30/06/2015

Le tiers payant pour les bénéficiaires de l'ACS* c'est demain !

ACS Visuel, jpgÀ partir du 1er juillet 2015, le dispositif de l'Aide au payement d'une Complémentaire Santé est réformé. Vous bénéficiez d'une dispense d'avance des frais et êtes exonéré des franchises médicales. Vous accédez désormais à des contrats de complémentaire santé sélectionnés sur des critères de qualité et de prix.

 

L’ACS est une aide financière qui permet aux personnes dont les ressources sont inférieurs au seuil de pauvreté mais se situent au-dessus du plafond de ressources pour bénéficier de la Couverture Maladie Universelle (CMU-c), de payer plus facilement le montant de leur complémentaire santé.

 

Cette aide est réservée aux personnes dont les revenus sont situés entre :

ACS : revenus du foyer

L’ACS donne droit pendant un an à une aide financière, sous forme d’attestation chèque délivrée par la caisse d’assurance maladie, à présenter à son organisme de protection complémentaire pour réduire le montant de sa cotisation annuelle.

 

En 2015, le montant de l’ACS est de :

ACS Montant 2015

En plus de cette aide financière, les bénéficiaires de l’ACS ont droit :

 

  • à des soins médicaux sans dépassement d’honoraires
  • à des réductions sur leurs factures d’énergie

 

A compter du 1er juillet 2014, la réforme de l’ACS renforce les droits attachés à cette aide et la rend plus lisible, plus simple et plus attractive :

 

  • en réduisant le nombre de contrats d’assurance complémentaire santé réservés à l’ACS et en définissant des types de garanties
  • en améliorant le rapport qualité/prix de ces contrats via une mise en concurrence des organismes complémentaires pour les encourager à proposer des offres plus attractive.

 

Les organismes complémentaires ont été invités à proposer des offres avec trois niveaux de garantie différents (essentiellement sur l’optique et le dentaire) par un appel à concurrence lancé en décembre 2014. Ces offres ont été notées et classées et les offres retenues définies par arrêté.

Pour obtenir des informations concernant l'ACS, vous pouvez appeler le 0811 365 364. 
(Du lundi au vendredi de 8h à 17h. Coût d'un appel local sauf surcoût imposé par certains opérateurs)


Consulter le dépliant ACS en PDF

Source et toutes les infos et formulaires de demande : www.info-acs.fr

*ACS : Aide au payement d'une Complémentaire Santé

Audiodescription


podcast

18:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

23/06/2015

Santé : que devez-vous payer ?

Visuel du Blog APF Faites valoir vos droits !

Le très bon site de l'APF "Faites valoir vos droits ! " publie ce jour une double analyse claire et bien faite de ce que vous avez à payer après la prise en charge par l'assurance maladie mais aussi les cas d'exonération de ces restes à charge.

Ainsi nous apprenons que " Le ticket modérateur est le taux, qui va s’appliquer sur le tarif de la sécurité sociale, de ce qui reste à votre charge. Il varie selon la nature de l’acte, du produit, de l’état de santé, ou du respect du parcours de soins coordonnés." 

L'article continue par un tableau des pourcentages du ticket modérateur.

Dans la seconde analyse, sont indiqués les cas d'exonération des reste à charge du ticket modérateur :

"Dans certains cas, vous n’avez pas à vous acquitter du ticket modérateur et bénéficiez ainsi d’une prise en charge à hauteur de 100% du tarif de la sécurité sociale.

C’est le cas pour :

  • les personnes titulaires d'une pension d'invalidité ou d'une pension de vieillesse substituée à une pension d'invalidité ;
  • etc..."

Sources : Blog APF Faites valoir vos droits !

Audiodescription


podcast

 

 

18:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

18/06/2015

Prise en compte des frais professionnels réels pour les bénéficiaires de l’AAH : une victoire justifiée !

Cour d'appel.jpgL’Association des paralysés de France (APF) se félicite de la décision de la Cour d’appel de Poitiers qui stipule que les frais professionnels réels doivent être pris en compte par la Caisse d’allocations familiales (CAF) dans le calcul de l’allocation adulte handicapé (AAH).

Cette décision, qui concerne un adhérent APF de Vendée, répond à une revendication portée par l’APF depuis 2010 auprès des pouvoirs publics et de la Caisse nationale d’allocations familiales (CNAF). Une victoire justifiée obtenue notamment grâce à l’implication et à la détermination de la délégation départementale APF de Vendée.

L’APF salue cet arbitrage juste qui prend en compte la réalité des situations vécues par les personnes en situation de handicap bénéficiaires de l’AAH et qui correspond aux textes de loi, contrairement aux pratiques des CAF !

L’association espère que cette décision fera jurisprudence et demande ainsi à toutes les CAF d’appliquer ce principe dès maintenant.

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

Icône audio


podcast

18:17 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

14/06/2015

Perte d'autonomie ou handicap d'un locataire : l'adaptation du logement bientôt facilitée ?

Le site internet De particulier A Particulier explique que :

Photo de toilettes accessibles à Francfort, Tiagovaz wikimedia, jpg"La ministre des Affaires sociales et de la Santé et la secrétaire d'État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé ont présenté un projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement. Ce projet de loi est actuellement en seconde lecture à l'Assemblée nationale et comporte une mesure qui viendrait faciliter l'aménagement d'un logement loué par une personne en perte d'autonomie ou handicapée."

En effet, pour le moment, si vous êtes locataires et que vous voulez faire des travaux d'aménagement, vous devez avoir l'accord écrit du propriétaire et à la fin du bail, celui-ci peut demander la remise en état initial à vos frais ou bien garder à son profit les travaux effectués.

Pap.fr explique donc que :

"...le projet de loi prévoit que les travaux devront toujours faire l'objet d'une demande écrite par lettre recommandée .... Mais l'absence de réponse dans un délai de quatre mois ... vaudra acceptation du bailleur. Au départ du locataire, le bailleur ne pourra pas exiger la remise des lieux en l'état. ..."

Il faudra donc attendre le vote de la loi et la parution des décrets correspondants.

Source et article complet : Pap.fr, Photo : Tiagovaz


podcast

18:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

12/06/2015

Un cancer du à l'exposition aux pesticides reconnu maladie professionnelle

Photo agriculteur remplissant un pulvérisateur tracté, wikimediaLe ministre de l'agriculture vient de publier un décret qui permet la prise en charge du « lymphome malin non hodgkinien » au titre des maladies professionnelles et la création du tableau de maladies professionnelles n° 59 faisant le lien entre les lymphomes malins non hodgkiniens et les expositions professionnelles aux pesticides.

La reconnaissance de cette maladie permettra à de nombreuses victimes d’obtenir une prises en charge des soins liés à leur pathologie, ainsi que l’attribution d’une indemnisation.

Une nouvelle étape a donc été franchie dans la mise en visibilité de l’impact des pesticides sur la santé des professionnels, ce qui vient compléter la création en 2012 du tableau n°58 faisant le lien entre la maladie de Parkinson et l’exposition professionnelle aux pesticides.


Denis Camuset, agriculteur, victimes des... par MDRGF

Source : association Phyto-Victimes , Photo : wikimedia


podcast

17:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |