10/08/2015

Placements abusifs d'enfants autistes : 127 associations dénoncent

Un communiqué d'autisme-france :

Capture écran autisme-france.fr.JPG"Actuellement en France des dizaines de familles avec un ou plusieurs enfants autistes, qu’elles essaient de  faire diagnostiquer,  sont  menacées  de  placement  ou  ont  vu  leurs  enfants  leur  être  arrachés.  La raison : les services de l'aide sociale à l'enfance les accusent d'être responsables des troubles de leur enfant. Mieux, ils nient les diagnostics établis par des médecins référents en matière d'autisme et les mères sont accusées de pathologies surréalistes non reconnues dans les classifications internationales : Syndrome de Münchhausen par procuration et aliénation parentale, en violation du Code de la Santé publique.


Un exemple parmi tant de témoignages reçus ou quand l'incompétence le dispute à l'injustice.
Les associations suivent une énième histoire où tout le monde sait qu'une erreur est sur le point d'être commise,  mais,  malgré  tout,  pour  préserver  de  bonnes  relations  de  travail  entre  les  différentes institutions, le Conseil Départemental de l'Isère s'apprête à séparer et placer une fratrie de 3 enfants atteints de Troubles Envahissants du Développement (une forme d'autisme). Le juge nie les diagnostics et la mère est accusée  de provoquer les  troubles pour "toucher les allocations handicap"  et "attirer l'attention sur elle". Le docteur Sonié, médecin coordonnateur du Centre Ressources Autisme Rhône-
Alpes est pourtant très claire sur les conséquences à venir : "risque de traumatisme psychique et d'une aggravation des troubles du développement dans une structure collective et non spécialisée."

 

Source et communiqué complet en pdf : www.autisme-france.fr

Icône audidescription.jpg


podcast

17:58 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

27/07/2015

Le Défenseur des Droits reste vigilant sur l’accessibilité des lieux recevant du public

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, déplore encore une fois les retards accumulés dans la mise en œuvre des dispositions relatives à l’accessibilité des établissements recevant du public (ERP) après la ratification, par l’Assemblée nationale le 20 juillet et le Sénat le 21 juillet, de l’ordonnance qui prévoit de nouveaux délais.

Défenseur des droits.JPG


 
Au titre de ses missions de lutte contre les discriminations et rappelant qu’il a la charge de  l’application de la Convention Internationale des Droits des Personnes Handicapées, le Défenseur des droits confirme son inquiétude quant aux moyens mis en œuvre pour garantir la mise en accessibilité des ERP, dans le cadre de la nouvelle procédure des Ad’AP.  Jacques Toubon estime que les nouveaux délais accordés et les dérogations prévues ne sont pas de nature à obtenir des résultats rapides et tangibles en matière d’accessibilité. Il sera donc très vigilant sur la mise en œuvre et formulera  si nécessaire des recommandations aux Pouvoirs Publics.

 

Source : www.defenseurdesdroits.fr

Icône audidescription.jpg


podcast

17:59 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

23/07/2015

Une journée sombre pour la République !

Vote de ratification de l'ordonnance accessibilité : déclaration du 19 Juillet 2015 du Collectif pour une France accessible.

Peinture "Orage denfert" par Patrice LarueAprès les journées du 2 juin au Sénat et du 6 juillet à l’Assemblée Nationale, la journée du 16 juillet en Commission Mixte Paritaire reste comme une journée sombre.

Une journée sombre pour les personnes dites handicapées, âgées, pour les familles, les usagers de transports, les cyclistes, etc. !

Une journée sombre pour la démocratie !

Une journée sombre pour la République !

Une journée sombre pour tous les publics en quête d’accessibilité, puisqu’au travers de la suppression de sept dispositions inscrites jusqu’à présent dans la législation et de l’introduction de quatre dispositions nouvelles, leur droit à circuler librement est remis en cause et leur dignité foulée aux pieds sur l’autel des intérêts des propriétaires et exploitants d’ERP privés ou publics ! Concrètement, un recul du plus élémentaire de ces droits et les conséquences sur leur place dans la Société !

