne bénéficient d'aucune forme de scolarisation et le volume d'enseignement dispensé aux autres est souvent très faible...

    L'activité scolaire elle même reste conçue ... sur le modèle de l'enseignement primaire...

    Les temps de scolarisation se réduisent progressivement à partir de 12 ou 14 ans....

    Le dispositif d'enseignement n'a que peu évolué au cours des dernières décennies....

    Cette situation appelle une mobilisation forte de l'ensemble des acteurs et, en particulier, de l'éducation nationale... suppose aussi que les MDPH* assument pleinement la mission que leur a confié le législateur, en formulant, pour chaque jeune handicapé ..., un véritable projet  de scolarisation.

    * MDPH : Maison Départementales des Personnes Handicapées

    Source : education.gouv.fr, Photo : G.D.

     
    podcast