Accessibilité - Page 17

  • Numérique : le Référentiel Général d'Accessibilité pour les Administrations est validé

    Capture écran Wave web accessibility evalution tool, jpgLa version 3.0 du référentiel général d'accessibilité pour les administrations a été validée par le Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH), le Conseil national d'Évaluation des Normes (CNEN) et le Secrétariat général du gouvernement et publiée au journal officiel le 2 mai dernier.

     

    La loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées (article 47), fait de l’accessibilité une exigence pour tous les services de communication publique en ligne de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent.

    Il stipule que les informations diffusées par ces services doivent être accessibles à tous. Le Référentiel Général d'Accessibilité pour les Administrations (RGAA) a pour but de permettre de rendre progressivement accessible l'ensemble des informations fournies par ces services.

    Le référentiel se fonde sur les recommandations internationales pour l'accessibilité de l'internet définies par la Web accessibility initiative (WAI), lancée en 1999, qui en donne les grands principes génériques : l'accessibilité signifie que les personnes en situation de handicap peuvent utiliser le Web et donc percevoir, comprendre, naviguer, interagir et contribuer sur le Web ; elle inclut tous les handicaps qui affectent l'accès au Web, tels que "les handicaps visuels, auditifs, physiques, de parole, cognitifs et neurologiques".

    Cliquez pour consulter la version en ligne du RGAA 3.03.

     

    rgaa.jpg

    Wave web accessibility evaluation tool n'a trouvé aucune erreurs sur le site ci-dessous, seulement 4 alertes ( voir l'image en haut )

    Source : APF accessibilite-universelle


    podcast

     

  • "Assistanat sexuel : passer le handicap" avec Libération

    Jeudi, le quotidien Libération a consacré 4 pages à un dossier sur l'accompagnement sexuel et espère que le débat figé reprendra rapidement :

    Photo : AntonioCanova PsycheRevivedByCupidsKiss.JPG"Promis depuis des années, le débat sur l’accompagnement sexuel des personnes en situation de handicap est soigneusement esquivé. L’assistance sexuelle consiste, en échange d’une rétribution, à aider les personnes majeures en situation de handicap qui «ne peuvent pas avoir accès à leur propre corps» à découvrir leur identité sexuée, à explorer leur sensualité, à accéder à l’autonomie sexuelle. «Certains ont besoin d’aide pour expérimenter la sexualité. Il faut que ce besoin spécifique soit reconnu», expose Julia Tabath, présidente de CH(s)OSE, collectif réunissant des poids lourds du handicap comme l’Association des paralysés de France (APF) ou encore l’Association française contre les myopathies (AFM) et qui milite, depuis plusieurs années, pour l’instauration d’un «service d’accompagnement» avec des aidants dûment formés."

    A l'occasion de la sortie de l'autobiographie de Marcel Nuss, président de l'Appas* qui avait organisé la première formation d'assistants sexuels en France, Libération revient sur les promesses de François Hollande qui avait promis un débat public, puis "en 2013, le Comité consultatif national d’éthique a tranché défavorablement sur la question au nom «du principe de non-utilisation marchande du corps humain»." alors que " Plusieurs associations racontent les nombreuses sollicitations reçues de personnes voulant être mises en relation avec des assistants sexuels. "

    Libération livre aussi des interviews de plusieurs personnes handicapées qui ont des idées différentes :

    "Rémi Gendarme, 32 ans, handicapé moteur, réalisateur de documentaires  : «L’idée d’assistance sexuelle me choque»... ( nous avions parlé de lui, il y a quelques jours )

    Laetitia Rebord, 32 ans, atteinte d’une amyotrophie spinale  : «J’ai peur de mourir sans avoir eu de relation»...
    Julien, 27 ans, infirme moteur cérébral  : «J’ai déjà pensé faire appel à des prostituées»...

    et :

    "Sabine, 50 ans, assistante sexuelle  : «Je me mets à disposition de la personne»..."

