UA-108877952-1

Accessibilité - Page 15

  • Un site internet "santetresfacile.fr" lancé par Trisomie21

    L'association Trisomie21, partant du constat que les personnes présentant des déficiences intellectuelles ont des difficultés pour surveiller leur santé, a lancé un site internet très bien fait " santetresfacile.fr"  qui est un outil numérique d'aide au suivi médical qui permet de devenir acteur de sa propre santé.

    Capture écran santetresfacile.fr, jpgLe contenu de ce site a été élaboré par des professionnels de la santé, des administrateurs Trisomie 21 France et des personnes avec trisomie 21. Il s’adresse, à la fois, à l’ensemble des personnes présentant une déficience intellectuelle, aux familles et accompagnants, ainsi qu’aux professionnels de santé. Accessible à tous, il est rédigé en « facile à lire et à comprendre » et sa synthèse vocale permet également aux personnes déficientes visuelles de l’utiliser. Les pages sont illustrées à l’aide de pictogrammes et de photos favorisant ainsi leur compréhension.

     

    www.santetresfacile.fr offre un accès à de multiples informations régulièrement actualisées sous la forme de conseils, éclairages de professionnels de la santé, vidéos, fiches méthodes... Des thématiques, telles que l’équilibre alimentaire, la fatigue ou encore le gluten, sont par exemple abordées. En créant un compte gratuitement sur le site, les utilisateurs ont également accès à un ensemble d’outils pratiques (répertoire, agenda, suivi des rendez-vous médicaux, etc.).
     
    Ce site a vocation à évoluer prochainement afin de proposer un niveau d’information adapté au plus grand nombre. Des informations spécifiques à chaque type de handicap devraient ainsi prochainement voir le jour d’ici la fin de l’année 2016.

    P.S. : nous rappelons que Trisomie21 Lozère organise une conférence « Dossier MDPH droits et recours, tutelle, curatelle, choix de vie » à Mende le 12 juin

    Source :  Trisomie21-france.org


    podcast

  • Les Sénateurs dégradent l’accessibilité : la honte !

    Bandeau Reflexe-handicap.org

    L’Association des paralysés de France (APF) est particulièrement révoltée par l’examen du projet de loi de ratification de l’Ordonnance relative à l’accessibilité  par le Sénat hier en fin de journée. L’APF, présente au Sénat, a été choquée d’entendre les discours rétrogrades de la majorité des Sénateurs sur l’accessibilité ! Les principaux amendements faisant échos aux attentes des associations ont été rejetés par les Sénateurs et par Ségolène Neuville, Secrétaire d’État en charge des personnes handicapées, alors qu’elle affirmait aux associations, il y a quelques jours, s’en remettre à la sagesse des Parlementaires pour faire évoluer le texte. 

    Par contre,  les  amendements  des « lobbies »  (collectivités locales,  commerçants, entreprises, etc.) ont été entendus par les Sénateurs ! Ainsi, les personnes en situation de handicap sont désormais privées de logements sociaux accessibles, les Sénateurs proposent de se passer des ascenseurs pour accueillir les personnes au rez-de-chaussée ou encore de « porter les personnes » !! 

    Au final, un texte qui fait honte à la France et une posture irrespectueuse de Sénateurs et de la Secrétaire d’État qui n’ont que faire des difficultés quotidiennes des 9,6 millions de personnes en situation de handicap.

    L’APF se tourne désormais vers les députés qui devront examiner prochainement le texte et espère un sursaut de leur part !

    Le communiqué complet : Ici


    podcast

  • Le Sénat a ratifié "l'Ordonnance Accessibilité" avec des minuscules amendements !

    Opération die-in à l'ElyséeHier mardi, malgré les manifestations de nombreuses associations, dont l'APF et le Collectif pour une France accessible, le 27 mai et malgré une énorme pétition qui a recueilli 235.000 signatures, le Sénat a adopté avec des modifications le projet de loi ratifiant l'ordonnance du 26 septembre 2014 relative à la mise en accessibilité des établissements recevant du public, des transports publics, des bâtiments d'habitation et de la voirie pour les personnes handicapées ( l'Ordonnance accessibilité créant les Ad'AP ).

    Les amendements adoptés en séance sont au nombre de deux :

    1.  le seuil à partir duquel une commune doit élaborer des Plans de mise en Accessibilité de la Voirie et des Espaces Publics (Pave) est relevé de 500 à 1000 habitants. ( il n'y aura plus beaucoup de communes en Lozère qui devront élaborer ces Pave !!! Déjà qu'elles n'étaient pas nombreuses à l'avoir fait )
    2. les entreprises pourront déduire de leur résultat imposable 40% de la valeur d'origine des biens qu'elles acquièrent ou fabriquent s'ils sont amortissables et qu'ils sont nécessaires à la mise en œuvre des Agendas d'Accessibilité Programmés.

     

    La ratification de cette ordonnance doit maintenant passer à l'Assemblée Nationale, où, il faut l'espérer, les députés seront plus ouverts aux besoins d'accessibilité partout en France et dans des délais beaucoup plus resserrés !!

