29/01/2014

MySOS, un ange gardien dans la poche

L'application mobile gratuite permet d'alerter un réseau de volontaires de proximité.
Elle peut sauver des vies lors d'une attaque cardiaque ou d'une agression.

My SOS, capture écran

Cette application peut sauver des vies. Avec MySOS, les personnes fragiles - cardiaques, diabétiques, ou autres - bénéficient désormais d'un réseau social de proximité pour leur apporter les premiers secours en cas d'accident. Elles peuvent également prévenir leur entourage connecté en cas d'agression. « Nous vivons empilés dans des immeubles en nous ignorant les uns les autres, constate le concepteur de MySOS, Bernard Mourad. Il est dommage que nous soyons si bien connectés à distance, pour des motifs futiles comme Facebook ou Twitter, et si mal connectés avec les gens qui sont proches et sur les sujets critiques. »

En moins de 5 secondes

Le principe de MySOS est simple : n'importe qui peut s'inscrire en tant que personne ayant besoin d'être protégée (10.000 enregistrés à ce jour), ou en tant qu'ange gardien (8.000) capable d'apporter de l'aide. La Croix-Rouge française est partenaire de MySOS, et a encouragé ses 15.000 secouristes patentés à s'inscrire. Mais un médecin, un pompier ou un simple citoyen peuvent aussi bien apporter les premiers secours. De leur côté, les personnes fragiles affichent sur leur écran en mode verrouillé leur fiche médicale : âge, groupe sanguin, donneur d'organes ou non, pathologies, traitements, contact du médecin... Quand survient l'accident, il faut moins de 5 secondes pour ouvrir l'application, cliquer et alerter les anges à 3 kilomètres à la ronde.

NDLR : Cette application gratuite est disponible sur l'Appstore et bientôt sur Googleplay

Source et suite de l'article : Les échos.fr : Photo : MySOS network.com

09:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.