20/12/2013

Loi sur les retraites : un recul pour les travailleurs handicapés ; deux petites avancées pour les aidants

Bougies, anniversaire, retraiteLes travailleurs handicapés sont définitivement fixés sur leur sort. Le Parlement a adopté, mercredi 18 décembre, le projet de loi réformant le système de retraites. Et modifié les conditions d’accès à la retraite anticipée à taux plein, entre 55 et 59 ans, pour les personnes handicapées. Qu'elles travaillent dans le privé ou le public, elle sera désormais réservée à celles pouvant justifier d’un taux d’incapacité au moins égal à 50 % pendant un certain nombre de trimestres validés et de trimestres cotisés (le nombre de trimestres exigés pendant lequel l’assuré était atteint d’une incapacité à 50% varie selon l’âge de départ à la retraite envisagé et la date de naissance - Faire Face a calculé les nouvelles durées. À lire ici). Jusqu’alors, le taux d’incapacité demandé était plus élevé (80%), mais le dispositif était également ouvert, sous les mêmes conditions de durée, aux personnes ayant la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé. Au grand dam des associations de personnes handicapées qui dénoncent une mesure injuste, la RQTH ne sera plus prise en compte après le 31 décembre 2015. Autrement dit, les personnes demandant leur retraite anticipée avant fin 2015 pourront faire valoir leur RQTH ou leur taux d'incapacité supérieur à 50%. Pour les demandes après cette date, seul sera pris en considération le taux d'incapacité supérieur à 50%. La loi comporte une autre disposition, favorable cette fois, concernant les travailleurs handicapés ; et deux petites avancées pour leurs aidants.

Source et suite de l'article : Faire-face.fr Franck Seuret, Photo DR

09:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.