06/10/2015

Une MDA non accessible en Lozère !

Mende, Lozère, MDAVendredi 2 octobre, l'APF était conviée à la "restitution" du projet de création de Maison Départementale de l'Autonomie de Lozère.

Alors que la Présidente du Conseil Départemental, Madame Pantel, que nous avions rencontrée le 28 juillet, nous assurait que  c'était une expérimentation uniquement sur St Chély d'Apcher,  la création d'une MDA est actée par le département. Elle serait créée début 2016.

Conduit par l'Observatoire De l' Action Sociale  ( qui fait une action pilote sur la Lozère ), ce projet veut regrouper la Maison Départementale des Personnes Handicapées et l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA) qui s'adresse aux personnes âgées dépendantes ou en perte d'autonomie sous une seule et même direction et avec le même effectif.

Selon ce qui a été dit lors de cette réunion qui se tenait à Mende, le Groupement d'Intérêt Public serait préservé, ainsi que la Commission Exécutive et la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées ( qui décide de vos droits à compensation et de votre taux de handicap, entre autres... ) qui resteraient inchangés selon les textes de loi en vigueur.

Le problème est qu'il a été expliqué aussi que le Département veut " dire ce qu'est l'accueil, l'orientation, le suivi des personnes accueillies". Or ce n'est pas aux services du département de définir cela mais, pour les personnes en situation de handicap, à la CDAPH.

De plus, il a été défini des lieux d'accueil de proximité, ce qui est une bonne chose, qui seront les 5 Centres Médico-sociaux du département. 4 de ces centres ont une procédure d'Ad'AP* en cours et ne seront totalement accessibles qu'en 2020 pour le dernier. Le 5ème, le Centre Médico-social de Florac, n'est pas du tout accessible et nul trace d'Ad'AP du département pour celui-ci.

Ce qui est un comble pour l'accueil de personnes en situation de handicap !!

Des binômes Référent ( sur place ) et Instructeur ( à Mende ) seront en charge de l'ensemble de l'accueil, de l'orientation et du suivi. 

 

C'est pourquoi je pense que cette procédure de création de Maison Départementale de l'Autonomie est précipitée et qu'elle a manqué de concertation avec les associations de personnes handicapées, alors que Madame Pantel avait signé la charte d'engagement de l'APF avant les élections.

Pour les personnes en situation de handicap avant 60 ans, elles ont toujours le droit à la Prestation de Compensation du Handicap, passé cet âge. Madame Pantel s'était engagé à se mobiliser pour supprimer cette barrière d'âge et pour un droit à compensation universel.

Nous verrons bientôt ce qu'il conviendra de faire pour défendre nos droits.

Guy Duyckaerts, votre représentant départemental APF.

*AD'AP : Agenda d'Accessibilité Programmée

Photo : G.D.

Icône audidescription.jpg


podcast

 

18:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.