Accessibilité - Page 17

  • Mesdames et messieurs les sénateurs, engagez-vous pour l'accessibilité !

    Le Collectif pour une France accessible a interpellé, par courrier, les Sénateurs sur la nécessité d’amender l’Ordonnance relative à l’accessibilité qui sera examinée lors de la séance du 2 juin prochain.

    Affiche Accessibilité en danger, jpgEn effet, l’Ordonnance relative à l’accessibilité et ses textes d’application sont catastrophiques et annihilent une grande partie des objectifs initiaux de la loi de 2005.

    Le Collectif pour une France accessible, qui a interpellé de nombreux responsables politiques, a obtenu l’engagement d’une majorité de députés – députés du groupe Parti socialiste, du groupe Europe Ecologie Les Verts et du groupe Front de gauche – de ne pas ratifier l’Ordonnance en l’état.

    Le collectif demande ainsi aux Sénateurs de se mobiliser pour l’accessibilité universelle en ne ratifiant pas l’Ordonnance en l’état mais en y intégrant des modifications fondamentales permettant de construire une France accessible à tous.

    Enfin, afin d’exprimer un désaveu catégorique et argumenté vis-à-vis du Président de la République et du gouvernement qui restent indifférents à la mobilisation pour l’accessibilité, le Collectif pour une France accessible organise une Journée nationale d’actions le mercredi 27 mai.

    Vous pouvez, vous aussi, vous mobiliser virtuellement avec le visuel "Accessibilité en danger".
    Le principe est simple : imprimez le visuel (visuel téléchargeable ici : http://on.fb.me/1HwIhbu) et prenez vous en photo avec celui-ci. Postez ensuite la photo sur la page de cet événement.

    Mobilisons-nous largement pour montrer notre colère face aux reculs concernant l'accessibilité!
      Une mobilisation également en ligne ! Pour y participer rendez-vous ici

    Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

    Source : Reflexe-handicap.org


    podcast

  • Co-working à Moissac Vallée-Française les jeudis 21 mai, 4 juin, 18 juin, 2 juillet

    Visuel Co working, jpgDemain Sans Faute, association qui se veut un réseau de télétravailleurs, habitant en Cévennes et œuvrant autour de l’écrit, organise une série de rencontres de travail en commun Co-working.

    Ces rencontres auront lieu les jeudis 21 mai, 4 juin, 18 juin, 2 juillet de 9h30 à 12h30, salle de la mairie de Moissac Vallée-Française, accessible, connexion wifi et café sur place.

    "Pour entrer en contact avec des gens qui partagent le même état d’esprit. C’est l’occasion pour les créateurs et les télétravailleurs de tous poils de se rencontrer, d’échanger des informations, des astuces et de sortir de leur univers de travail habituel.

    Venez avec votre ordinateur (ou pas) et votre bonne humeur !

    Ces rencontres sont destinées aux entrepreneurs, mais aussi les indépendants, artisans, artistes, étudiants, associatifs ;toutes les personnes travaillant habituellement à domicile.

    Et tous ceux qui souhaitent expérimenter des nouvelles formes de travail collaboratif."

    S'inscrire à contact@demainsansfaute.org

    Source : demainsansfaute.org


    podcast

  • Numérique : le Référentiel Général d'Accessibilité pour les Administrations est validé

    Capture écran Wave web accessibility evalution tool, jpgLa version 3.0 du référentiel général d'accessibilité pour les administrations a été validée par le Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH), le Conseil national d'Évaluation des Normes (CNEN) et le Secrétariat général du gouvernement et publiée au journal officiel le 2 mai dernier.

     

    La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées (article 47), fait de l’accessibilité une exigence pour tous les services de communication publique en ligne de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent.

    Il stipule que les informations diffusées par ces services doivent être accessibles à tous. Le Référentiel Général d'Accessibilité pour les Administrations (RGAA) a pour but de permettre de rendre progressivement accessible l'ensemble des informations fournies par ces services.

    Le référentiel se fonde sur les recommandations internationales pour l'accessibilité de l'internet définies par la Web accessibility initiative (WAI), lancée en 1999, qui en donne les grands principes génériques : l'accessibilité signifie que les personnes en situation de handicap peuvent utiliser le Web et donc percevoir, comprendre, naviguer, interagir et contribuer sur le Web ; elle inclut tous les handicaps qui affectent l'accès au Web, tels que "les handicaps visuels, auditifs, physiques, de parole, cognitifs et neurologiques".