    Source : Libération.fr, Photo : Pufacz

    *Appas : Association Pour la Promotion de l'Accompagnement Sexuel

    G.D.


    podcast

     

  • Nîmes : Beauté et handicap : la saison 4 est lancée

    Affiche concours APF 30 : Ils sont d'iciDans un article du Midi Libre,  Richard Boudes revient sur la 4ème édition du concours Beauté et Handicap de nos voisins de l'APF du Gard :

    "Photographier des personnes en situation de handicap et/ou âgées, dans des lieux symboliques de l'identité du département. Tel est le thème de la quatrième édition du concours Beauté et handicap, promu par l'Association des paralysées de France (APF) et qui donnera lieu à l'exposition des œuvres sélectionnées à la galerie Jules-Salles, à Nîmes, du 1er au 13 décembre. "On revient à la photo après deux concours axés sur la peinture et la sculpture", observe Lisette Persillet, représentante de l'APF 30."

    Comme nous vous l'avions annoncé, l'APF 30 invite des photographes amateurs ou professionnels à participer à cet évènement ainsi que des modèles hommes ou femmes, en situation de handicap ou anciens du département, sur le thème "Ils sont d'ici".

    Pierre Huber, graphiste, photographe et adhérent de l'APF sera le parrain de cette exposition.

    Pour tous renseignements : APF du Gard, 265 chemin du Mas de Boudan, 30000 NIMES. TEL : 04 66 29 27 07. Mail : dd.30@apf.asso.fr

    Source et article complet : Midilibre.fr , Blog APF 30


    podcast

  • "Accessibilité : quelles conditions pour des délais prolongés ? " sur Localtis

    Le site Localtis publie un article sur un nouvel arrêté du gouvernement au sujet des AdAP, alors que l'Ordonnance créant ces AdAP n'a toujours pas été discutée et votée au Parlement  :

    Affiche APF : boulangerie inaccessible"Un arrêté .. entré en vigueur le ... 9 mai - apporte des précisions attendues sur trois aspects importants de la mise en œuvre des agendas d'accessibilité programmée (Ad'AP) dans les établissements recevant du public (ERP) : les conditions d'octroi d'une ou deux périodes supplémentaires, les seuils conditionnant l'acceptation de cette demande par le préfet lorsqu'elle est faite pour des motifs financiers, les modalités de la demande de prorogation des délais de dépôt et d'exécution dans le cadre de l'approbation d'un Ad'AP.

    Un dossier particulièrement étoffé...

    Comment définir une "situation délicate" ?...

    Le cas particulier des chaînes d'ERP....

    Nous rappelons que le Collectif pour une France accessible dont l'APF fait partie a interpellé par courrier le président de la République, le premier ministre pour leur demander d'inscrire d'urgence au Parlement  l'examen de cette Ordonnance relative à l’accessibilité ; d’amender ce texte contraire aux ambitions et objectifs de mise en accessibilité de la France et, dans l’attente, de suspendre son application. ( voir ici)

    Source et article complet : Localtis.fr


    podcast

  • The Smart Wheelchair Project : Le projet de fauteuil roulant intelligent

    Le laboratoire Vader de l''université américaine Lehigh a impulsé : The Smart Wheelchair Project qu'il présente comme ceci :

    Capture écran The smart Wheelchair project"Dans ce projet, nous étudions l'utilisation de cartes synthétisées pour la localisation et le déplacement autonome d'un fauteuil roulant connecté dans les environnements extérieurs et urbains. Ces cartes en trois dimensions sont générées en utilisant les données acquises à partir de capteurs de haute fidélité et un GPS. Les cartes qui en résultent sont ensuite synthétisées pour en extraire les points saillants, tels que des poteaux et des angles de bâtiments, pour une utilisation comme points de repère dans la localisation. En tirant parti de ces cartes détaillées et des données acquises, un fauteuil roulant intelligent autonome peut se localiser à l'intérieur de la carte avec une suite de capteurs moins chers. Cette conception nous permet de gagner de nombreux avantages des capteurs de fidélité et de réduire le coût global du système."

    Ce système doit permettre le déplacement autonome d'un fauteuil roulant électrique connecté en milieu urbain, pour une personne tétraplégique par exemple, comme vous pouvez le découvrir ci-dessous : Déplacement autonome vers la librairie ( cliquez sur la photo pour voir la vidéo Youtube )

    Capture écran Youtube : the smart wheelchair project, jpg

    Source : Laboratoire Vader de l'Université Lehigh