UA-108877952-1

  • Précarité des personnes âgées et des personnes en situation de handicap : deux poids, deux mesures !

    22 mars, riches moins riches, pauvres moins pauvres, affiche imprimerie 22 marsAlors que Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la santé, vient d’annoncer la revalorisation du minimum vieillesse et de l’ACS*, l’Association des paralysés de France déplore que ces mesures de revalorisation ne concernent que les personnes âgées précaires et non pas les personnes en situation de handicap précaires.

     

    Pourquoi l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) ne bénéficie-t-elle pas de la même revalorisation que l’ASPA* ? Ces deux prestations, d’un montant équivalent, sont habituellement revalorisées au même niveau ! Aujourd’hui, le gouvernement en est donc à faire des choix parmi « les pauvres » !

     

    L’APF, révoltée par cette différence de traitement, demande au gouvernement que l’AAH soit revalorisée dans les mêmes conditions que l’ASPA*, soit à hauteur de 2,6% au lieu de 1,3% prévu par le projet de loi de finances 2014, ce qui constituerait un minima, dans l’attente d’un véritable revenu d’existence.

     

    L’APF rappelle qu’elle revendique, depuis de nombreuses années, la création d’un revenu au moins égal au montant du SMIC brut et soumis à cotisations pour toutes les personnes en situation de handicap ou atteintes de maladie invalidante ne pouvant pas ou plus travailler.

    ACS* : Aide à l'acquisition d'une Complémentaire Santé

    ASPA* : Allocation de Solidarité aux Personnes Agées

    Communiqué complet de l'APF, Photo : affiche Imprimerie du 22 mars

  • Sensibilisation au handicap au collège Dupeyron à Langogne

     Dans la continuité de la journée du 8 Avril 2013 un professeur du collège Marthe DUPEYRON : Mme. PASCAL nous a contactés pour organiser une session de sensibilisation au handicap pour des élèves de 6ème.Collège Dupeyron, Langogne, sensibilisation handicap, APF

    Mr. BERNARD membre du Conseil départemental, animateur du Relais APF de Langogne et Mr. GUY Directeur de la Délégation ont rencontré Mme. PASCAL et Mr. MARTIN, Principal du collège pour organiser cette journée du 14/11/2013, mais aussi pour que cette manifestation devienne pérenne en l’inscrivant dans le programme pédagogique de l’établissement ce qui devrait aboutir début 2014.

    Comme lors de notre précédente rencontre ce fût constructif ; l’aide des professeurs étant nécessaire pour établir un bon contact avec les élèves, surtout les plus timides. Après les questions et la théorie nous sommes passés à la pratique en mettant les élèves en situation : pas facile d’utiliser un fauteuil roulant !!

    L’équipement de la voiture était tout aussi intéressant : comment peut-on conduire quand les jambes ne fonctionnent pas ?

    R. Bernard, J.-M. Guy

  • Les fonds départementaux de compensation du handicap en sursis ?

    Releveur personne, handicapAucun crédit de financement n’est inscrit au projet de loi de finances (PLF) 2014, actuellement en cours d’examen parlementaire. Ces fonds, gérés par les maisons départementales des personnes handicapées, accordent des aides financières aux allocataires pour couvrir tout ou partie de leur reste à charge sur les aides techniques, l’aménagement d’un véhicule, etc. Ils sont financés par l’État, les Caisses primaires d’assurance maladie, les conseils généraux, etc. En théorie du moins, car dans les faits, les financeurs rechignent.

    11 millions de 2011 à 2013

    À commencer par l’État qui avait cessé de les abonder en 2008. En 2011, suite à la conférence nationale du handicap, le gouvernement Fillon s’était engagé à leur verser 11 millions d’euros, étalés sur trois années, jusqu’à 2013. Ce qui a été fait. « Répartis entre tous les fonds, la somme est modeste mais elle a le mérite d’amorcer la pompe : puisque l’État met la main au porte-monnaie, les autres financeurs suivent plus facilement, précise Malika Boubékeur, conseiller national compensation et autonomie de l’APF. Je m’inquiète donc de voir que le gouvernement n’a rien prévu dans le PLF car cela risque d’inciter d’autres contributeurs à se retirer. »

    Source et suite de l'article : Faire-face.fr Franck Seuret, Photo : DR

  • Concours vidéo TousHanScène 2013

    Toushanscene, concours 2013-2014Du 5 novembre 2013 au 16 février 2014,
    mettez le Handicap à l’affiche...
    Moteur... ACTION !

    Vous vous sentez l’âme d’un réalisateur ?

    Vous souhaitez donner du sens à votre engagement et/ou à celui de votre établissement en faveur du handicap, car vous pensez, comme nous, que de petits pas peuvent permettre de grandes avancées vers l'inclusion des jeunes en situation de handicap dans la société ?Alors n’attendez-plus, constituez dès maintenant une équipe de 4 ou 5 personnes, dont au moins une en situation de handicap, et mettez le handicap à l'affiche en vous mettant « HanScène » dans une vidéo de 2 ou 3 minutes maximum !

    Connectez-vous sur TousHanscène.fr, pour participer au concours. Ci-dessous un des films du concours de l'année passée.

    Handicap ou pas cap? Film de l'EMS