      Guy Duyckaerts

    Source : senat.fr, vidéo APF


    podcast

  • Les préfets invités à faire plus pour l’accessibilité selon Le Moniteur

    Circulaire 21 mai, mise en oeuvre AdAPUn article du Moniteur.fr paru hier rappelle qu' Une nouvelle circulaire ministérielle du 21 mai à l’attention des préfets publiée le 27 mai enjoint les préfets à assurer une meilleure promotion du dispositif des agendas d’accessibilité programmée, « à accompagner son déploiement, à en assurer la gestion, en priorisant le traitement des dossiers comportant des demandes de périodes  supplémentaires et le suivi de la mise en œuvre »...

    En Lozère, aucune réunion n'a encore eu lieu pour promouvoir les Ad'AP  !!

    La circulaire rappelle que la date limite de dépôt d’un Ad’AP est fixée au 27 septembre 2015...

    Un outil informatique est en cours de déploiement...Les préfets peuvent également s’appuyer sur le « Recueil des Actions Simples et Utiles (RASU) »..

    Les préfets, qui valident les dossiers, disposeront de l’avis de la commission consultative départementale de sécurité et d’accessibilité (CCDSA), commission tripartite composée de représentants de personnes handicapées, de gestionnaires et propriétaires d’établissements recevant du public et de services de l’État, obligatoirement consultée sur chaque projet d’agenda...

    La circulaire indique que : "Pour les propriétaires ou exploitants d'Établissement Recevant du Public qui invoquent une contrainte technique ou financière ou un patrimoine particulièrement complexe pour demander une durée d’agenda plus longue (6 ou 9 ans), l’approbation du dossier nécessite une décision expresse et motivée dans le délai maximal de quatre mois." et aussi que "De même, toutes les demandes de dérogation aux règles d'accessibilité formulées sur un établissement de 1ère ou 2ème catégorie, dans le cadre d’une demande d’autorisation de créer, aménager ou modifier un établissement recevant du public, seront approuvés explicitement ou rejetées tacitement.
    Pour le reste des dossiers, l’absence de décision vaudra acceptation. "

    Donc pour la majorité des *ERP, il n'y aura pas de décision d'approbation d'*Ad'AP !!!

    La circulaire rappelle qu’une convention entre l’État et la Caisse des Dépôts et Consignations a été signée  permet notamment pour les collectivités locales de pouvoir inscrire les travaux d’accessibilité dans l’enveloppe de 20 Milliards € de prêts sur fonds d’épargne destinée à financer les investissements de long terme du secteur public local. 

    L’accessibilité devra être l’un des thèmes prioritaires de la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) « a minima pour les 3 années à venir »."

    Source : lemoniteur.fr

    Guy Duyckaerts

    *ERP : Établissement recevant du public

    Ad'AP : Agenda d'Accessibilité Programmé


    podcast

     P.S. : La Direction Départementale des Territoires nous affirme que des réunions d'information ont bien eu lieu en février 2015 et qu'elle informe les différents organismes pour promouvoir les Ad'ap.

  • Les "40 nouvelles propositions pour simplifier la vie des Français" du gouvernement

    Vous en avez sans doute entendu parler, le secrétaire d'État à la réforme et à la simplification, Thierry Mandon, vient de sortir 40 propositions pour simplifier la vie.

    Simplification Les 40 propositionsUne partie de ces propositions intéresse spécifiquement les personnes en situation de handicap. Certaines mesures sont déjà en cours ou décidées depuis la Conférence du Handicap du mois de décembre 2014, comme l'allongement de la durée d'attribution de l'*AAH jusqu'à 5 ans pour lorsque le taux d'invalidité est supérieur à 50%.

    D'autres sont plus nouvelles comme le versement de l'allocation de rentrée scolaire pour les enfants en situation de handicap scolarisés en maternelle, en cours depuis le mois de mars. 

    D'autres encore sont à l'étude : un nouveau dossier de demande à la MDPH axé, selon le gouvernement, autour des besoins et des projets ainsi qu'un télé-service de cette même demande.

    Les cartes de stationnement et de priorité deviendront une carte unique " mobilité inclusion" permettant à la fois de stationner et d'avoir des priorités d'accès dans les lieux publics.

    Mais ce qui n'est  pas écrit dans ces propositions c'est qu'il faudra de toute façon deux cartes : une carte apposée sur son véhicule pour le stationnement et une autre à présenter dans les lieux publics. Il faut aussi espérer qu'elles soient infalsifiables !  

    Ci-dessous le dossier de presse en format PDF:

    D'autres mesures vont aussi devenir réalité :
    • le tiers-payant pour l'acquisition d'aides à domiciles et d'équipement techniques du logement ou du véhicule, sur présentation de la facture aux services du département. 
    • un forfait pour le remboursement plus rapide des petits travaux d'aménagement du logement et du véhicule.
    • une simplification de la reconnaissance de travailleur handicapé
    • la rédaction en "français facile à lire et à comprendre" des avis et décisions rendus par les *MDPH et les caisses d'allocations familiales.

    Les autres mesures présentées concernent l'ensemble de la population comme le renouvellement automatique du droit à l'aide pour une complémentaire santé pour les bénéficiaires du minimum vieillesse, la facilitation de l'accès à l'information judiciaire, le guichet unique de demande de retraite complémentaire, la dispense de dépôt d'une demande d'aide au logement pour les locataires d'un logement social, etc..

    Guy Duyckaerts

    Source : youscribe.com

    *AAH : Allocation Adulte Handicapé

    *MDPH : Maison Départementales des Personnes Handicapées


    podcast