    Cliquez pour consulter la version en ligne du RGAA 3.03.

     

    rgaa.jpg

    Wave web accessibility evaluation tool n'a trouvé aucune erreurs sur le site ci-dessous, seulement 4 alertes ( voir l'image en haut )

    Source : APF accessibilite-universelle


    podcast

     

  • "Assistanat sexuel : passer le handicap" avec Libération

    Jeudi, le quotidien Libération a consacré 4 pages à un dossier sur l'accompagnement sexuel et espère que le débat figé reprendra rapidement :

    Photo : AntonioCanova PsycheRevivedByCupidsKiss.JPG"Promis depuis des années, le débat sur l’accompagnement sexuel des personnes en situation de handicap est soigneusement esquivé. L’assistance sexuelle consiste, en échange d’une rétribution, à aider les personnes majeures en situation de handicap qui «ne peuvent pas avoir accès à leur propre corps» à découvrir leur identité sexuée, à explorer leur sensualité, à accéder à l’autonomie sexuelle. «Certains ont besoin d’aide pour expérimenter la sexualité. Il faut que ce besoin spécifique soit reconnu», expose Julia Tabath, présidente de CH(s)OSE, collectif réunissant des poids lourds du handicap comme l’Association des paralysés de France (APF) ou encore l’Association française contre les myopathies (AFM) et qui milite, depuis plusieurs années, pour l’instauration d’un «service d’accompagnement» avec des aidants dûment formés."

    A l'occasion de la sortie de l'autobiographie de Marcel Nuss, président de l'Appas* qui avait organisé la première formation d'assistants sexuels en France, Libération revient sur les promesses de François Hollande qui avait promis un débat public, puis "en 2013, le Comité consultatif national d’éthique a tranché défavorablement sur la question au nom «du principe de non-utilisation marchande du corps humain»." alors que " Plusieurs associations racontent les nombreuses sollicitations reçues de personnes voulant être mises en relation avec des assistants sexuels. "

    Libération livre aussi des interviews de plusieurs personnes handicapées qui ont des idées différentes :

    "Rémi Gendarme, 32 ans, handicapé moteur, réalisateur de documentaires  : «L’idée d’assistance sexuelle me choque»... ( nous avions parlé de lui, il y a quelques jours )

    Laetitia Rebord, 32 ans, atteinte d’une amyotrophie spinale  : «J’ai peur de mourir sans avoir eu de relation»...
    Julien, 27 ans, infirme moteur cérébral  : «J’ai déjà pensé faire appel à des prostituées»...

    et :

    "Sabine, 50 ans, assistante sexuelle  : «Je me mets à disposition de la personne»..."

    Source : Libération.fr, Photo : Pufacz

    *Appas : Association Pour la Promotion de l'Accompagnement Sexuel

    G.D.


    podcast

     

  • Nîmes : Beauté et handicap : la saison 4 est lancée

    Affiche concours APF 30 : Ils sont d'iciDans un article du Midi Libre,  Richard Boudes revient sur la 4ème édition du concours Beauté et Handicap de nos voisins de l'APF du Gard :

    "Photographier des personnes en situation de handicap et/ou âgées, dans des lieux symboliques de l'identité du département. Tel est le thème de la quatrième édition du concours Beauté et handicap, promu par l'Association des paralysées de France (APF) et qui donnera lieu à l'exposition des œuvres sélectionnées à la galerie Jules-Salles, à Nîmes, du 1er au 13 décembre. "On revient à la photo après deux concours axés sur la peinture et la sculpture", observe Lisette Persillet, représentante de l'APF 30."

    Comme nous vous l'avions annoncé, l'APF 30 invite des photographes amateurs ou professionnels à participer à cet évènement ainsi que des modèles hommes ou femmes, en situation de handicap ou anciens du département, sur le thème "Ils sont d'ici".

    Pierre Huber, graphiste, photographe et adhérent de l'APF sera le parrain de cette exposition.

    Pour tous renseignements : APF du Gard, 265 chemin du Mas de Boudan, 30000 NIMES. TEL : 04 66 29 27 07. Mail : dd.30@apf.asso.fr

    Source et article complet : Midilibre.fr , Blog APF 30


    podcast