Audiodescription


podcast

Lire la suite

17:59 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

20/07/2015

"Le Haut Conseil de la santé publique a des idées pour les MDPH"

HCSP Enquète quantitative sur les modes d'évaluations et de traitement des demandes de compensation du handicap des MDPH.jpgLe site internet Localtis.fr publie ce lundi un article sur un rapport du Haut Conseil de la Santé Publique :

"Constatant, dans le travail d'enquête qu'il vient de leur consacrer, une extrême diversité des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), le HCSP préconise notamment de "renforcer le travail d'harmonisation"....

Des écarts d'effectifs sans rapport avec le volume des demandes...

Neuf propositions, mais peu de novations...

D'autres propositions visent plus spécialement la mission d'évaluation confiée aux MDPH. Il s'agit notamment de faire évoluer le certificat médical établi par le médecin traitant pour accompagner une demande et dont les équipes des MDPH "déplorent une qualité de remplissage aléatoire"...."

Nous vous rappelons que vous pouvez vous-même participer à l'évaluation de la Prestation de Compensation du Handicap avec le Baromètre de la compensation sur : compensation.handicap.fr 

 

Baromètre de la compensation.JPG

Source et article complet : Localtis.fr

Audiodescription


podcast

17:40 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

13/07/2015

Des places supplémentaires et une petite rallonge de la CNSA* pour les MDPH*

Selon le dossier de presse de la CNSA*, paru après son conseil du 7 juilet 2015 :

CNSA"Au 31 décembre 2014, on comptabilisait ...28 233 places dans celles pour les personnes en situation de handicap (16 359 places pour adultes et 11 874 places pour enfants).

La  période 2015-2019  permettra  également  d’ouvrir  près  de  14 000  places  pour  accompagner  les  personnes  en  situation  de  handicap  (environ  9 000  places  pour  adultes  et  4 800 places  pour  enfants)  et  plus  de  4 700  places  pour  personnes  avec  troubles  du  spectre autistique....

4,2 millions d’euros supplémentaires pour les MDPH* en 2015

Le Conseil a voté un deuxième budget modificatif 2015 pour intégrer une actualisation, à la hausse,  des  recettes  de  la  Caisse.  Ces  recettes  supplémentaires  permettent  notamment d’augmenter de 4,2 millions € la participation de la CNSA au financement du fonctionnement des  maisons  départementales  des  personnes  handicapées  (MDPH). ...

...La  future  mission de la CNSA* de labelliser les maisons départementales de l’autonomie.

Les  représentants  du  GR 31*  ont  exprimé  leur  vigilance  sur  ce  point :  « MDPH  et  MDA doivent  fonctionner  dans  l’intérêt  des  personnes »,  expliquait  Jean-Louis  Garcia,  vice-président du Conseil. Ils ont par ailleurs réaffirmé « leur attachement à la notion de convergence des politiques pour personnes âgées et personnes handicapées, présentée dès 2007, et qui n’a pas eu de concrétisation ». Et ils ont renouvelé leurs inquiétudes sur le calendrier de  mise en œuvre  de la loi d’adaptation de la  société  au  vieillissement,  notamment  sur  la constitution  des  comités  départementaux de la citoyenneté  et  de  l’autonomie  où  siégeront les représentants des personnes âgées et des personnes handicapées..."

Rappelons ici le point de vue de l'APF sur le projet de loi "Adaptation de la société au vieillissement"

*CNSA : Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie

*MDPH : Maison Départementale des Personnes Handicapées

*GR31 : Le GR 31 est composé  des associations représentant les personnes âgées, les personnes handicapées et les professionnels qui sont à leur service

Source : www.cnsa.fr

Audiodescription


podcast

17:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |