17/10/2013

Projet de loi de finances 2014 et handicap : la douche froide !

Alors que l’examen du projet de loi de finances (PLF) pour 2014 débute aujourd’hui à l’Assemblée nationale, l’Association des paralysés de France (APF) est particulièrement préoccupée par différentes mesures concernant l’emploi, les ressources des personnes en situation de handicap et la compensation des surcoûts liés au handicap.

Ni pauvre ni soumis, pauvreté, handicap, APF, précarité En effet, ces orientations sont contraires à l’élan initié par le Comité interministériel du handicap (CIH) du 25 septembre dernier.


Le gouvernement annonçait lors du CIH vouloir relever « Le défi de l’égalité ». L’APF lui lance le défi des actes !


Emploi : les entreprises adaptées (EA) sacrifiées sur l’autel de la rigueur budgétaire ?
→ L’APF appelle le gouvernement à être cohérent entre ses paroles et ses actes et demande un réexamen de cette situation afin d’apporter une réponse efficace et durable pour un retour à l’emploi des personnes en situation de handicap.

Ressources : un quinquennat sous le signe de la pauvreté des personnes en situation de handicap ?
→ L’APF attend donc beaucoup de la mission confiée à François Chérèque sur l’étude des phénomènes de précarité des personnes handicapées dans le cadre du suivi du plan de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale.
Toutefois, dès aujourd’hui, un signe fort est nécessaire.

Compensation du handicap : des surcoûts se rajoutant à la précarité des personnes ?
→ L’APF demande donc la réintégration de la cote part de l’Etat dans le budget des fonds afin de permettre la continuité de fonctionnement de ces fonds.

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

 

Source : reflexe-handicap.org

09:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.