UA-108877952-1

"Adoption, hébergement, handicap : quelles compétences sociales restera-t-il au département ? " le Monde

Selon un article du Monde :

"A l'approche des élections départementales des 22 et 29 mars, les électeurs, comme les candidats, sont dans le flou : le redécoupage des cantons va modifier le rapport de force entre les partis, le mode de scrutin a évolué, et même les compétences des conseils généraux restent à définir dans le cadre de la loi NOTRe, après les élections…"

Logo CG 48, jpgL'article de Philippe Euzen note aussi que les conseils départementaux sont en charge des collèges, des routes, des transports routiers, des bibliothèques et de certains musées,etc...

Mais "leur compétence principale est d'assurer la solidarité en aidant notamment les plus fragiles et les personnes âgées. La loi du 27 janvier 2014 désigne en effet les départements comme « chefs de file » dans le domaine de l'action sociale, qui représente près de 50 % de leurs dépenses...." "« Le projet de loi NOTRe ne remet pas en cause ces compétences », assure la ministre de la décentralisation, Marylise Lebranchu."

L'article prend ensuite l'exemple des élections départementales dans le Val de Marne où sont décortiqués les propositions des candidats au futur Conseil départemental qui comme tous les autres conseils généraux seront tous renouvelés  en changeant de nom.

 

Ils gèreront toujours le Revenu de Solidarité Active, l'Allocation Personnalisée d'Autonomie et seront majoritaires dans les Commissions Départementales de l'Autonomie des Personnes Handicapées.
 
A ce propos l'APF demande aux candidats de s’engager pour la politique locale du handicap, sur le droit à compensation et les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).

Ces deux sujets figurent parmi les piliers de la loi handicap de 2005, or l’APF constate, tant sur le plan national que local, des atteintes inadmissibles aux droits des personnes et la fragilisation des dispositifs d’accès aux droits.

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

Pour lire la position de l’APF sur la PCH, cliquez ici, et sur les MDPH, cliquez ici

Pour lire l’étude de la délégation APF de l’Hérault sur le coût du handicap, cliquez ici

Sources : lemonde.fr, reflexe-handicap.org, photo : logo CG 48

Les commentaires sont fermés.