25/01/2015

"Vaccin: un nanopatch qui pourrait tout changer " Le Monde

Photo de Marc Kendall concepteur du nano-patch, jpgDans un article du Monde du 23 janvier, Chloé Hecketsweiler raconte :

"Et si un petit carré de silicone à peine plus grand qu’un cachou pouvait changer la face du monde ? Inventé par un chercheur australien, Mark Kendall, le nanopatch pourrait bientôt reléguer aux oubliettes de l’histoire les seringues utilisées depuis plus d’un siècle pour administrer les vaccins." ...

"Indolore, le nanopatch a aussi le mérite d’être bon marché. Il peut être fabriqué pour moins de 50 centimes de dollars à partir de silicone ou de bicarbonate, et il requiert une dose d’antigène minime (moins de 1 % de la dose utilisée dans les vaccins classiques). Autre atout : il est stable à température ambiante."

 

Source et suite de l'article : Lemonde.fr

15:53 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.